SSN Chapitre 28

SSN Chapitre 27
SSN Chapitre 29

Bonjour ! On se retrouve déjà pour un nouveau bonus d’SSN, pour lequel je tiens à remercier tout particulièrement une nouvelle fois Sullyvan et Thomas. Vous êtes super les mecs ! Au passage, si vous souhaitez que je précise votre pseudo, pensez à l’indiquer dans le message accompagnant votre don. Bonne lecture !

 

 

Chapitre 28 : Au même endroit, au même moment 1/3

 

Combien de temps la torture allait-elle encore durer ? Kim Haemin et Jung Minchan se demandaient quand allait enfin se dissiper cette barrière. Ils en vinrent presque à penser que récupérer leurs corps serait déjà un luxe.

« Chef. Ils ont l’air de tenir bon, hein ? » s’exprima soudain Haemin.

« Sûrement… » répondit laconiquement Minchan.

« S’ils ont réussi à tenir aussi longtemps, ils ont dû survivre à la jungle, non ? »

« Sûrement… »

« Ils vont peut-être réussir à finir le donjon, hein ? »

Jung Minchan eut un léger sourire à ces paroles pleines d’espoir. Toutefois, une idée désagréable le chassa aussitôt.

« C’est un nécromancien. Il a pu se servir de ses invocations contre les krocs, mais elles ne serviront à rien dans les marécages. » répondit-il alors.

« Les marécages ? »

Il se trouvait en effet, au sein de la jungle, de nombreux marécages. La boue gluante dont ils étaient remplis restreignait les mouvements, ce qui constituait un frein conséquent pour les combattants de mêlée.

Il s’y trouvait par ailleurs deux types de monstres. Des singes fuco et des anacondas des marais. Les singes fuco devaient leur nom à un gros fruit à coque qu’ils lançaient avec force sur leurs proies, et dont l’impact en pleine tête garantissait la mort. 1)Le fuco est un fruit fictif.

Leur seul moyen d’y survivre était, pour eux aussi, d’utiliser des attaques à distance. Minchan avait peu d’information sur eux, mais il savait que Hong Sunggoo possédait des sorts de feu. Toutefois, en tant que primates, les singes fuco étaient connus pour  attaquer en groupe. Qui que soit Sunggoo, il ne pourrait gérer seul la tâche.

Sans parler de la menace des anacondas des marais qui profitaient de la cohue pour attaquer à leur tour…

« Ça ne va pas être une promenade de santé… »

« C’est le moins qu’on puisse dire, Haemin… »

Leur expression se fit à nouveau morose. C’était aussi pour cette raison qu’on s’attaquait à des donjons en groupe. Il fallait un panel de compétences différentes pour espérer y survivre.

 


 

D’un seul coup, une douzaine d’explosions se firent entendre. Les singes hurlaient en cherchant péniblement à les éviter, ralentis par des attaques de glace qui les ralentissaient.

La forêt était en flammes tandis que quelques singes tentèrent de se jeter sur Woojin, toutefois un arc électrique les stoppa net dans leur saut.

« Hahahaha ! » s’amusa Woojin en les voyant tomber comme des mouches.

« Finissez-moi tout ça ! »

Sunggoo était terrifié par la violence de la scène. Un incendie d’une telle ampleur aurait fait la une des journaux sur terre. Woojin avait par ailleurs d’ores et déjà 40 mages squelettes à ses côtés. Il n’avait jamais vu quoi que ce soit d’aussi brutal, mais se rassura à l’idée qu’au moins, ses boules de feu à lui étaient plus puissantes que celles des créatures d’os.

C’était un véritable massacre qui se déroulait devant ses yeux. Tout brûlait dans un défilé de magies.

« Héhéhé, j’ai encore pris un niveau ! » cria Woojin avant d’ajouter 5 points dans la magie et 5 dans le contrôle.

Sunggoo se demandait si Woojin avait perdu la tête à exulter comme un maniaque à l’idée de tout détruire. Il ne l’avait jamais vu aussi excité.

« Et maintenant, la suite ! » cria-t-il encore en faisant exploser 5 corps dont s’extirpèrent de nouveaux mages d’os. Woojin exultait.

Putain, c’est absolument génial cette double-classe.

Chaque nouveau niveau était une révolution, puisqu’il obtenait non pas 5 points d’attributs, mais bien 10. De la même manière, il recevait deux points de compétences au lieu d’un seul.

Finalement, sans doute pourrait-il se spécialiser aussi bien en tant que guerrier qu’en nécromancien. Toutefois, pour l’heure, il préférait réserver ses points au contrôle et à la magie. Il était actuellement de niveau 14 et avait ajouté quelques points en récupération afin de récupérer plus vite de la mana.

À mesure que grandissait son armée, l’endroit fut passé à sac de plus en plus vite. Les monstres n’essayaient même plus de combattre, bien trop occupés qu’ils étaient à essayer de fuir.

Woojin avait un petit rire à chaque nouvelle mort, essayant de calculer combien de points de succès il avait déjà amassé. À n’en point douter, les donjons de rang 3 ne correspondaient pas à ses compétences avec seulement trois points offerts.

Si Woojin n’était que de niveau 14, avec de telles compétences et de tels bonus, on pouvait déjà le voir comme un niveau 40.

Il continuait à marcher d’un pas léger en détruisant tout autour de lui. Il n’y eut bientôt plus rien d’autre que les pierres.

 


 

« J’ai un jajangmyeon ici ! » cria un livreur. 2)C’est une préparation coréenne de pâtes avec de petits morceaux de porc braisé et des petits légumes

« Juste là ! » lui répondit Haemin. Il récupéra les deux repas et alla s’installer près de Minchan qui s’était assis dans les escaliers donnant sur l’entrée du métro.

« Chef, le repas est arrivé. »

« Je veux du ganjajang, pas ça. » 3)C’est rigoureusement pareil sauf que les ingrédients sont dans des plats séparés, le mélange n’a pas encore été fait. répondit Minchan avec un air blasé.

« Eh, j’ai commandé dans un super restaurant ! » s’offusqua Haemin.

« Arrête tes conneries. C’est la première fois que tu y commandes, t’en sais rien. »

En l’absence de réponse, il ajouta : « Bon, c’est pas grave. Mangeons. »

Ils commencèrent à manger quand Minchan, la bouche pleine, ne put s’empêcher de poser une question malgré la nourriture qui le brûlait : « Ils y chont d’puis combien ‘e temps ? »

« 16 heures maintenant. » répondit Haemin.

En vérité, à partir du rang 4, la structure même des donjons n’était pas la seule chose qui changeait. Le temps s’y écoulait aussi quatre fois plus rapidement.

Lorsqu’un groupe d’éveillés pénètre dans un donjon, les monstres sentent rapidement leur présence et se groupent progressivement vers eux. Par conséquent, si on pouvait se cacher un temps, il était impossible qu’ils aient pu survivre 16 heures de cette manière.

« Ils sont sûrement entrés dans les marécages à l’heure qu’il est. On ne sait vraiment rien d’eux… » dépita Jung Minchan.

« C’est vrai… Ah, on devrait sans doute s’inquiéter de leur retour donc. Après tout, c’est nous qui les avons mis en danger… »

« Ça fait 16 heures comme tu l’as dit, ils doivent probablement être affamés. Tu crois qu’ils connaissent quoi que ce soit à l’écosystème du coin ? Non. Ce n’est pas du tout comme ici. » lui répondit son chef en secouant la tête.

« S’ils mangent des plantes empoisonnées… »

« C’est la fin. »

La discussion lui avait coupé l’appétit.

« À l’avenir, fais-moi plaisir, ne commande plus chez eux. »

« Oui chef… »

 


 

Woojin avait installé un camp et son feu ayant bien pris, il y fit griller quelque chose sur une pique de bois. Sunggoo en profita pour ramasser quelques fruits et des champignons que le feu avaient épargnés.

Il y jeta un œil et en jeta certains avant d’expliquer : « Ça, tu peux le manger à condition d’enlever la peau. Celui-là, poubelle. Lui pareil. C’est empoisonné. Celui-ci tu peux, mais il faut bien le cuire avant. »

Sunggoo l’écouta comme s’il était son élève. Il aurait d’ailleurs souhaité prendre des notes, mais il n’avait pas pensé à prendre de cahiers.

« Hyeong… Comment tu sais tout ça ? » lui demanda-t-il son explication terminée.

« C’est… une longue histoire. Contente-toi de m’écouter. » répondit Woojin sans vouloir en dire davantage. En fait, il connaissait déjà toute la faune et la flore de la région. L’endroit ressemblait à s’y méprendre à certains coins d’Alphène.

« Excuse-moi. Je ne t’embêterai plus avec ça. »

« C’est rien. Va couper les herbes là-bas, on va en faire une pâte. Tu vas voir, avec une bonne viande, c’est excellent. »

« Chef ! Qu’est-ce qu’il y a au menu ce soir ? »

« De la viande de serpent, tu m’en diras des nouvelles. On va manger des champignons grillés aussi, je sature un peu du régime carnivore. »

« J’en salive d’avance… » dit Sunggoo en commençant à ramasser les herbes que lui avaient indiqué Woojin, sincèrement excité à l’idée de profiter une nouvelle fois des talents de cuisinier de son employeur.

 


 

Il était 19h45. Woojin et Sunggoo étaient, en vérité, dans le donjon depuis déjà 4 heures et 20 minutes. Haemin alla chercher des couvertures et en donna une à Minchan : « Vous devriez vous couvrir, ça commence à se rafraîchir. »

« Merci. »

« Chef, qu’est-ce que vous pensez qu’il va se passer si on ne parvient pas à les recruter ? »

« On les laisse partir. Qu’est-ce que tu t’imagines ? »

« Il faudra bien qu’on prévienne le maître, non ? »

« Il est déjà au courant. Il s’en fout. »

Haemin eut l’air surpris. Si l’ordre n’émanait pas du grand chef de la guilde du Marteau, pourquoi avaient-ils déployé autant d’efforts pour eux ? Il avait même reçu l’ordre de changer le rang de Kang Woojin au profit du rang C, et celui de Hong Sunggoo au D. Les nouvelles cartes étaient d’ailleurs déjà prêtes.

En vérité, il aurait été plus préférable que les deux soient déjà morts. C’eût été dommage pour la guilde, mais la situation serait bien moins complexe à gérer que s’ils revenaient vivants.

« Haemin. »

« Oui, chef ? »

« Tu me connais. Je ne me suis jamais trompé. »

« Oui, c’est sûr. Vos évaluations ont toujours été justes. C’est bien vous qui avez repéré Park Jinwoo, non ? » lui demanda Haemin.

Jung Minchan était dans le milieu depuis l’apparition des donjons, cinq ans auparavant. C’était un vétéran. Il n’avait pas participé directement la création de la guide du Marteau, mais son travail pour elle était reconnu. En effet, la guilde possédait deux éveillés de rang A, dont faisait partie Park Jinwoo.

« Ce gamin là, Woojin. Il a quelque chose. » continua Minchan.

« Vous pensez qu’il pourrait être aussi fort que lui ? »

Dès qu’une guilde repérait un potentiel intéressant chez quelqu’un, elle mettait tout en œuvre pour l’aider à progresser rapidement. Les retombées étaient intéressantes.

Minchan secoua la tête et lui répondit : « Non. Il est bien plus puissant. C’est pour ça que je ne veux pas le perdre de vue. »

Il était parfaitement sincère. Il ne voyait pas Woojin comme un talent prometteur, mais bien davantage comme un véritable artiste.

« C’est pour ça que je veux qu’il revienne en vie. Je me fous bien qu’il rejoigne ou non la guilde. Si on perd ce type, c’est toute l’humanité qui en pâtira. »

« Ch… Chef… » balbutia Kim Haemin, pris de court. Il le connaissait surtout pour son opportunisme, or s’inquiétait-il soudain davantage du sort de l’humanité. Il le trouva digne et beau dans sa réaction.

« On peut prier, si vous le souhaitez. Chef, je suis sûr qu’ils vont revenir. » parvint-il enfin à dire.

« Ça ne va pas être simple. »

« Pourquoi ça ? »

« La pierre de retour est très bien gardée. Ils risquent d’y passer. » répondit Minchan l’air grave.

Haemin fronça un sourcil. Il savait déjà tout ça. Pourquoi disait-il ça ? Il eut soudain envie de le frapper.

 


 

« Hyung ! La pierre de retour est juste là ! »

La forêt réduite à néant et en l’absence de monstre visible, Woojin avait lancé son sort de détection et la pierre de retour leur apparut bientôt au sommet d’un autel de pierres. Ils allaient enfin pouvoir sortir, aussi Woojin saisit-il Sunggoo violemment par le bras d’un seul coup afin de calmer son excitation qui l’avait poussé à avancer d’un pas rapide.

Woojin l’avait tiré très fort et le fit tomber sur les fesses en arrière de lui. Très étonné, Sunggoo voulut demander pourquoi, mais à peine eut-il le temps de formuler l’intention que le sol sur lequel il avait posé le pied s’effondra à grand bruit, révélant de nombreuses piques de bois dressés à même le sol en contrebas.

Il venait une nouvelle fois de se faire sauver la vie. Il eut envie de sauter au cou de Woojin pour le remercier, mais prit, au lieu de ça, une mine parfaitement déconcertée en voyant ce qui venait d’apparaître.

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 27
SSN Chapitre 29

References   [ + ]

1. Le fuco est un fruit fictif.
2. C’est une préparation coréenne de pâtes avec de petits morceaux de porc braisé et des petits légumes
3. C’est rigoureusement pareil sauf que les ingrédients sont dans des plats séparés, le mélange n’a pas encore été fait.

8 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. drak

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Lauvel

    Merci pour le chapitre.
    J’aime quand les autres ce plaint des dangers tandis qu’eux à l’intérieur comme si c’était rien xD

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci

    Répondre
  5. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. F

    Merci pour le chapitre
    Mais quel homme ! XD

    Répondre
  7. Riri

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com