TDG Chapitre 233

TDG Chapitre 232
TDG Chapitre 234

Salut tout le monde, j’espère que la semaine s’écoule paisiblement pour vous 😀 Voici le second chapitre régulier de TDG !

 

Bonne lecture !

 

 

 

Chapitre 233 - Ancienne Tombe

 

Xiao Yu sortit un tissu semi-transparent de son anneau spatial et lui dit : « Tiens, utilise ça. »

Le morceau de tissu faisait plus ou moins deux mètres carré et sur sa surface étaient brodées toutes sortes de patrons de gravure.

« C’est le patron de gravure de la « Tromperie de l’Ombre ! » dit Nie Li en posant son regard sur le tissu, les sourcils tressaillant de surprise.

L’éphèbe le regarda avec stupéfaction. Il n’aurait jamais pensé que le jeune homme soit capable de reconnaître ces patrons. Ses connaissances dans le domaine étaient vraiment stupéfiantes !

« Nous allons nous couvrir de ce tissu et activer le patron, ce qui nous permettra de dissimuler nos traces ! »

« D’accord. » L’adolescent hocha la tête. La méthode de ce jeune maître pouvait, en effet, leur permettre d’entrer dans la tombe sans se faire intercepter par le squelette. Les effets de la « Tromperie de l’Ombre » étaient extrêmement puissants.

Son Ombre Fantôme était également un esprit démon extrêmement rare qui avait la capacité de se camoufler ; même sans se camoufler, il pourrait quand-même entrer dans la tombe. Cependant, ne sachant pas si Xiao Yu était un ami ou un ennemi, il n’allait pas lui montrer le pouvoir de son Ombre Fantôme devant lui.

« Ne tardons pas davantage, entrons. » dit l’éphèbe. D’un geste de la main droite, il les couvrit tous deux du tissu semi-transparent  et activa le patron de gravure.

Leur silhouettes disparurent immédiatement.

Les experts de rang Demi-dieu se battait encore contre le tas d’os, qui était juste trop puissant et qui était parvenu à s’assurer qu’ils n’approchent pas du mausolée. Cependant, pendant qu’ils se battaient intensément, les deux jeunes gens s’approchèrent lentement de l’entrée de la tombe. »

Nie Li se cachait derrière Xiao Yu tandis qu’ils avançaient lentement.

Un parfum délicat flotta dans l’air ; il renifla et eut une expression bizarre sur le visage. Et dire qu’il portait une odeur aussi parfumée... Xiao Yu était bel et bien une tapette.

Il posa les mains sur la taille de ce dernier en avançant.

« Où crois-tu mettre tes mains ? » dit l’éphèbe, la colère teintant sa voix.

« Ce tissu est trop petit, il ne suffit pas à nous couvrir confortablement tous les deux et du coup, je ne peux que me rapprocher de toi. Pourquoi te plains-tu d’où je pose mes mains ? Nous sommes tous les deux des hommes. » répondit Nie Li d’un ton exaspéré. Xiao Yu était vraiment pénible.

« Enlève tes mains de là ! » grogna ce dernier d’une voix basse et rageuse.

Tsk ! Le jeune homme fit une moue agacée. L’éphèbe avait une trop haute opinion de lui-même. Ce n’était qu’un léger contact physique et il réagissait comme un chat sur la queue duquel on aurait marché.

Il était d’une humeur morose mais retira quand même ses mains. Ils approchèrent tous deux lentement de l’entrée de la tombe, marquée par une énorme porte de pierre qui était hermétiquement scellée par divers patrons de gravures mystérieux ciselés à sa surface. Il y avait également deux rainures qui semblaient former un trou de serrure.

« Comment allons-nous ouvrir cette porte sans clef ? » demanda l’adolescent en fronça les sourcils.

« J’ai, bien sûr, une méthode pour m’occuper de ce problème. » dit le jeune maître qui se mit à étudier les patrons de la porte pour trouver comment les briser.

Nie Li devait aussi être capable de les briser, mais en voyant l’assurance de son camarade, il décida de le laisser s’en charger.

Il s’ennuyait ferme et leva la tête pour observer le combat dans le ciel. La bataille des experts de rang Demi-dieu provoquaient des ravages. Le ciel tout entier s’était assombri ; il n’y avait plus la moindre trace de lumière pendant que des faisceaux de Pouvoir de la Loi indociles entraient constamment en collision dans les cieux et provoquaient des explosions terrifiantes qui donnaient l’impression qu’elles allaient déchirer le ciel.

Il sembla quelque peu affecté par cette scène et se concentra sur les lois de la Lumière et des Ténèbres en lui. Quand pourrait-il utiliser la puissance du rang Demi-dieu pareillement ?

Bien que le jeune homme, à son niveau actuel, ait déjà comprit la puissance des deux lois et que sa culture ait atteint le rang Or Noir 3 étoiles, sa force réelle n’avait pas encore atteint le rang Demi-dieu. Du coup, la quantité de pouvoir de la loi qu’il pouvait mobiliser était encore très limitée.

Il fronça les sourcils et demanda à Xiao Yu : « Tu n’as pas encore fini ? »

« Bien sûr que non. Tu crois vraiment que ça s’ouvre si facilement ? Il y a plus de trois cent gravures sur cette porte et toutes sont extrêmement inhabituelles. Je vais devoir les résoudre une par une. » répondit ce dernier, perplexe.

L’adolescent haussa les épaules et dit : « Continue dans ce cas, je t’en prie. »

L’éphèbe se pencha pour étudier les patrons de gravure sur la porte de pierre, laissant ses fesses ressortir en arrière. Nie Li y jeta un oeil sans le vouloir ; le cul de Xiao Yu était très bien dessiné et rond comme le plateau d’une vieille meule. Ces courbes parfaitement rondes laisseraient tout observateur abasourdi rien qu’en les fixant.

Le jeune homme se colla une gifle ; mais à quoi pensait-il ? L’éphèbe était un homme !

Mais quand-même... Ce n’était pas de sa faute si ce dernier avait un visage dont même les femmes seraient jalouses ! De plus, sa silhouette et sa peau... tenteraient même les hommes !

Un peu de temps passa et les sourcils du jeune maître étaient toujours froncés. Il semblait profondément plongé dans ses pensées.

« Eh, dépêche-toi ! Si ça continue, on va sans aucun doute se faire prendre par ce squelette ! » le pressa Nie Li.

Xiao Yu se renfrogna et dit d’un ton mécontent : « Arrête de me mettre la pression, tu m’as fait perdre le fil de mes pensées ! J’ai déjà brisé une cinquantaine de patrons de gravure. »

« Tu ne t’es occupé que d’une petite cinquantaine ? » La bouche de Nie Li béa. « Il y en a plus de trois cents ! Tu comptes y passer combien de temps ? »

« Arrête de m’embêter ! Pourquoi ne prends-tu pas ma place dans ce cas ? » répondit l’éphèbe, les sourcils froncés.

« Bouge. » dit le jeune homme en le repoussant.

Il y avait vraiment peu de place sous le tissu ; il poussa la poitrine du jeune maître et y donna une légère pression sans le faire exprès. Hmmm, très plat et sans aucune sensation. Ce type était définitivement un homme.

« Mais qu’est ce que tu fais ? » Xiao Yu bondit, rouge des cheveux au cou. Il faillit en tomber par terre.

« Fais attention ! Et si on se faisait découvrir ? Bon je t’ai poussé un peu, et alors ? T’es un homme ou pas ? » dit Nie Li avec indignation.

« Espèce de... ! » Le jeune maître était enragé au point qu’il respirait rapidement. Il renifla et se détourna de lui.

« Eh, tes fesses me rentrent dedans. Tu peux bouger un peu ? » Le jeune homme sentit le cul de l’efféminé contre lui. Cette sensation douce et luxurieuse... Il se rappela que c’était un homme et eut la chair de poule.

« C’est l’hôpital qui se fout de la charité ! C’est toi qui te colle à moi ! » Son camarade lui jeta un regard noir plein d’indignation.

« On a pas assez de place là-dessous. Alors quoi, tu vas me dire que je devrais rester à trois mètres de toi à tout moment ? » L’adolescent lui rendit son regard, irrité. Deux hommes adultes s’entassant sous un petit voile, mais dans quoi s’étaient-ils embarqués ?

Xiao Yu était déprimé ; pourquoi avait-il eu cette horrible idée qui avait résulté de cette situation...

« Tu... » Alors qu’il allait lui répondre, il réalisa que Nie Li avait déjà commencé à examiner les patrons de gravure et était complètement concentré. Il détourna la tête, d’humeur sombre, et pensa en son for intérieur : « Soit, on va voir combien de temps tu vas mettre pour briser ces gravures ! »

Il avait beau savoir que le jeune homme avait un très haut niveau de compréhension dans ce domaine, il se disait qu’au mieux, il serait du même niveau que lui. « Hmpf, tu m’as traité de lambin alors regarde par toi-même à quel point ces patrons sont complexes. »

Au moment où l’éphèbe pensait cela, son camarade se tourna vers lui et dit : « Les patrons de gravure sont brisés, mais comme on a pas la clef, nous ne pouvons pas entrer.

« Quoi ? Tu as déjà brisé toutes les gravures ? » Le jeune maître était abasourdi. Il regarda l’endroit qu’il montrait du doigt et remarqua que tous les patrons s’arrêtaient à ce point.

« Pas besoin de briser les gravures individuellement. Même si tu les avais désamorcé un par un, tu aurais fini par revenir à ton point de départ. Si tu te débarrasses de ceux qui sont là pour t’induire en erreur, il ne te restera plus que les patrons de gravure fondamentaux. Parmi les trois cents patrons de gravure, seuls cinq font partis des fondamentaux, tandis que le reste n’est là que pour tromper les gens. Une fois que tu t’es occupé des cinq fondamentaux, le problème est résolu ! » expliqua calmement Nie Li.

Xiao Yu suivit le tracé des patrons de gravures brisé et fut simplement stupéfait. Il pensait au départ devoir les briser les uns après les autres et n’aurait jamais imaginé que la solution soit aussi simple. Il s’était fait avoir par l’apparence complexe de ce puzzle !

Le jeune homme secoua la tête et soupira : « Et dire que tu as passé autant de temps sur quelque chose pouvant être résolu le temps de quelques respirations. »

« Espèce de... ! » L’éphèbe se sentit terriblement abattu alors qu’il se prenait une autre volée d’orties. Cependant, la compréhension qu’avait son harceleur des patrons de gravure avait effectivement surpassé son imagination. Il était peut-être grossier, mais il était doué. Il se dit qu’il avait pris une bonne décision en l’emmenant avec lui.

« Pousse-toi, je vais ouvrir la porte ! »  dit il.

L’adolescent douta de lui : « Tu es sûr que tu peux y arriver ? Il nous faut encore trouver la clef pour l’ouvrir ! »

« Je parie que tu ne sais pas que cette serrure est en fait réalisée pour une clef banale dans le Monde Souterrain, quasi tous les experts de rang Demi-dieu en ont un jeu ! » répondit l’efféminé en sortant deux sortes de pierre de son anneau spatial, qu’il plaça ensuite dans le trou de la serrure.

Les gravures brillèrent quand la lumière s’aggloméra sur les deux pierres et la porte s’ouvrit petit à petit.

Nie Li fut stupéfait en voyant ça. « Une clef communément utilisée par tous... Soit, tu gagnes ce coup-ci. »

Xiao Yu sourit fièrement. Il était enfin parvenu à avoir le dessus sur lui après s’être fait pourrir aussi longtemps.

« Entrons ! » dit-il.

La porte de pierre ne s’était entrebâillée qu’un peu, créant un intervalle ne permettant qu’à une personne à la fois de passer. L’éphèbe se pencha de côté pour passer et le jeune homme alla à sa suite.

L’émoi commença à saisir les experts de rang Demi-dieu quand ils virent que la porte avait été ouverte. Nombre d’entre eux voulurent traverser la défense du squelette et entrer dans la vieille tombe. Cependant, le tas d’os les intercepta tous et ils ne purent rien y faire. Ils n’auraient jamais imaginé que quelqu’un d’autre puisse entrer dans le mausolée avant eux.

Le squelette rugit de rage en remarquant que quelqu’un était parvenu à ouvrir la porte et y plongea. Il avait beau ne pas avoir d’intelligence, un instinct naturel le poussait à garder la porte.

« Voilà notre chance ! Prenons d’assaut la tombe ! »

« Tuons d’abord ce squelette ! Prenez l’Étincelle Divine brisée du Dieu de la Mort qui se trouve sur son corps ! »

Les rangs Demi-dieu chargèrent tous les uns après les autres. Certains essayèrent d’entrer dans la tombe tandis que d’autres voulurent tuer le gardien d’abord. La zone entière fut instantanément plongé dans le chaos.

Pendant ce temps, Nie Li et Xiao Yu étaient déjà entrés et s’enfonçaient dans les profondeurs du mausolée...

Qui pouvait savoir ce que renfermaient les profondeurs de cette tombe sinistre...

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

TDG Chapitre 232
TDG Chapitre 234

22 Commentaires

  1. AHAHAHAH

    Ninja ahah

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. NostraNostra

    Si jamais vous voyez quelques fautes, actualisez 😛

    Répondre
  4. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. dragondessonges

    merci pour le chapitre donc meme si Nie Li a dit toucher sa poitrine sen fair expres 4 choix soffre a nous 1er choix c vraimen un homme et donc un metrosexuel vu quil dit preferer les femme 2eme choix c un homo et prefere dire qu’il qu’il aime les femme et 3eme choix c’est une femme ki a bander sa poitrine pour fair croire que c un homme qui aime les femme et 4eme choix c une femme qui dit prefere les femme mais aime les homme pour le quel opterez vous ? hi hi hi

    Répondre
    1. Tendo

      J’opte pour l’orthographe ^^

      Répondre
    2. ryushikki

      C’est juste une femme qui a bandé sa poitrine et aime ou a plus de facilité a être avec une femme vu qu’elle en est elle même une ou l auteur joue justement la dessus se serait plutôt sa les choix

      Répondre
  7. nickylaboum

    merci

    Répondre
  8. Myrddin

    Merci

    Répondre
  9. Tendo

    Merci wazouille 😀

    Répondre
  10. Conan

    Merci pour le chapitre ! Je suis sûr que ce Xiao Yu est une femme et qu’elle a un lien avec le maître du monde souterrain, sans compter qu’elle finira par rejoindre le harem de ce petit playboy du dimanche de Nie Li !

    Répondre
    1. Henryou

      Ou alors ces le maître du monde souterrain qui a découvert de bon candida et qui joue de nie li ^^

      Répondre
  11. yann

    Merci pour ce chapitre !
    Ou alors ils vont devenir potes^^

    Répondre
  12. Askidox

    Merci pour le chapitre

    Bon, euh Nie Lie, Calme Tes Ardeurs !

    Répondre
  13. asd4321

    C’est clair maintenant Xiao Yu est une fille, l’auteur aurait pu faire des indices moins évident.
    Merci hâte de la suite

    Répondre
  14. Tokaï

    Merci !!!

    Répondre
  15. Loxias

    Merci pour le chapitre
    là je suis convaincu que Xiao Yu est une femme, avec toutes les preuves que l’auteur nous donnes c’est forcément une femme, (le moment sous le « drap » m’a un peu fait penser aux anime avec des perso travesti ( ex : Tsugumi de nisekoi, le premier qui m’est venu en tête) mais ce qui m’intrigue c’est que Nie Li n’arrive pas à percevoir sa force ( pouvoir de loi, etc...) alors je me dis que ça cache quelque chose, peut être quelque chose comme le livre qui à permi son retour dans le passé à Nie Li. J’entend par là un autre livre ou objet au pouvoir particulier.

    Répondre
  16. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Je vote aussi pour le fait que Xiao Yu soit une femme...même si c’est plus une espérance qu’autre chose puisque les chinois ont une classe ‘d’homme efféminé’ auquel on a ‘enlevé’ un ‘attribut’...

    Répondre
  17. Dave24

    Ce qui est drôle, c’est que vous aurez la réponse à cette question que dans 200 chapitres !
    Mais ce que je peux dire pour avoir lu tous les chapitres jusqu’au 449...ben c’est que le début de l’aventure

    Répondre
    1. Emeralh

      Moi ce que je veux savoir surtout c’est si Nie Li va finir par épouser Ye Ziyun et Ning’er (apriori la polygamie n’est pas un problème dans la ville xD)

      Répondre
  18. psycho

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com