SSN Chapitre 49

SSN Chapitre 48
SSN Chapitre 50

Bonjour. Ça y est, voici enfin le dernier chapitre bonus de la promotion. Un grand merci à Nicolas ! Il arrive tard, mal de crâne tonitruant toute la journée...

À demain pour le chapitre régulier. Bonne lecture.

 

 

Chapitre 49 : Invasion 3/3

 

La dernière équipe qui était entrée dans le donjon en était ressortie très rapidement, aussi Woojin était-il en état d’alerte à peine eut-il à son tour entré.

Il y avait encore quelques signes du combat, essentiellement par les corps de monstres jonchant au sol. Contrairement à ce qu’avait affirmé le Lieutenant Haesol Che, les Éveillés avaient bien réussi à entrer dans le portail menant à la deuxième partie du donjon. Woojin repensa alors à ses paroles à leur sujet, et s’en amusa.

« Buark ! »

Woojin vit alors, après cet étrange cri, des Gobelins perchés dans les arbres. Il invoqua aussitôt une Lance d’Os qu’il fit virevolter jusqu’à leur position, les embrochant tous les trois du même coup.

Il prêta alors attention aux alentours mais ne sentit rien de particulier.

Les prédateurs devaient s’être retirés, laissant seuls les Gobelins comme éclaireurs. Les cadavres au sol étaient surtout, d’ailleurs, ceux de Gobelins, mais il s’y trouvait aussi deux Trolls, dont la dépouille se vendait d’ailleurs à prix d’or. Or donc, qu’ils aient été abandonnés ainsi ne laissait aucun doute sur le fait que les précédents occupants avaient dû partir en toute hâte.

« Je crois qu’ils étaient japonais, d’ailleurs… »

Woojin chercha les documents dans sa poche mais ne parvint à les trouver, de la même manière que son téléphone.

« Chier, j’avais oublié ce détail. »

Toutefois, Woojin avait encore bien ses vêtements. Les Éveillés, dès les donjons 4 étoiles, prenaient l’habitude de ne plus s’habiller qu’avec des vêtements réalisés à partir de matériaux des donjons.

Minchan Jung avait déjà, d’ailleurs, acheté différentes tenues pour Sunggoo et lui. C’était un homme d’un grand talent, capable de prêter attention au moindre détail.

Le portail émit soudain un léger bruit.

Woojin se tourna vers lui et s’aperçut que dans le même instant où il allait s’éteindre, une personne y était entrée en criant.

« Ah putain… Je peux pas croire que j’y suis retournée. Bordel ! »

Woojin lui jeta un regard perçant et dit à haute voix : « Quoi… »

« Qu’est-ce que tu veux dire, quoi ?! J’ai été obligée d’entrer à cause de toi ! Fallait vraiment que tu pètes les plombs alors que j’étais là ? » continua à crier Yunhwee Lee.

En l’absence de réponse…

« Merde. Juste merde. T’avais qu’à crever tout seul. Pauvre malade. »

Woojin reprit soudain sa marche. Après tout, il ne l’avait forcée à rien. Elle était venue de son propre chef.

Yunhwee Lee s’énerva encore davantage et l’attrapa par l’épaule tandis qu’elle s’exclama encore une fois :

« Fils de pute, tu crois aller où comme ça ? Laisse-moi passer devant. Contente-toi de rester en soutien derrière vu que tu peux lancer des sorts. »

Il y avait longtemps que personne n’avait osé le toucher sans son consentement. Il tourna la tête vers elle.

« Tu veux que je t’explose ? » lui demanda-t-il.

« Hein ? » s’étonna-t-elle.

Il se libéra de son emprise et lui fit face avant de la gifler.

Elle n’eut même pas le temps de comprendre que sa joue devint déjà toute rouge. Malgré la surprise, elle réagit rapidement.

« Espèce d’enfoiré ! » hurla-t-elle tandis que l’anneau qu’elle portait au doigt se transforma en épée.

Elle agita son arme dans la direction de Woojin, essayant de le blesser, mais celui-ci avait déjà invoqué son Bâton de Métal et bloquait toutes ses attaques. Soudain, elle fut projetée en arrière par un violent coup de pied dans le menton.

« Argh ! »

Elle s’apprêtait à toucher le sol quand une force l’avait soulevée en plein vol, et la maintenait ainsi en place. Woojin s’en approcha et s’appuyant sur l’arrière de sa nuque, lui envoya une autre gifle. Après quoi, cette même force l’envoya valdinguer en arrière dans un fracas sourd.

« Ouf… Espèce de… »

Woojin en l’espace de seulement une seconde fut déjà sur elle et, dissipant son Bâton, lui attrapa le visage par les narines.

« Je te laisse imaginer ce qu’il va t’arriver si tu continues à gueuler. » l’avertit-il.

« Ghhh… »

« Si c’est ton souhait, tu peux devenir mon cavalier sans tête ? »

Yunhwee serrait les dents en grognant, mais n’osa rien ajouter. Elle voyait bien que Woojin ne plaisantait pas. Ce qui n’ôtait pour autant rien à la rage dont elle brûlait.

« Imbécile. T’oses frapper une femme. Me faire ça à moi, Yunhwee Lee… » pensait-elle.

Aucun homme n’avait jamais osé lever la main sur elle. Elle avait failli perdre la vie plusieurs fois contre des monstres, mais jamais n’avait-elle osé imaginer qu’elle aurait à se soumettre à un être humain.

« Je hais les connasses de ton genre. » ajouta Woojin, toujours seul à parler.

Il invoqua une nouvelle Lance d’Os et la planta au sol en la regardant droit dans les yeux. Un frisson la traversa.

« N’essaie pas de rejeter la faute sur les autres. »

Pour Woojin, elle était venue pour essayer de lui voler sa précieuse expérience et l’éventuel butin.

« Tu as été vaincue parce que tu es faible. Les autres n’ont rien à voir là-dedans. »

Il invoqua une nouvelle Lance d’Os et la planta cette fois à l’opposé de la première.

« Ton âme pue. Tu es laide. »

Il recula un peu et lui donna un ultime avertissement.

« Si tu veux crever, suis-moi. Si tu veux vivre, attends ici. Je te préviendrai quand j’en aurai terminé. »

Les lèvres de Yunhwee Lee restaient désespérément closes. Elle s’était enfin soumise et se sentit sale. Woojin eut d’ailleurs un sourire sardonique en la voyant ainsi grogner comme un chien en laisse. Il aurait bien pu la tuer, mais il était assez hanté ainsi.

Woojin se retourna et dans le même instant, des Lances d’Os s’éleva un Mur D’Os qui enferma Yunhwee.

« Taré… Qu’est-ce que tu vas bien pouvoir faire tout seul dans un donjon 6 étoiles… »

Comme si Woojin l’avait entendue, une quantité impressionnante de magie se mit à transpirer de son corps. Soudain, tous les corps alentours explosèrent, libérant enfin son armée. Les Squelettes étaient prêts.

Ah, Woojin Kang… Tu as bien changé. Même les rois n’auraient tenté de te provoquer. Une fille comme elle n’aurait même pas osé te regarder.

« Ah, con de Sunggoo… Il me manquerait presque. Chier tiens. Il doit se reposer bien tranquillement… » déplora Woojin.

Pour qu’il parvienne à s’attacher à qui que ce soit, celui-ci se devait d’avoir une belle âme et de beaux sentiments. Il n’en serait d’ailleurs que bien plus simple de le contrôler…

Woojin disparut bientôt dans la forêt au son des claquements des os.

 


 

Sur le champ de bataille, on laisse toujours des traces derrière soi. Ainsi, il vaut mieux savoir effacer ces dernières sur le front ennemi. Il en va ainsi de même pour les herbivores que leur instinct commande de se mouvoir le plus discrètement possible, leurs prédateurs étant sans cesse alertes à la moindre altération. C’est l’instinct de chasse.

Deux Trolls suivaient en silence des traces jusqu’à une grotte. L’odeur était pour eux partout. C’était évident, un intrus se trouvait sur leurs terres.

Les deux entrèrent rapidement sous la voûte de pierre et virent un humain manger de la viande au dessus d’un feu de camp. Il n’était cependant pas seul.

« Ah, voilà de nouveaux clients. Allez-vous en occuper les gars ! »

Un sort sembla s’être lancé, les Mages Squelettes jusqu’alors tapis dans l’ombre affichant soudain des yeux rouges.

Les Trolls furent grillés sur place.

« Vivie, va ramasser tout ça. » dit Woojin.

« Eh… Pourquoi est-ce à moi de le faire ? Invoque Dolsae plutôt. » s’opposa celle-ci.

« Dépêche-toi, ils sont en train de mourir ! »

Dans ce donjon, Vivie pouvait assumer à nouveau sa véritable forme. Elle souffla et vint au niveau des Trolls et se mit à en récolter le sang dans une bouteille.

« Ça fait mal hein ? Je vous vengerai dans son prochain rêve, vous en faites pas. » leur dit-elle tandis qu’ils commençaient à perdre conscience.

Leur dernière vision fut celle d’un humain debout en train de s’étirer, un os à la main.

« Ah… J’ai trop bouffé. Bon allez, on y retourne ! » s’écria ce dernier.

Woojin n’avait volontairement pas masqué ses traces. C’était un instinct bien supérieur qui le guidait.

 


 

« Worgh ! »

Un Ogre, l’un des derniers descendants de la race des Géants. C’était toute la forêt qui fuyait rien qu’à entendre le pas du sommet de la chaîne alimentaire.

Cependant, dans le cas présent, c’était surtout un groupe très bruyant qu’ils fuyaient. Les Soldats Squelettes tailladaient les Gobelins et les Kobolds qui s’effondraient aussitôt, laissant le champ libre à Woojin qui courait avec Vivie accrochée à son cou, suivi par ses Mages.

« WOAAARGH ! »

La formation des Soldats Squelettes sembla soudain s’arrêter. 4 mètres de haut, une bête peau à sa ceinture masquant à peine ses parties génitales et connu pour ses coups de tête dévastateurs. Il avait en outre deux énormes mains qui transformaient le moindre rocher en catapulte, le moindre arbre en gourdin. Dans l’espace ouvert où ils se trouvaient, Woojin vit un Ogre. La créature la plus dangereuse de toute la forêt.

« J’en ai enfin trouvé un ! » s’écria Woojin.

L’Ogre n’était pas seulement une fantastique source d’expérience et de points de succès. C’était aussi une quantité massive d’énergie contenue dans une très grande Pierre de Sang.

Le monstre primitif poussa un cri puissant. Toutefois, son Cri de Peur fut sans effet sur les Squelettes. Ils avaient transcendé cette crainte primale dans leur trépas. En revanche, ils ne pouvaient rien contre ses poings.

Toutefois, si Woojin ne pouvait de lui-même concurrencer sa puissance vocale, il pouvait bien lui présenter une force similaire.

« Dolsae ! »

Une quantité significative de lumière s’assembla en un seul point comme une parade de lucioles, et se mit à tourner en augmentant d’intensité. La lumière semblait comme folle et disparut dans le sol.

« Goooooooooooooooorgh… »

Dans ce râle, un monceau de terre se souleva et prit bientôt la forme d’une tête, avant que n’apparaisse progressivement une silhouette et enfin des jambes.

Vivie sauta sur la tête du Golem, son emplacement de choix.

« Dolsounet ! » s’écria-t-elle tout enjouée.

« Brise-le ! » lui ordonna Woojin.

« Go Dolsounet, go1)Go n’est pas traduit, vous aurez sûrement compris pourquoi. Je l’ai aussi laissé parce qu’en général, le terme est plutôt bien compris en français. Pour ceux qui ne le savent pas, « go » signifie dans le cas présent « vas-y », du verbe anglais « going ». ! » fit Vivie en réponse.

« Goooooooh… » répondit d’une voix lente et puissante le Golem avant de se lancer contre l’Ogre qu’il dépassait d’un mètre au moins.

Chaque pas que fit Dolsae faisait tomber des pierres alentours. C’était tout le sol qui était pris de cahots.

Son poing vint alors frapper la gueule de l’Ogre, mais il n’était encore que de niveau 1, aussi lui aurait-il été impossible d’espérer porter le coup final.

Cependant, il en gagna toute l’attention. Woojin profita alors de l’instant pour se jeter sur Dolsae et grimper jusqu’à sa tête.

« Change ! » cria Woojin et aussitôt, son arme se transforma en marteau.

« Goooooohu… ? »

Dolsae plaça ses deux bras autour de l’Ogre, le bloquant sur place. L’Ogre hurlait dans un bruit assourdissant et Woojin fit un bond dans sa direction.

« Wurgh… »

L’impact de la tête de la masse avait été tel que l’Ogre fut sonné tandis que Woojin retomba au sol en se réceptionnant parfaitement.

« Tiens-le bien Dolsae, je vais recommencer ! »

« Gooooooh… »

« Maître, déchaîne ta puissance ! Défonce-lui la tronche ! »

Woojin, motivé par Vivie, courut alors en souriant une nouvelle fois jusqu’à Dolsae qui se courba un peu sur lui-même pour lui permettre d’atteindre plus facilement son objectif.

Woojin profita de son impulsion pour lancer sa compétence de Guerrier et arrivait à une vitesse prodigieuse sur la tête de l’Ogre. Un craquement sourd se fit entendre et l’Ogre ne tint bientôt plus debout, après quelques secousses, que grâce à la force de Dolsae.

Aucune épée n’aurait pu espérer percer son cuir, moins encore que les sorts de ses Mages Squelettes ne l’auraient chatouillé, mais une arme contondante seyait parfaitement le combat contre ce genre de créatures.

« Vivie, surveille les alentours avec Dolsae. »

« Ok ! Allez Dolsounet, on va faire un tour ! »

« Pourquoi tu l’appelles Dolsounet ? Laisse-le tranquille un peu… D’ailleurs on devrait peut-être l’appeler Tersae maintenant... 2)Dolsae vient du fait qu’à la base, c’est un golem de pierre, mais terre se dit « hook » en coréen, donc j’ai préféré franciser en Tersae. »

« Miaou. J’ai vu ça à la télé, quand tu trouves quelqu’un mignon, tu peux ajouter ce suffixe. » répondit Vivie un peu gênée en essayant de l’amadouer comme si elle possédait encore sa forme féline.

« Tu regardes trop la télé… Qu’est-ce que tu as bien pu voir ? » s’étonna Woojin.

« Le Virus Martien. Tu devrais le regarder aussi, j’ai appris pas mal de choses sur les terriens comme ça. Miaou hein. »

« Je verrai ça. Allez, dépêche-toi. »

« Dolsounet, on y va ! »

Woojin en profita pour ouvrir la carcasse de l’Ogre pour récupérer les ingrédients nécessaires à la confection de certains remèdes et potions. Vivie aurait bien pu le faire, aussi semblait-il qu’il ait décidé de s’en occuper personnellement.

« Pfff… J’aurais pas dû donner de congé à Sunggoo… »

« Maître… Euh… Tu devrais venir voir un truc. »

« De quoi ? » s’étonna-t-il.

« Il faut que tu viennes ! » répondit Vivie en criant.

Woojin plaça rapidement tous les éléments dans son inventaire et accourut jusqu’à Dolsae, à un endroit où nul arbre n’était visible.

« Qu’est-ce que… »

La forêt était coupée à cet endroit, littéralement. C’était un gouffre de près de 200 mètres de large et 300 de haut qui les séparait de l’autre bord.

Woojin jeta alors un œil aux alentours, mais la distance semblait équivalente d’où qu’on se place. La structure de cet endroit lui rappelait ces fossés qui séparaient les châteaux d’éventuels attaquants. Son soupçon se confirma d’ailleurs bientôt, puisqu’après une rapide marche, il s’aperçut que l’endroit était bel et bien délimité du reste.

Il se rappelait bien d’un endroit similaire… Son expression se fit plus sérieuse.

« Tareut. Le temple des Géants. »

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 48
SSN Chapitre 50

References   [ + ]

1. Go n’est pas traduit, vous aurez sûrement compris pourquoi. Je l’ai aussi laissé parce qu’en général, le terme est plutôt bien compris en français. Pour ceux qui ne le savent pas, « go » signifie dans le cas présent « vas-y », du verbe anglais « going ».
2. Dolsae vient du fait qu’à la base, c’est un golem de pierre, mais terre se dit « hook » en coréen, donc j’ai préféré franciser en Tersae.

11 Commentaires

  1. ULmadMS

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Tdsv

    Merci pour les chapitres, c’était génial :))
    Merci pour ces petites drogues xD

    Répondre
  3. Riri

    Merci pour le chapitre. (J’veut la suiteeeeeeuh!)

    Répondre
  4. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  5. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. drak

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. wilouc

    Petit à petit je deviens fan merci pour le chapitre

    Répondre
  8. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. nickylaboum

    merci

    Répondre
  10. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com