BTTH Chapitre 360

BTTH Chapitre 359
BTTH Chapitre 361

Pfiou, j’ai eu un week-end chargé mais ce soir, je ne dormirai pas avant de vous faire vos trois chapitres bonus de BTTH ! Par contre, j’avoue que s’ils sont tous aussi long que celui-ci (4000 mots en VA…), ça va être compliqué x)

Voici donc le premier des trois bonus de BTTH, en remerciement de la générosité et du soutien indéfectible de notre James national !

Un grand merci à lui et bonne lecture à tous !

Chapitre 360 - Installer le clan Xiao

L’intention meurtrière sauvage qui s’échappa de Xiao Yan envahit le grand hall, et apeura tant l’assemblée que tous les gens présents interrompirent leurs activités toute affaire cessante. Ils observèrent son visage à l’expression sauvage sans oser émettre le moindre soin.

Le premier doyen demanda à voix basse, une expression assez hideuse sur le visage : « Chef de Clan Junior, ces trois hommes mystérieux venaient de la Secte des Nuages Brumeux ?»

Le jeune homme prit une grande inspiration et étouffa de force l’intention meurtrière grandissant en lui. Il hocha légèrement la tête et dit d’une voix sombre et froide : « Puisqu’elle a dit que vous portiez l’énergie rémanente de Yun Leng sur vous, c’est que c’est naturellement la vérité. De plus, le clan a subi cette attaque-surprise peu après que j’ai quitté la Secte des Nuages Brumeux ; elle ne peut qu’être liée à cette affaire !»

Le premier doyen rit amèrement. Il ne savait pas quoi faire face à une faction aussi puissante : « Qu’avez-vous l’intention de faire, Chef de Clan Junior ?»

Ce dernier répondit sourdement : « J’ai déjà dit que cet homme devait mourir cette fois !»

« Ah…» Le vieillard poussa un soupir, observa le visage à l’expression meurtrière de l’adolescent et réfléchit un moment. Il dit alors : « Chef de Clan Junior, j’ignore quel statut cette personne mystérieuse peut occuper dans la Secte des Nuages Brumeux mais au vu de sa force, il doit occuper une position importante non ?»

« Il doit occuper une des plus hautes positions au sein de la secte, la Chef de Secte et quelques autres mis à part. »

« C’est bien ce que je craignais… *soupir*» Le premier doyen secoua la tête et réfléchit à voix haute : « Précédemment, vous avez affronté la Secte des Nuages Brumeux lors d’une grande bataille à cause de l’Accord des Trois Ans et vous n’avez pas causé de gros dégâts aux cadres de la secte. Par conséquent, elle ne devrait pas vraiment vous haïr. Par contre, si vous deviez tuer cette personne mystérieuse cette fois, alors votre relation deviendrait réellement irréconciliable. »

Le jeune alchimiste fronça légèrement les sourcils et demanda d’une voix un peu grave et solennelle : « Vous me demandez d’abandonner mon père à son sort, Premier Doyen ?»

« Vous m’avez mal compris, Chef de Clan Junior. » Le vieillard rit amèrement avant de soupirer : « J’essaie juste de vous dire que si vous deviez réellement tuer cet individu, alors notre relation avec la Secte des Nuages Brumeux se détériorait complètement. »

« La dernière fois, ils étaient désavantagés lors de l’Accord des Trois Ans avec Nalan Yanran parce qu’ils avaient tort, et c’est pourquoi ils n’avaient pas vraiment osé toucher notre clan. Bien sûr, personne ne s’attendait à l’assaut de ces trois individus mais… Je crains que si la Secte des Nuages Brumeux envoie vraiment des troupes attaquer notre Clan Xiao si vous deviez tuer cette personne au statut important…»

« Je n’ai pas l’intention de vous empêcher d’aller secourir le chef de clan, je veux juste que vous assumiez temporairement son rôle et que vous trouviez une façon de préserver notre lignée au cas où un conflit ouvert serait inévitable. Votre père a développé le clan au prix d’efforts inlassables, et je pense que vous ne voudriez pas non plus le voir disparaître comme ça. »

La solennité disparut peu à peu du visage de Da Dou Shi, qui finit par opiner du chef. Le raisonnement du premier doyen avait une certaine logique ; le clan Xiao n’était pas, pour le moment, une faction du même niveau que la Secte des Nuages Brumeux. Celle-ci pouvait facilement les détruire, si elle le voulait. Il provoquerait la fureur de la secte s’il venait à tuer son premier doyen et le moment venu, le clan se retrouverait forcément impliqué. Par conséquent, s’il voulait aller au secours de son père, il lui fallait d’abord trouver un moyen de préserver le clan.

Il se rassit silencieusement dans sa chaise, où il ferma légèrement les yeux en tapotant du doigt sur la table.

Toute l’assemblée garda le silence en l’observant. Un par un, les regards se concentrèrent intensément sur le jeune maître clan en robe noire. La moindre de ses actions, à ce moment, affectait la sécurité du clan tout entier.

Xiao Yan arrêta soudainement de tapoter du doigt. Il ouvrit les yeux et parcourut lentement du regard les membres du clan autour de lui, jusqu’à s’arrêter enfin sur les trois doyens. Il dit d’un ton résolu : « Nous devons définitivement chercher Père, même si nous devons pour ça complètement enrager la Secte des Nuages Brumeux. »

Les trois vieillards s’échangèrent des regards avant de lui faire aussitôt face ; ils demandèrent lentement : « Et pour ce qui est du clan ?»

« Le clan Xiao est le fruit des efforts ininterrompus de Père et de Grand-père. Je ne le laisserai pas disparaître. » Le jeune homme se leva soudainement et fixa les trois doyens devant lui. Il demanda d’une voix grave : « Puis-je savoir si mes mots ont la moindre autorité dans le Clan Xiao ?»

Les vieux doyens furent surpris par cette question ; ils hésitèrent un moment avant de répondre ensemble, l’air sombre : « C’est le cas. » Seul lui pouvait, à ce moment, tirer le clan du bourbier dans lequel il s’était fourré.

Il se retourna et demanda aux membres du clan se tenant à la porte : « Et vous autres, qu’en pensez-vous ?»

« Nous suivrons vos ordres, Jeune Chef de Clan !»

L’adolescent, qui était rentré au clan Xiao il y a peu, occupait déjà une position difficilement ébranlable dans leur coeur. Sa façon sans pitié de s’occuper de Jia Li Bi et des autres les avaient conquis. Ils répondirent à sa question en rugissant presque aussitôt unanimement, le visage rouge. Ils savaient également  que dans un moment aussi dangereux, seul ce jeune homme qui était autrefois l’infirme du clan pouvait les sauver !

Il opina du chef et répondit gravement : « Parfait !» Il se retourna et se dirigea vers le fauteuil que son père occupait jadis. Il épousseta sa robe, s’assit et balaya la salle tout entière du regard avant de dire : « J’ai l’intention de déplacer le clan Xiao hors de Wutan. »

À peine eut-il fini que des discussions éclatèrent partout. Le clan possédait pas moins de dix marchés à Wutan, et leurs profits cumulés représentaient une grande somme. Ne perdraient-ils pas énormément en quittant la ville ?

Le jeune alchimiste fit un geste de la main et les bavardages se turent lentement. Il dit d’une voix grave : « Vous savez tous que la disparition du chef de clan est définitivement liée à la Secte des Nuages Brumeux. Cette faction a beau être très puissante, devons-nous vraiment leur permettre d’opprimer les membres courageux et forts du clan Xiao ? Si les autres venaient à l’apprendre, ne nous montreraient-ils pas du doigt en se moquant de notre lâcheté ?»

Il écarquilla les yeux et demanda d’une voix sévère : « Dites-moi, que choisiriez-vous entre sauver le chef de clan et nous attirer l’animosité de la Secte des Nuages Brumeux, ou nous cacher comme des tortues à Wutan en laissant les autres se payer notre tête à dire qu’on a abandonné toute fierté ?»

Une jeune voix acerbe lui répondit soudainement au-dehors : « Sauver le chef de clan ! Notre clan Xiao n’a pas de tortue en son sein !» La petite tête de Xiao Qing apparut par la porte ; elle était si excitée qu’elle avait le visage cramoisi, et qu’elle agitait son petit poing en criant.

D’autres voix juvéniles retentirent ; une dizaine d’enfants, âgés de douze-treize ans, déboulèrent par la porte et crièrent : « Exactement, on doit sauver le chef de clan ! Nous ne voulons pas être des tortues !»

Un membre du clan aux épaules carrées observa les visages outrés de ces jeunes gens, et sentit le sang bouillir dans sa poitrine. Il ne put s’empêcher de faire un pas en avant et de crier, le visage cramoisi :  « C’est la Secte des Nuages Brumeux, et après ? Nous ne les avons jamais offensé mais ils ont ravagé notre clan, et nous avons même failli être tragiquement exterminés par leur faute. Chef de Clan Junior, je vous obéirai !»

Ces cris provoquèrent une réaction en chaîne ; un par un, les hommes du clan brandirent le poing et crièrent, le visage rouge de colère : « C’est vrai ! Nous allons tous vous écouter, Jeune Chef de Clan !» Ils avaient vraiment eu du mal à supporter de se faire humilier encore et toujours alors à présent que le clan pouvait enfin répliquer, ils ne voulaient plus subir ce genre de déshonneur. Même si ça signifiait subir la colère de la plus puissante faction de l’Empire Jia Ma !

Le premier doyen observa les visages excités des membres du clan, puis se tourna vers le Da Dou Shi en souriant. Il dit d’un ton satisfait : « Ké ké, pourquoi ne nous feriez-vous pas part de votre plan puisque tout le monde est prêt à vous obéir, Jeune Chef de Clan ?»

Xiao Yan dit lentement : « J’ai l’intention d’envoyer les membres du clan hors de la ville par groupes. Après quoi, je les enverrai à l’ouest de l’empire, où l’influence de la Secte des Nuages Brumeux est un peu moindre. De plus, mes deux frères aînés, Xiao Ding et Xiao Li, développent et étendent rapidement leur propre faction rapidement là-bas. C’est auprès d’eux que je veux secrètement envoyer les membres du clan ; ainsi, nous pourrons éliminer la menace que la secte pose sur nous. »

« Dans la région ouest de l’empire ?» Le premier doyen fut momentanément stupéfait, et dit avec hésitation : « Aussi loin que ça ?»

« La région ouest est près du Désert Tager, et c’est le seul coin dans l’empire ou la Secte des Nuages Brumeux ne fait pas la pluie ou le beau temps. Ailleurs, nous nous ferions facilement repérer. Nous risquons de nous retrouver en guerre ouverte avec cette secte, alors autant nous préparer au pire. »

« Premier Doyen, vous allez dorénavant trier toutes les affaires du clan pour n’emporter avec vous que les objets de valeurs. Je laisserai nos marchés entre les mains de la Salle des Ventes Miteer, et nous partagerons avec eux les profits que nous en tirerons. Au vu de ma relation avec le clan Miteer, ils ne risquent pas d’ébruiter notre localisation. »

« Effectivement !» Le vieillard opina du chef et accepta l’ordre. Il hésita un moment et demanda : « Quand commençons-nous à partir ?»

« Mieux vaut ne pas traîner. Nous ferons partir les premiers groupes dès ce soir, en commençant par les familles des membres du clan et ceux qui ne peuvent pas se battre parmi la jeune génération. Ils devront être accompagnés par des membres plutôt puissants qui serviront de gardes pendant le trajet. Souvenez-vous, notre point de rendez-vous est la Ville du Désert Rocailleux à l’ouest de l’empire. Une fois là-bas, cherchez la ‘Compagnie des Mercenaires du Métal du Désert’ !» Dit le jeune homme en décidant de la chose sur-le-champ.

« De plus, je vais purger les restes des clans Jia Li et Ao Ba à la tête d’un groupe de nos membres pendant deux jours, histoire de détourner l’attention de tout le monde en ville. Je vais devoir vous laisser,  à vous trois doyens, la responsabilité de l’envoi des nôtres par petits groupes. »

« En !» Répondirent les vieillards à l’unisson.

« De plus…»

L’adolescent, assis sur le fauteuil du chef, donna méthodiquement ses ordres d’un air solennel. Le calme dont il faisait preuve face à la tempête approchant plongea certains membres de la jeune génération dans une légère transe. Était-il vraiment le petit bonhomme silencieux qui faisait profil bas auparavant ?

Comparés aux membres plus âgés du clan, Xiao Qing et les membres de la jeune génération observaient leur jeune chef de clan avec vénération. Sous son commandement, le clan était à nouveau plein de vigueur et d’esprit combatif.

La Reine Médusa, tranquillement assise sur sa chaise, tenait dans sa main une coupe de thé chaud qu’elle sirotait nonchalamment. Parfois, elle se retrouvait surprise en jetant de temps à autre des regards au Da Dou Shi. Il avait vraiment réussi à stabiliser complètement le clan en proie au désespoir, ce qui montrait un talent et une force mentale largement supérieurs à la moyenne. Il n’était pas étonnant qu’il ait pu se jouer de Gu He le Roi des Pilules dans le désert…

Une fois que le dernier membre du clan reçut son ordre et s’en alla, Xiao Yan poussa un long soupir et observa le hall à nouveau vide. Il amena sa tasse à ses lèvres, avala le thé et le laissa apaiser sa gorge sèche.

« Tu vas voir ce que tu vas voir, Yun Leng… Une fois que j’aurais proprement installé le clan Xiao, je me rendrai à la secte une fois de plus et cette fois, je ne retiendrai plus mes coups !» La férocité envahit à nouveau son visage alors qu’il tenait sa tasse. Sa main trembla et la tasse se brisa tout à coup ! (NdT et encore une tasse en morceaux… Ils ont un budget « tasses en cas de grosse colère » ?)

Tout le clan se mit à bouger sous ses ordres et, une fois que la nuit tomba, dix groupes légèrement armés se réunirent dans la grande cour. Le jeune homme les examina consciencieusement avant de détacher certains des membres les plus puissants du clan dans ces groupes. Ils profitèrent du coeur de la nuit pour commencer à partir et, les uns après les autres, ils se faufilèrent hors du clan. Ils se réunirent à l’extérieur de la ville avant de se diviser à nouveau et de marcher en direction de l’Ouest.

Le temps que le soleil se lève, près de la moitié des membres du clan et leurs familles étaient déjà partis.

Au petit matin, le chef de clan junior se tint au sommet d’un pavillon et parcourut la cour entière du regard. Un long moment plus tard, il leva la tête et regarda le soleil naissant s’élevant de l’horizon. Une froideur traversa son regard avant qu’il ne se retourne et descende une volée de marches.

Pendant ce temps, une centaine d’hommes du clan s’étaient réunis dans la cour, armés. Ils semblaient savoir ce qu’ils allaient faire aujourd’hui, aussi dégageaient-ils une aura violente et sauvage similaire à celle d’un tigre descendu de sa montagne.

« Nous allons détruire aujourd’hui ce qu’il reste des clans Ao Ba et Jia Li !» L’adolescent marcha lentement vers la porte menant à la rue, sa lourde règle noire dans le dos. Sa voix froide, cependant, fit bouillir le sang de tous les hommes présents. Ces derniers jours, un certain nombre de membres du clan avaient été discrètement tués par les Ao Ba et les Jia Li ; à présent, il était temps pour eux de se venger !

La ville tranquille de Wutan fut effrayée parce cette soudaine aura meurtrière. Les passants furent complètement abasourdis en voyant la masse humaine sortir du clan Xiao comme un raz-de-marée. Ils eurent tous la chair de poule en sentant leur aura meurtrière froide et sombre.

Certains passants ne purent s’empêcher de marmonner : « Que compte faire le clan Xiao ?»

Certaines personnes résidant à Wutan depuis des années dirent, un peu incertaines : « La personne à leur tête est vraiment jeune ! Son visage m’est assez familier…»

Une voix juvénile retentit tout à coup : « Cette règle est vraiment grande…» Toute la rue plongea dans un silence de mort.

Une voix stupéfaite brisa le long silence : « C’est Xiao Yan du clan Xiao ?» Tous les habitants de Wutan avaient alors entendu parler de l’énorme bataille entre le jeune homme et la Secte des Nuages Brumeux, et ils en avaient tellement discuté qu’ils en avaient eu la migraine. L’énorme règle à la forme spéciale était devenue le symbole de Xiao Yan.

Certaines personnes, au fait de la situation dans Wutan, semblèrent réaliser tout à coup ce qui se passait. Ils eurent aussitôt l’air compatissants en secouant la tête : « On dirait que cette fois, les clans Jia Li et Ao Ba sont foutus…»

Ces personnes avaient raison ; le torrent du clan Xiao fonça directement vers les marchés tenus par leurs ennemis, dont les défenses furent instantanément balayées. Des lames brillantes et acérées attendaient quiconque osait résister !

Sous le commandement du Da Dou Shi, le groupe du clan Xiao passa d’un marché à l’autre comme un tsunami, ne laissant que des ruines sur leurs passages. Les gardes des clans Jia Li et Ao Ba furent massacrés jusqu’à ce qu’il n’en reste plus un seul en vie. Le clan Xiao faisait brutalement payer l’humiliation que leurs ennemis leur avaient infligée durant ce temps.

Sans la direction de leurs chefs, les deux clans n’offrirent qu’une résistance relative et par conséquent, tous leurs marchés, leurs maisons de jeu clandestines, etc… à Wutan furent détruits en l’espace d’une simple matinée. Cette fois, ils étaient vraiment fichus !

Cette soudaine éruption de violence attira l’attention de tout Wutan.  L’intention meurtrière qui avait envahi toute la ville faisait comprendre que le clan Xiao était effectivement dans une rage folle, cette fois-ci.

Comme la ville guettait les moindres faits et gestes du groupe d’assaut, qui ne cessait de se mouvoir, les familles du clan purent toutes partir discrètement…

L’opération de destruction se poursuivit jusqu’au soir. Les habitants, abasourdis par ce déchaînement de violence, ne remarquèrent même pas que le groupe d’une centaine de brutes s’était amenuisé petit à petit.

L’opération de destruction fut enfin terminée enfin lorsque le soleil s’apprêta à se coucher. L’énorme force du clan Xiao, couverte de taches de sang, retourna à nouveau dans la cour en riant sans réserve. La porte du clan fut fermement verrouillée pour bloquer les regards curieux.

Les dizaines de gaillards s’assirent à terre, riant à gorge déployée et conversant les uns avec les autres. Ils se servaient de l’occasion pour exprimer leur tranquillité d’esprit ; c’était la première fois depuis deux ans qu’ils passaient une journée aussi agréable et dépourvue de soucis. Le clan Xiao était peut-être puissant par le passé, mais le chef de clan n’avait pas l’audace nécessaire pour assaillir ainsi l’ennemi puisqu’il devait conserver une vision d’ensemble. Cependant, le jeune alchimiste possédait absolument un tel courage !

Des bruits de pas retentirent lentement en direction de la cour. Xiao Yan, qui venait d’enfiler une robe propre, apparut en souriant.

Les dizaines d’hommes costauds se levèrent avec disciples en le voyant arriver, et crièrent avec un certain fanatisme dans le regard :  « Chef de Clan Junior !»  Les méthodes brutales de leur chef avaient complètement fait disparaître leurs inquiétudes.

Xiao Yan sourit, hocha la tête et monta sur une haute plateforme avant de parcourir le clan illuminé du regard. Personne à l’extérieur ne se doutait qu’il ne restait que ces dizaines de gens dans le clan Xiao.

Le premier doyen sourit et dit : « Chef de Clan Junior, toute notre fortune, nos méthodes de Dou et de Qi ont été mises en sécurité. Ké ké, le clan Miteer nous a même prêté des anneaux de stockage eu égard à votre face. Ça nous a épargné bien des problèmes. »

« Ah. » Le jeune homme opina du chef de satisfaction. Il balaya ses guerriers du regard et rit doucement : « Vous allez tous commencer à vous disperser et à quitter Wutan dès ce soir, pour vous diriger vers le point de rendez-vous. Une fois le moment venu, vous vous rassemblerez et vous dirigerez vers la Ville du Désert Rocailleux. Une fois là-bas, notre clan Xiao pourra reprendre à zéro. »

Le premier doyen demanda tout à coup : « Et vous, Chef de Clan Junior ?»

Tous les regards se tournèrent vers ce dernier.

L’adolescent rit doucement tandis que son beau visage délicat se couvrit de sauvagerie : « Moi ? Je vais aller prendre la vie de ce vieux bâtard !»

Le visage du vieillard devint légèrement apathique tandis qu’il le fixait. Un long moment plus tard, il s’inclina lentement vers son jeune chef de clan. Les guerriers robustes du clan, qui venaient de subir un bain de sang, s’inclinèrent à sa suite.

« Chef de Clan Junior, nous vous attendrons à la Ville du Désert Rocailleux !»

Le Da Dou Shi opina légèrement du chef, puis il le leva et jeta un oeil à la lune avant de faire signe de la main : « Il est temps pour vous de partir. Filez !»

Tous les guerriers crièrent à l’unisson : « Prenez-soin de vous, Chef de Clan Junior !» Ils firent aussitôt demi-tour et les uns après les autres, ils disparurent dans les ténèbres. Des silhouettes humaines se faufilèrent sous le ciel nocturne, et se dispersèrent dans toutes les directions en s’échappant silencieusement de Wutan.

Le jeune alchimiste resta sur la plateforme, et regarda la cour vide. Il soupira doucement et murmura : « C’est à cause de toi que mon clan Xiao est dans cet état, Yun Leng. Cette fois, même Yun Tian ne pourra pas te protéger !»

Il sortit lentement les mains de ses manches, et une flamme verte apparut sur l’une d’elles. Un moment plus tard, une flamme blanche dense sortit sans bruit de l’autre.

Elles commencèrent à se mêler et à danser adorablement sous le ciel étoilé.

Au somment d’un pavillon, la Reine Médusa fixa de ses beaux yeux les deux flammes qui s’élevaient des mains du jeune homme. Elle entrouvrit légèrement ses lèvres rouges ; pour la première fois, une certaine gravité traversa ses yeux envoûtants.

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 359
BTTH Chapitre 361

9 Commentaires

  1. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. Metalis

    Merci pour ce chapitre ! 🙂

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’au donateur.

    Répondre
  4. Newkan

    xiao yan le barbare x) merci pour le chap (le coeur de la reine commence a tomber ? 😉 )

    Répondre
  5. bipbip

    Merci !

    Répondre
  6. Ling_Tian

    Merci pour le chapitre!!

    Répondre
  7. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. HinomuraHinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. nickylaboum

    merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com