SSN Chapitre 21

SSN - Chapitre 20
SSN Chapitre 22

Bonjour. Bonne nouvelle ! On retourne enfin à l’action et ça n’a pas l’air d’être parti pour s’arrêter de sitôt !

J’en profite pour vous annoncer que désormais, les lapchiens seront appelés des wolpertingers. Pour en connaître la raison, je vous invite à aller jeter un œil à la section SSN du forum du site pour y découvrir le bestiaire réalisé par mes soins. Bonne lecture !

 

 

Chapitre 21 : Le donjon trois étoiles de monsieur...

 

« Je suis là ! » se fit interpeler Woojin.

Au lendemain, comme prévu, Sunggoo était venu trouver Woojin devant chez lui.

« C’est ta voiture ? » lui demanda Woojin en voyant une Matiz blanche 1)https://fr.wikipedia.org/wiki/Daewoo_Matiz.

« Non, c’est celle de ma mère. Elle ne s’en sert jamais donc elle me laisse l’utiliser. »

« Les fenêtres sont cassées ? »

« Non, mais l’air conditionné est en panne. »

Woojin ne dit rien. Il était encore tôt et la matinée se faisait fraîche en cette fin d’été, ainsi l’excuse lui apparut-elle fallacieuse.

Malgré tout, il s’étonna en voyant Sunggoo s’attacher avec le sourire.

« C’est ta première journée en tant que serviteur et pourtant t’es de bonne humeur... » lui dit-il alors.

« Y’a serviteur et serviteur... » s’amusa Sunggoo.

Woojin se mit à sourire avant d’ajouter :

« Tu m’as dit qu’on allait dans une mine de niveau 3 ? »

« Oui, c’est ça. »

« À quoi dois-je m’attendre ? »

« À des ravets 2)À la base, le nom de la créature était Rakwi. C’est une modification du terme coréen Bakwi, qui définit le cafard. J’ai trouvé que le terme antillais « ravet » gardait assez bien l’idée, puisqu’il s’agît d’une espèce de blatte plus grosse que nos cafards français.. »

Les ravets étaient des blattes géantes. Ni plus ni moins que ça. Par ailleurs, ils ne transportaient pas plus de Pierres de Sang que les gobelins, mais leur nombre était bien plus important, comme lui expliqua Sunggoo.

Sunggoo fit à Woojin un résumé des informations qu’il avait glané sur le donjon en conduisant :

« Le donjon de la station Maebong est limité à dix personnes, et le tarif d’entrée est de 35000 won par personne. Soit 3,5 millions pour nous. »

« C’est cher... » grogna Woojin.

« C’est comme ça. Comme je te l’ai dit, il y aura de nombreux ravets. La pierre de retour ne sera accessible qu’une fois qu’ils seront tous morts. En principe, il faut environ deux heures pour terminer le donjon, mais ça peut monter jusqu’à trois heures... »

La Mine de Maebong n’avait pas été tout à fait choisie par Sunggoo. Woojin lui avait demandé de chercher un donjon peuplé du maximum possible de monstres. Or donc, après quelques doutes, celui-ci semblait parfaitement remplir sa condition.

Woojin hocha de la tête et le félicita.

« La circulation est vraiment fluide... » s’étonna à nouveau Woojin. Séoul lui fit soudain penser à ces villes abandonnées durant la période estivale.

C’était plus vrai encore maintenant, depuis l’apparition des donjons. Le métro était devenu la principale source de revenus de Séoul.

« Putain, même le parking vaut une blinde ! »

Sunggoo se mit à rire à la remarque de Woojin.

« Je crois que tu sous-estimes les gains que tu peux réaliser ici. La différence entre les niveaux 2 et 3 est colossale. »

« On verra bien. » répondit froidement Woojin.

Il ne voulait pas s’emporter. Le sort de sa famille en dépendait. Lui aussi, par ailleurs, désirait avoir sa propre chambre...

Une fois garés, ils se dirigèrent vers l’entrée. Une nouvelle fois, il y avait du monde devant lui. Il était bien possible de prendre des rendez-vous, mais pas avant le niveau 4, à partir duquel, d’ailleurs, les autorités commençaient à trier un peu les entrées.

Toutefois, même Sunggoo, de son rang F, pourrait toujours rentrer en tant qu’agent de Woojin, à condition bien sûr que celui-ci passe au moins rang D. Ce n’était pas une loi à proprement parler, mais il ne s’agissait pas non plus d’envoyer des gens à la mort.

En comptant deux heures par équipe, comme ils étaient arrivés tôt, ils n’auraient qu’à attendre quatre heures.

« Hyeong, je vais faire la queue, va te prendre un café tranquillement. »

L’une des tâches de base d’agent était justement de faire la queue pour son employeur. Woojin jeta un œil aux alentours. Il s’y trouvait effectivement quelques cafés et des bars, ainsi que des magasins. Il en vint à se demander si les environs d’un donjon étaient si dangereux que ça.

Cependant, les zones résidentielles semblaient effectivement assez reculées de ce secteur commercial. Le donjon était de plus ouvert en permanence et des éveillés y venaient à toutes heures.

Après ce temps de réflexion, Woojin annonça à Sunggoo qu’il allait patienter avec lui.

« J’en suis touché, hyeong. » lui répondit-il. Afin, malgré tout, de le divertir, il commença à lui parler plus en détails de tout ce qu’il savait sur la fonction d’éveillé, des donjons et enfin des guildes.

Sunggoo, son explication terminée, en profita pour aller en avance au bureau d’accueil régler le tarif d’entrée pour 4 heures, soit 14 millions.

Woojin joua un moment avec son téléphone. Il put ainsi mieux comprendre pourquoi le Crazy Red était privilégié des éveillés. Il était résistant et pouvait tenir deux semaines sans avoir besoin d’être rechargé.

C’est finalement cinq heures qui passèrent et quand vint enfin leur tour, Sunggoo se mit à boxer l’air en regardant Woojin.

« Vas-y, défonce tout Hyeong ! »

« Tu viens aussi, idiot. » répondit sèchement Woojin.

« Quoi ? Je dois venir ? » s’étonna Sunggoo.

« Qui va ramasser les pierres de sang ? »

« Je suis touché de ton attention. »

Parvenus à l’intérieur, Woojin reprit :

« L’idée n’était-elle pas de pouvoir me suivre ? »

« Tu... Oui, tu as raison. Tu es vraiment intelligent, hyeong. »

Woojin, un sourire narquois affiché, le remit en place.

« Vas-y mollo avec les flatteries. Accessoirement, je préfère que tu m’appelles par mon prénom. »

« D’accord, hyung. » 3)Variante orthographique de hyeong. Enfin, c’est plutôt l’inverse.

Woojin soupira. La vie ne fait pas de cadeaux, il n’était pas question de lui en faire non plus. Il n’était ni son parent, ni son tuteur. C’est la raison pour laquelle il n’avait pas insisté pour lui rendre les 36 millions de trop-perçu.

Malgré tout, puisqu’il avait proposé de le servir, Woojin comptait bien lui repayer largement ce qu’il avait perdu. Un Nécromancien d’un tel niveau pouvait bien se permettre ça.

« Fais bien ton travail, et agis selon mes ordres. Comme je te l’ai dit, je ne compte pas te faire travailler gratuitement même si tu me dois de l’argent. Quand on aura terminé, je te donnerai 10% des profits. »

Malgré le fait que le pourcentage était dérisoire, Sunggoo était surexcité à cette idée. C’était en effet, d’ores et déjà, bien plus que ce qu’il pourrait obtenir en plusieurs jours dans des mines de niveau 1.

« Merci beaucoup, hyung... » le remercia Sunggoo en s’inclinant.

Si Woojin préférait travailler en solitaire, il pouvait bien se permettre d’avoir Sunggoo à ses côtés. Pour son travail en tant qu’agent et tous les bénéfices qu’il en tirerait, mais aussi parce que l’expérience pourrait être intéressante pour Sunggoo qui désirait plus que tout devenir un Éveillé puissant. Il pourrait s’entraîner et expérimenter en toute sécurité dans un donjon de niveau 3 qui lui était normalement inaccessible.

Cette coopération bénéficiait à tout le monde.

« Allez, on y va. »

« Oui chef ! » répondit Sunggoo.

Woojin aussi était reconnaissant...

 


 

En lisant le message, Woojin leva la tête d’un air impérieux et dit :

« Ils sont vraiment nombreux... Ça en deviendrait presque effrayant. »

Le sol était en effet jonché de cadavres de ravets. Ces monstres étaient connus pour supprimer tout être vivant partout où ils apparaissaient, jouant à fond la carte de la supériorité numérique.

Face à ces nuées, il n’y avait qu’assez peu de solutions : avoir une défense suffisamment efficace pour les contrer, les tuer avant qu’ils ne parviennent à se rassembler en un groupe compact, ou savoir courir très rapidement...

Woojin était partisan d’utiliser à la fois les deux premières solutions, utilisant une solide défense et les attaques dévastatrices de ses 19 Soldats Squelettiques.

Il lança son sort de détection. De très nombreux corps se mit alors à scintiller une lueur rougeâtre.

Sunggoo, un sac en toile à la main, descendit alors des escaliers en s’exclamant, la voix emplie de joie : « Ça y est j’ai tout ramassé ! »

Il était en sueur. Depuis son arrivée, il n’avait pas eu le temps de lancer une seule boule de feu. Woojin allait bien trop vite pour lui, aussi peinait-il à tenir la cadence. En effet, à peine avait-il terminé de ramasser les pierres d’un étage qu’il était bon pour tout recommencer au suivant...

« C’est très bien. Continue comme ça. » lui dit Woojin pour le motiver.

« Oui... » dit péniblement Sunggoo à bout de souffle en voyant environ 60 corps éclairés.

Ça doit en faire du pognon tout ça...

Sans l’ombre d’un doute, les mines de niveau 3 apportaient bien plus que celles de niveau 2. Sunggoo fut en effet contraint de changer de sac en continuant à ramasser.

« Bon Dieu... Petite pause. » dit Woojin en repoussant du pied quelques cadavres pour s’asseoir sur un banc. Il en profita pour ramasser la pierre de retour qui se trouvait sur le dernier ravet qu’il avait tué, et ouvrit sa fenêtre de statut. Une nouvelle fois, il plaça tous ses points dans le contrôle et put ainsi contrôler 24 squelettes.

Me voilà niveau 6...

Woojin jeta à nouveau un œil au magasin des succès. Il y apprit les deux sorts d’attaques élémentaires, qui lui permettrait de créer une petite flamme ou de projeter de l’eau ou de la glace. Il acheta aussi tous les sorts de faible niveau qui lui étaient accessibles, pour un prix ne dépassant pas trente points de succès par sort. Bien sûr, ils perdraient progressivement en utilité face aux monstres, mais ces sorts avaient d’aussi nombre d’applications pratiques hors des donjons.

Il regarda aussi les sorts de nécromancien.



200 points...

De la même façon que pour les soldats squelettiques, il fallait un corps ou des os pour l’invoquer. Il avait, de base, 5 points dans chacun de ses attributs. Son pouvoir d’attaque dépendait de la magie, la distance d’attaque de la force et enfin la rapidité de ses sorts dépendait quant à elle l’agilité.

Chaque ravet tué donnait 3 points de succès. Vu le nombre conséquent d’entre eux ici, Woojin put en acquérir un certain nombre au point de pouvoir s’acheter des livres de compétences, mais ne pouvait pas encore s’en servir étant donné les restrictions.

Avant le niveau 10, les éveillés n’avaient pas de classe à proprement parler, même si on voyait bien vers quel style ils se dirigeaient. Évidemment, à partir de ce niveau, le tarif des sorts était bien plus élevé.

Maintenant que j’y pense, je devrais sans doute m’occuper un peu de mes attributs aussi...

Il existait, pour ce faire, plusieurs moyens. Bien sûr, prendre des niveaux était le moyen le plus évident et le plus efficace. Toutefois, on pouvait aussi s’entraîner durement de sorte à monter un attribut spécifique, en travaillant par exemple sur son propre contrôle de la magie ou en faisant tout simplement du sport. Enfin, il existait des médicaments.

Certains donnaient des bonus temporaires, d’autres remèdes d’essence plus magique donnaient eux des bonus permanents.

Woojin chercha alors, dans le magasin des succès, de telles pilules. Il en trouva bien, mais le bonus n’était que de +1 et elles coûtaient 2000 points.

Woojin jugea le tarif trop onéreux pour un si maigre gain. Il s’intéressa alors aux recettes, qui elles aussi permettaient de gagner des bonus d’attributs.



Il était plutôt satisfait d’avoir obtenu ça pour seulement 150 points. Il n’avait qu’à en placer les ingrédients dans son Cube d’Artisanat.

« Ça y’est Hyeong ! » s’exprima Sunggoo, la mine un peu fatiguée.

Woojin afficha un large sourire en voyant les deux gros sacs remplis de pierres de sang. À vue d’œil, il devait bien y avoir cinq fois ce qu’ils avaient ramassé la dernière fois, dans le donjon de la station Shinrim. Sans parler du fait que les pierres devaient ici être de meilleure qualité et par conséquent, plus chères...

« Nous y sommes depuis combien de temps ? » lui fournit pour seule récompense Woojin.

« 27 minutes. » répondit Sunggoo.

Woojin se leva d’un bon en riant.

« On peut encore le faire sept fois à ce rythme. Dépêche-toi, on sort. » lui ordonna-t-il alors.

« Fiou... Compris. »

Deux squelettes se saisirent des sacs et coururent avec eux jusqu’à la sortie.

Si l’employé fut surpris par la demande de deux éveillés de rang F d’entrer sans groupe complet, il le fut plus encore en les voyant sortir avant même que 30 minutes ne furent passées.

« Comment... Ah. Peu importe. Sachez que même si vous avez réussi à terminer en moins de temps que prévu, vous ne serez pas remboursés. » leur dit-il alors.

Woojin eut un rire gras.

« Ça tombe bien, je continue jusqu’à-ce que le temps soit écoulé. »

« Comment ?! » s’étonna-t-il.

« Pas le temps. » lui lâcha Woojin tout en se remettant à courir vers le bureau d’accueil et en tirant par le bras Sunggoo qui avait récupéré les sacs.

Arrivés au point de rachat, ils échangèrent tout contre de l’argent. 62 millions... Sunggoo était abasourdi.

En seulement 30 minutes, il avait récupéré 6,2 millions, soit la partie qu’il aurait de toute façon eu en tant que membre d’une expédition standard.

« Jackpot monsieur ! Merci ! » s’écria-t-il alors.

« Non, ne commence pas avec ça. » le rappela une nouvelle fois à l’ordre Woojin.

« D’accord. Merci hyeong. » consentit Sunggoo.

Woojin lui fit une tape sur l’épaule en souriant et lui dit :

« Il faut s’y remettre. »

En effet, ils devaient encore nettoyer cette mine sept fois. Sunggoo récupèrerait ainsi toutes ses économies et trois millions de bonus. En une seule journée. Il n’était pas question de traîner.

« Cours. »

« Oui chef ! »

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN - Chapitre 20
SSN Chapitre 22

References   [ + ]

1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Daewoo_Matiz
2. À la base, le nom de la créature était Rakwi. C’est une modification du terme coréen Bakwi, qui définit le cafard. J’ai trouvé que le terme antillais « ravet » gardait assez bien l’idée, puisqu’il s’agît d’une espèce de blatte plus grosse que nos cafards français.
3. Variante orthographique de hyeong. Enfin, c’est plutôt l’inverse.

12 Commentaires

  1. MrZerbow

    Merci pour le chapitre 😀

    Répondre
  2. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. nicylaboum

    merci

    Répondre
  5. essitamessitam

    merci pour le chapitre et vive le farming

    Répondre
  6. Riri

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. Laghtt

    Merci pour le chapitre !!!

    Répondre
  8. eVoX

    Merci pour le chap^^

    Répondre
  9. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  10. kimiko

    t’as fait une erreur ^^ trop-perçu ça existe pas !

    non pas les baffes c’est une blague !

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Haha ! C’était plus sur le pluriel que je m’inquiétais, mais on dirait que la parenthèse et le tiret ont fait le boulot.

      Répondre
  11. Zorbal

    Hello, je ne m’était pas encore intéresser a cette série, mais je vais continuer a te lire avec grand plaisir.

    Merci beaucoup !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com