BTTH Chapitre 208

BTTH Chapitre 207
BTTH Chapitre 209

Et voici votre BTTH bonus, ce soir traduit par Nostra qui va doucement nous revenir ! J’ai assuré l’édition de mon côté. Remercions James dont la générosité a rendu ce chap’ possible !

Bonne lecture :3

 

 

Chapitre 208 : Ruée nocturne à travers la tribu

 

Tout en regardant le désert, Xiao Yan recouvrit progressivement ses esprits. Il baissa la tête et jeta un coup d’oeil à l’anneau qu’il portait. Il eut alors cette parole désespérée à l’égard de son instructeur : « C’est bon, vous pouvez sortir maintenant… »

L’ancien anneau noir trembla légèrement, réagissant à la voix de Xiao Yan. Yao Lao lévita quelques instants. Son regard se posa tout d’abord à l’horizon, là où ils avaient disparu, puis se tourna vers Xiao Yan. Il sourit et dit gravement : « on dirait qu’il va se passer quelque chose… »

Xiao Yan hocha la tête. Le groupe qui arrivait ne manquerait pas de faire du désert même un endroit chaotique. Au retour de Yue Mei, les Hommes-Serpents allaient sûrement s’armer.

« Pourquoi sont-ils venus au Désert Tager ? L’Empire Jia Ma pense-t-il démarrer une nouvelle guerre avec les Hommes-Serpents ? » dit Xiao Yan en fronçant les sourcils.

« De toute évidence, ils cherchent la Reine Médusa » lui répondit sans la moindre émotion Yao Lao.

« La Reine Médusa, hein… Quoiqu’ils soient forts, elle-même est loin d’être faible. Pire, il y a de nombreux guerriers puissants au sein des huit grandes tribus des Hommes-Serpents. S’ils parviennent à se rassembler, le groupe passé plus tôt risque d’avoir quelques difficultés pour quitter le désert en un seul morceau. » Xiao Yan secoua la tête et eut un sourire satisfait, presque sardonique. Ce fameux groupe, à l’exception de cette mystérieuse silhouette en robe noire qui lui avait fait forte impression, étaient de parfaits inconnus. Xiao Yan n’était pas le moins du monde préoccupé à leur sujet.

« La personne en robe noire est aussi Dou Huang » dit Yao Lao en esquissant un sourire.

« Et alors ? Hai Bodong n’était-il pas, lui aussi, un Dou Huang ? Mais la Reine Medusa l’a quand même détruit. » dit Xiao Yan en plaisantant, avant de devenir tout de suite plus songeur. « Mais, pour en revenir au sujet, pourquoi cherchent-ils la Reine ? Les humains sont de loin l’engeance la plus détestée des Hommes-Serpents. »

Yao Lao se tripota la barbe et répondit : « L’homme d’âge moyen de tout à l’heure, c’est celui dont je t’avais parlé et qui a une Perception Spirituelle hors du commun, il doit également être alchimiste. »

« Un alchimiste ? » Xiao Yan marqua un arrêt, puis dit précipitamment : « Un Alchimiste de niveau Dou Wang ? Comment est-ce même possible ? ».

L’air circonspect de Xiao Yan poussa Yao Lao à secouer la tête. « Mes sens ne me mentent pas. C’est un alchimiste. »

Xiao Yan se calma un peu en constatant le sourire affiché de Yao Lao. Il se frotta les sourcils et dit : « S’il est vraiment alchimiste, alors avec sa force de Dou Wang, n’est-il pas au moins de rang 6 ? Mais, dans l’Empire Jia Ma, il n’y a qu’un seul alchimiste de rang 6 ! »

Xiao Yan laissa échapper un long soupir, comme s’il allait rendre ses tripes. Un peu plus tard, il ajouta : « Ne me dites pas que ce type, c’est Gu He le Roi des Pilules ? »

« Si c’est vraiment lui, il n’y a rien d’étonnant à ce qu’il ait réussi à rassembler autour de lui un tel groupe » lui répondit Yao Lao avec un sourire. Il savait pertinemment ce dont était capable un alchimiste de rang 6.

« Heh. C’est assez… inattendu » dit Xiao Yan en rigolant jaune. Il avait une étrange expression. Il se souvint alors que la poudre d’agrégation de Qi, que Nalan Yanran avait sortie en annulant leurs fiançailles, avait été raffinée par ses soins.

Yao Lao releva la tête, admira de nouveau l’horizon et dit en souriant de plus belle : « Un alchimiste rassemblant une armée pour aller voir la Reine Médusa… Je crois qu’il cherche la Flamme Exceptionnelle. Je n’ai en revanche pas la moindre idée de la façon dont il a obtenu ces informations. »

L’expression de Xiao Yan changea, et il serra les poings. Il avait dû faire de nombreux efforts pour mettre la main sur la Flamme de Noyau Terrestre de Lotus Cyan, et il considérerait comme ennemi quiconque oserait l’empêcher de l’obtenir. Même le Roi des Pillules Gu He.

« Maître, allons-y. » Il se saisit de la lourde règle enfoncée dans le sable, puis laissant un léger soupir s’échapper, dit d’un ton grave : « Quels que soient leurs motifs, nous devons progresser. Si ce Gu He cherche réellement la flamme, je vais les laisser s’entretuer avant… ».

« He he, c’est sans doute ainsi qu’il faut procéder. Jouons pour une fois les opportunistes » dit Yao Lao en souriant, l’air pensif. Il se mit à trembler et se transforma en un faisceau lumineux avant d’entrer dans l’anneau noir.

Xiao Yan mit la lourde règle noire dans son anneau spatial et serra les lèvres. Son corps trembla à son tour, et il déploya ses ailes. Elles battirent légèrement à mesure que Xiao Yan prit son envol. Il leva la tête, regarda la lune d’argent et dit doucement : « Maintenant, la Tribu Mei doit être en pleine détresse, avec le passage de Gu He et des siens. Nous pouvons en profiter pour passer inaperçus. Je ne crois pas que Yue Mei y sera encore. Elle se dirige probablement au cœur du désert, afin de donner l’alerte à la Reine Médusa. »

« Oui. Allons-y. Lorsque nous serons dans leur camp, je t’aiderai à masquer ton Qi. Avec l’obscurité, nous devrions pouvoir passer sans encombres » résonna l’anneau.

Xiao Yan opina du chef. Il avala une Pilule de Récupération d’Énergie, puis battit fortement des ailes. Sa silhouette ne fut plus qu’une ombre noire, se dirigeant une nouvelle fois vers la grande tribu qui se tenait sur la route principale sous une lune claire.

Après environ une heure et demie de vol acharné, une forteresse énorme apparut au loin sur la plaine.

La forteresse était éclairée, mais la lumière tremblait. Quelque chose s’y tramait.

À mesure que Xiao Yan s’en rapprochait, il pouvait percevoir les cahots qui la secouaient. « On dirait qu’ils sont déjà là » dit-il avec une intense satisfaction.

Il se trouvait désormais juste au dessus de la forteresse. Ses yeux se posèrent sur cette immense tribu qui semblait ne jamais se terminer, ce qui le décontenança.

Les murs, de plusieurs douzaines de mètres de haut, étaient truffés de postes de garde. Des pointes de flèche d’un violet pâle en dépassaient, ce qui sous le clair de lune donnait une étrange impression.

Constatant l’étendue de ces défenses, Xiao Yan s’essuya le front. Même un Da Dou Shi ou un Dou Ling ne pourrait rien contre eux sans la plus grande précaution. Pourtant, Xiao Yan eut un regain d’espoir en constatant qu’elles avaient déjà été percées, laissant un large champ libre. Les tours de garde à proximité étaient déjà détruites, probablement par une force immense. Ce ne pouvait être que le travail de Gu He.

Sur la forteresse toute entière régnait une atmosphère de panique, dont Xiao Yan ne manqua pas de profiter pour passer par delà le grand mur défensif. Il continua son vol jusqu’à l’opposé de la forteresse.

Tandis qu’il volait, la taille imposante de la forteresse le frappa à nouveau. S’il devait en comparer la taille à la plus grande ville où il n’eut jamais mis les pieds, la ville du Rocnoir ne pouvait même pas rivaliser.

« C’est certain, les huit larges tribus sont vraiment le gros des forces des Hommes-Serpents. » Il soupira.

« Nous quittons la forteresse. Fais attention. Les postes d’observation sont encore bien présents dans cette zone, tout comme les défenses » lui dit Yao Lao, le sortant de ses songes.

Xiao Yan se reprit. Il balaya le grand mur qui s’opposait à lui du regard et réalisa qu’il n’était pas détruit malgré quelques brisures superficielles. Pire encore, il s’y trouvait quelques centaines d’Hommes-Serpents en patrouille.

« Aooooo ! »

Xiao Yan fut interrompu par un étrange cri, à mi-chemin entre le loup et le renard, alors qu’il prévoyait de charger la ligne défensive. Il leva la tête et remarqua la présence d’un sombre et exotique oiseau d’une taille imposante qui volait juste au dessus de lui. Il lui était évident qu’il s’agissait, pour les Hommes-Serpents, d’une alarme.

« Alerte ! Alerte ! Il y a quelqu’un dans les airs ! Que les lanciers se préparent, empoisonnez vos pointes et préparez-vous à tirer ! » hurla une voix partant du mur.

À cet ordre les Hommes-Serpents, jusqu’alors quelque peu confus et désorganisés, se plongèrent dans le silence. Ils appliquèrent le poison qu’ils portaient à la taille sur leurs javelots et leurs lances, et avec des expressions impérieuses de fierté, de colère et de défi, jetèrent leur regard sur Xiao Yan qui volait comme un possédé à leur rencontre.

« Nous avons été découverts… » Il se sentit un peu interloqué par tous ces regards impétueux. Il n’avait plus le temps de s’inquiéter de cet oiseau de malheur. Il fonça de plus belle, n’étant plus à la vue de tous qu’un faisceau noir.

« Visez la chouette-louve, et tirez ! » Des murs résonna la voix d’une Femme-Serpent de glace, au corps gracieux. Ils échangèrent un bref regard, et Xiao Yan en constata la beauté.

« Ces maudits humains, ils s’imaginent vraiment que notre tribu est si facile à vaincre ? Ont-ils vraiment à nouveau osé pénétrer nos murs ! » dit pleine de la plus pure colère la Femme-Serpent en serrant les dents, tout en regardant Xiao Yan entouré de lances.

Le groupe de Gu He avait réussi à entrer, à un moment où la défense était au plus faible. Comment pouvait-elle ne pas être furieuse qu’un seul homme ait aussi réussi cet exploit, alors qu’elle était là, elle et son rang ? Était-ce pour les provoquer ?

Elle se délectait, de son regard glacial, de la vision de celui qui s’apprêtait à mourir. Ses lèvres rougeâtres se retroussèrent légèrement d’un air mauvais, dans l’expectation d’une explosion de sang. Elle ne comprenait pas comment ce Dou Shi pouvait voler, mais ça ne changeait rien à son désir de le tuer. Ce n’était qu’une cible pour de très nombreuses pointes émanant de toutes les directions. De la viande, rien que de la viande !

Pourtant, sous ces centaines de regard, une flamme blanche épaisse émana soudain de cet humain volant, juste au moment où les lances s’apprêtaient à l’abattre. Il chargea. Ces centaines de regards furent soudain abasourdis en voyant cette torche humaine braver la mort. Il ne marqua aucun temps d’arrêt tandis qu’il fonça au-delà de ces murs comme un éclair.

« Maudit soit-il ! »

La Femme-Serpent regarda cette silhouette disparaître, et frappa le mur lui faisant face, brisant la roche en de multiples failles. Les Hommes-Serpents n’osèrent rien dire.

« Nettoyez la ville puis retournez sur les murailles. Envoyez l’information à toutes les tribus proches. Dans le même temps, prévenez les chefs des sept autres grandes tribus. Demandez-leur d’envoyer rapidement leurs plus puissantes forces et de cerner ces foutus humains. Assurons-nous qu’ils crèvent dans ce désert ! » asséna-t-elle avec rage à ses troupes.

Elle regardait la nuit noire. Sa voix transpirait la volonté de tuer.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 207
BTTH Chapitre 209

10 Commentaires

  1. Letyure

    Yeheheh je l’attendais celui là c:
    Merci c:

    Répondre
  2. nickylaboum

    merci mais je sis pas pour les autre mais moi tout ce chap noir ma fait très mal au yeux

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. tenza-zengetsu

    vous avais changer de police de caracter ses horrible et maintenant vous mettez les ecriture en noir sur un fond gris foncé on ne voit cassiment plus rien

    Répondre
  5. Askidox

    Merci pour le chap

    J’espère qu’il va choper la flamme cette fois ci ^^

    Répondre
  6. Conan

    Merci pour le chapitre!! C’est possible de revenir à la police d’écriture initiale parce que la nouvelle pique vraiment les yeux! T-T

    Répondre
  7. Surimi

    Merci

    Répondre
  8. Psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  9. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!