BTTH Chapitre 241

BTTH Chapitre 240
BTTH Chapitre 242

Salut tout le monde ! Vous avez passé une bonne journée ? Voilà le premier chapitre de BTTH de la reprise, et un gros qui plus est !

Bonne lecture à tous =)

 

 

Chapitre 241 – Obtenir le fragment de carte, embaucher un garde du corps

 

Les deux regards se croisèrent dans les airs, chacun portant une signification indéchiffrable. Une légère froideur se forma en suspens et l’atmosphère devint soudainement assez tendue.

Une paire d’yeux noirs observa calmement Hai Bodong, qui paraissait être devenu plus féroce et impérieux après avoir retrouvé sa force. Xiao Yan se pencha légèrement en arrière et s’appuya contre le dossier de sa chaise. Ses mains étaient croisées devant lui et son expression calme ne changea pas le moins du monde sous le Qi violent du Dou Huang qu’il sentait dans ce sous-sol.

Le regard de Hai Bodong, lui, contenait une légère agressivité tandis qu’il fixait intensément le jeune homme vêtu de noir sous lui. Une légère force froide flotta au-dessus de sa paume. Les émotions qu’il avait enfermées en lui durant toutes ces décennies commençaient enfin à ressortir lentement et calmement. L’Empereur de Glace, à l’époque, était froid et impérieux et personne n’avait jamais osé lui prendre quoi que ce soit. Le gamin, par contre, avait brisé ce tabou.

Auparavant, il n’avait éprouvé aucune hostilité à son égard puisqu’il ne pouvait pas mesurer la force à cause du sceau. Cependant, maintenant que ce dernier avait été levé, l’Empereur de Glace extrêmement puissant qu’il avait été était complètement de retour. Cette montée en flèche soudaine de sa force l’avait également poussé à réfléchir silencieusement à des façons de récupérer les morceaux de carte que l’adolescent avait en sa possession.

Bien que le vieillard ne sache pas à quoi menaient ces fragments, il était tout de même capable de réaliser que le secret qu’ils cachaient n’était pas des moindres. Après tout, une personne aussi puissante que la Reine Médusa l’avait pourchassé sur une longue distance pour les récupérer sur son cadavre.

Tandis qu’il flottait dans les airs, un air glacial l’entoura alors que ses yeux fixaient le môme qui était parfaitement serein. Son attitude tranquille et impénétrable dégrisa un peu le vieil homme, dont l’assurance avait grandement enflé.

Il plissa ses yeux jusqu’à ce qu’ils ne soient plus que de petites fentes et se remémora la grosse bagarre qu’il avait eue avec le jeune alchimiste il y a quelques mois, et un air grave envahit son visage. Un frisson traversa son coeur sans prévenir lorsque l’image de ce dernier contrôlant la flamme blanche et dense traversa son esprit. Il avait saisi toute la terreur de cette flamme à son contact, à l’époque.

Tandis que cette froideur l’envahit peu à peu, il se mit à trembler légèrement et la froideur disparut graduellement de son visage. Un sourire presque gentil s’accrocha à son vieux visage un peu crispé.

Il réfléchit longuement et sa confiance, qui avait excessivement enflé suite à la hausse de sa puissance, fut enfin étouffée par sa lucidité et disparut peu à peu. Il fit un calcul grossier et réalisa que bien qu’il ait recouvré sa force d’avant, il était toujours incapable de discerner la véritable force du jeune homme.

Son Dou Qi indiquait clairement qu’il n’était qu’un Dou Shi mais après s’être battu contre lui, Hai Bodong savait que quiconque s’imaginait que ne sa force se limitait qu’à ça et voulait lui tomber dessus se prendrait une dérouillée sanglante…

« Il n’est pas judicieux d’être son ennemi pour le moment. »

Tandis que cette pensée le traversait, un sourit apparut sur son visage fripé. Il fit face à Xiao Yan et hocha la tête en lui adressant un sourire apparemment amical. L’air froid qui l’enveloppait se rétracta petit à petit en lui.

Le jeune homme observa avec une étincelle de moquerie dans le regard ce vieillard qui, après une profonde réflexion, prit soudain l’initiative d’abandonner son air aussi féroce qu’imposant et de devenir amical. Il joua avec l’anneau à son doigt, sourit d’un air joueur et dit : « Vieux sir Hai, j’ai cru que tu allais revenir sur ta parole après avoir récupéré ta force… Tes manières à l’instant avaient vraiment de quoi effrayer quelqu’un. »

« Ke ke, que dis-tu là petit frère Xiao Yan. Comment pourrais-je oublier l’aide que tu m’as donnée ? Moi, Hai Bodong, serait incapable d’être aussi ingrat ! » (NdT *tousse tousse* comment dire… ?) Le vieil homme agita précipitamment la main et descendit peu à peu. Il fit face à l’adolescent et s’expliqua : « Je suis vraiment désolé. J’avais, jusqu’à présent, du mal à contrôler cette force que je venais soudainement de retrouver et je t’ai fait sursauter. »

Son jeune interlocuteur sourit, assis sur sa chaise. Sa longue main frotta sa manche tandis qu’il sourit et dit d’une voix basse où l’on percevait un certain regret : « C’est vraiment dommage… Le gamin que je suis prévoyait de découvrir la véritable force de l’Empereur de Glace qui avait jadis secoué tout l’Empire Jia Ma. On dirait à présent que je ne vais pas avoir cette chance. Que c’est regrettable… »

Le coin des  sourcils de Hai Bodong tressaillit légèrement sans que son interlocuteur ne le remarque. Son regard acéré fixa avec entêtement le visage du môme qui n’avait pas l’air de plaisanter et, un moment plus tard, il rit et détourna rapidement le regard. Il se réjouit intérieurement en même temps : le jeune alchimiste n’avait pas l’air de le craindre le moins du monde, même s’il avait retrouvé sa force… Heureusement qu’il ne s’était pas retourné contre lui juste avant ! Autrement, il aurait été difficile de dire qui gagnerait ou perdrait dans ce combat. De plus, il aurait évidemment était d’une stupidité extraordinaire que d’offenser un alchimiste pouvant raffiner une pilule de sixième rang. S’il avait encore eu la force de le tuer sur-le-champ, il aurait peut-être envisagé cette possibilité mais s’il le laissait s’échapper, alors il ne cesserait d’être assailli dans le futur. Le vieillard bien informé savait mieux encore que le Dou Shi à quel point la capacité de rassembler des gens d’un alchimiste de haut niveau était terrifiante.

« Ke ke, que vas-tu dire là, petit frère Xiao Yan. Mes vieux os n’ont plus la vigueur des jeunes gens. » rit-il sèchement en agitant sa main.

Xiao Yan sourit d’un air évasif. Il se leva lentement de sa chaise et tendit la main en fixant intensément le vieil homme devant lui. Il dit avec un léger sourire : « Vieux sir, le sceau a été brisé et on peut dire que j’ai accompli mon devoir. Le fragment de carte… »

Le visage ratatiné de Hai Bodong tressaillit légèrement aux mots « fragments de carte ». Cependant, cette fois, il ne trouva plus d’autres excuses parce qu’il put sentir que pendant le court instant que dura son silence, le Dou Qi du jeune homme avait déjà commencé à circuler tumultueusement. Une certaine froideur commença même à flotter peu à peu dans ses yeux noirs comme la nuit. Il était évident que s’il essayait encore de repousser l’échéance, il pourrait se retourner immédiatement contre lui et l’attaquer.

Il sourit amèrement et soupira. Il frotta son anneau de stockage du doigt et un petit morceau de parchemin de peau jaune, qui paraissait extrêmement vieux, apparut dans sa paume. Il était extrêmement triste de s’en séparer et caressa le bout antique de carte en soupirant : « J’ai dessiné des cartes pendant des décennies, mais je n’en ai jamais vu une aussi compliquée que celle-là. J’ai essayé d’en faire des copies peu après l’avoir obtenu mais cela étant, la carte que je traçais était bizarrement très différente de l’originale. J’ai abandonné cette idée après que ça se soit reproduit plusieurs fois. Peut-être est-ce lié au fait que ça ne soit qu’un fragment d’une carte. »

Le regard de l’adolescent se concentra intensément sur le bout de carte et il jeta un oeil à l’expression du vieillard. Bien qu’il ait vaguement une idée de ce qui provoquait cette bizarrerie, il ne lui dit rien. Quand il avait obtenu le premier morceau de carte à la Chaîne Montagneuse des Bêtes Magiques, Yao Lao avait découvert qu’une énergie spirituelle extrêmement large y était cachée. Elle était même si bien cachée qu’il était très difficile pour les gens de la détecter, à moins d’être un alchimiste dont la force spirituelle surpassait celles du vulgum pecus.  L’énergie spirituelle que contenaient ces fragments ne blessait pas directement les gens, mais si quelqu’un voulait recopier les routes et lignes de la carte, elle affaiblirait la santé mentale du copiste sans qu’il s’en aperçoive de sorte que sa copie soit complètement différente de l’originale !

Le vieil homme frotta longuement son morceau de carte, réticent à l’abandonner.Enfin, il secoua la tête d’un air abattu et la donna au jeune alchimiste Il lui dit avec un sourire amer : « Ugh, prends là. D’après mon expérience, ces morceaux de carte doivent avoir été fractionnés en plusieurs pièces, et en avoir qu’un seul ne me servirait à rien. De plus, il serait incontestablement bien plus facile de trouver une aiguille dans l’océan que de trouver les autres morceaux sur le continent. »

Son jeune interlocuteur sourit, tendit la main et reçut le fragment de carte extrêmement lisse.  Il la jaugea tandis qu’une légère sensation d’ancienneté l’envahit ; ce fragment devait avoir traversé bien des années…

Il sortit l’autre petit morceau qu’il avait obtenu du vieux Dou Huang de son anneau de stockage en tenant l’autre en main, puis il les mit l’un contre l’autre. Il fut soulagé de voir que les points de contact des deux fragments étaient parfaitement reliés.

Hai Bodong roula des yeux en le voyant faire et il lui demanda en riant : « Hé hé, on dirait que tu es très intéressé par ces fragments de carte non, petit frère Xiao Yan ? »

Celui-ci sourit doucement et lui donna une réponse très vague : « Je suis très intéressé par tout ce qui est étrange et unique. »

Le vieux sir se frotta les mains et, incapable de contrôler sa curiosité, il demanda avec un sourire maladroit : « Tous mes morceaux ont fini dans ta poche, petit frère. Hé hé… Je me demande si tu peux me dire à quoi cette carte sert, exactement ? Que pourras-tu obtenir une fois que tu auras réuni tous les autres fragments ? »

Le jeune homme  fit un geste évasif de la main et répondit en souriant : « Vieil Hai, je t’ai déjà dit que c’est la première fois que je mets la main sur un morceau de carte ;  je n’en avais vu qu’un passer lors d’une enchère. Du coup, je ne suis pas non plus sûr de ce à quoi ça va me mener. »

Le vieillard sourit doucement à ses mots. Il rit par deux fois mais en lui-même, il se dit : tu n’en es pas sûr ? Ce serait étrange que ce soit le cas. Seul un imbécile irait risquer sa vie dans le désert pour un bout de carte dont il ignore tout. Tu me prends pour un idiot avec ton air roublard ?

Il comprit que l’adolescent ne souhaitait pas partager avec lui le secret de ces fragments, et ne put à ce moment que secouer la tête d’un air impuissant. Après tout, ces morceaux venaient juste de tomber entre ses mains et il lui était impossible de les lui arracher de force. Par conséquent, il ne put qu’étouffer de force la curiosité qui le rongeait.

Une fois qu’il eut prudemment rangé les morceaux dans une boîte raffinée qu’il plaça dans son anneau de stockage, le jeune alchimiste poussa un soupir de soulagement en son for intérieur. Il avait enfin mis la main sur l’objet de son désir après tous ces rebondissements.

Il rangea ses mains dans ses manches en posant soudainement une question à Hai Bodong, un sourire aux lèvres : « Vieil Hai, je suppose que tu ne vas pas rester ici à tenir ta boutique maintenant que tu as recouvré ta force, non ? »

« J’étais resté ici à l’époque pour étudier les fragments de carte et pour trouver une méthode pour briser le sceau. Maintenant que c’est fait, je n’ai naturellement aucune raison de rester ici. » Il hocha la tête, jeta un oeil au gamin souriant et demanda involontairement : « Tu as quelque chose à proposer ? »

« Ha ha, je veux effectivement demander ton aide à propos de quelque chose. » Il bougea légèrement ses mains dans ses manches et rit doucement.

« Hé hé, tu vas déjà faire appel à la faveur que moi, un Dou Huang, te doit ? » Le vieil homme rit. « Je te l’ai dit auparavant, tu m’as aidé alors je t’en dois une. Cela dit, si tu veux mon aide dès à présent, je ne te devrais plus rien. »

« Je crois que tu me devras probablement bien d’autres faveurs dans le futur, juste parce que je suis un alchimiste capable de raffiner une pilule de sixième rang. » répondit le Dou Shi en souriant doucement.

« Ah, bien que ça soit un peu arrogant de ta part, c’est bien vrai. Même un Dou Huang comme moi voudrait devenir ami avec un alchimiste aussi capable, et je ne fais pas exception à la règle » Il soupira et hocha la tête. On pouvait dire ce qu’on voulait, mais un alchimiste -en particulier un de haut niveau- serait toujours un compagnon ou un ami que chaque personne puissante du continent voudrait avoir.

Le vieillard caressa sa courte barbe en souriant et demanda : « Que veux-tu que je fasse, dis-moi ? Tant que ça m’est possible, je ne refuserai pas. »

Xiao Yan poussa un léger soupir, resta silencieux un long moment puis dit : « Je me rendrai dans deux mois à la Secte des Nuages Brumeux et il se peut que j’ai quelques échauffourées avec eux. Tout ce que tu as à faire, vieil Hai, c’est de te montrer le moment venu. »

Son interlocuteur resta momentanément perplexe à cette réponse, puis répondit immédiatement avec surprise : « La Secte des Nuages Brumeux ? Pourquoi l’as-tu provoquée ? C’est un acteur majeur dans l’empire. »

« Je vais juste y aller régler mes comptes. » répondit à la légère le jeune homme sans se perdre en détail. Après tout, la raison le poussant à y aller n’était pas vraiment glorieuse…

Hai Bodong se frotta le menton et dit avec une certaine hésitation : « La Secte des Nuages Brumeux est très puissante et a bien des gens redoutables dans ses rangs. Ta requête m’apparaissait assez difficile. »

L’adolescent sourit devant cette hésitation et dit : « Rassure-toi vieil Hai, je ne te demande pas de devenir leur ennemi. Tu devras juste montrer le bout de ton nez s’ils se mettent à plusieurs contre moi ou utilisent leur force pour me martyriser. »

« Utiliser leur force pour te martyriser ? T’es vraiment drôle, dis donc. Qui pourrait rivaliser avec toi à part le Chef de la Secte, vu ta puissance ? »

Le Dou Shi fit un geste évasif et répondit en souriant : « Je ne souhaite pas la dévoiler justement, pour certaines raisons. Le moment venu, je n’utiliserai que ma force en surface. »

« Quoi ? Quelle décision déconcertante… » L’Empereur de Glace resta perplexe à cette réponse. Il réfléchit un moment avant de hocher la tête et de dire d’un air désarmé : « Soit, je te dois une faveur après tout. Je vais t’accompagner à la Secte des Nuages Brumeux. Je n’oserai pas dire que je peux mettre la secte sans dessus dessous à présent, mais je ne devrais pas avoir de mal à assurer ta sécurité. »

Le jeune alchimiste rit doucement en le voyant hocher la tête. Certains vieillards obtus de la secte devraient savoir se restreindre s’il a un Dou Huang comme garde du corps.

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 240
BTTH Chapitre 242

14 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. drak

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre. Je n’ai pas compris se que voulait dire ‘vulgum pecus’ dans ce chapitre, si quelqu’un pouvait m’éclairer…

    Répondre
    1. Niun

      Commun des mortels en gros x)

      Répondre
  4. khultima

    ce que°

    Répondre
  5. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  7. nickylaboum

    merci

    Répondre
  8. Mana

    Quelqu’un pourrais me rappeler à quoi conduisent les fragment de carte ? À une flamme exceptionnel ?

    Ma mémoire me fait défaut.

    Sinon un grand merci pour ce chapitre.

    Répondre
    1. RtIfUreJokin'

      À A la troisième du classement oui

      Répondre
  9. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  11. Conan

    Merci pour le chapitre!!

    Répondre
  12. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!