Puzzle Surprise N° 1 [Résolu] (Chapitre Complet 1 : Un Garçon devenu Explorateur de Donjon)

Puz­zle Sur­prise ICDS : règles
Fidel Gas­tro à l’assaut de mes tranchées

Bon­jour à tous.

Vous trou­verez ici une devinette. Dans celle-ci, il y a 15 indices per­me­t­tant de trou­ver la réponse, un nom.

J’accepterais la réponse unique­ment si au moins 3 des indices sont indiqués avec ain­si qu’une expli­ca­tion suc­cincte. Je tiens à pré­cis­er que, bien que ça puisse sem­bler com­pliqué, sachez que la réponse ne fait pas par­tie d’un domaine que je maîtrise par­ti­c­ulière­ment et que toutes les infor­ma­tions don­nées sont obtenues sur inter­net, dont je sais que vous êtes pourvus. Chaque mot compte, bonne chance vous !

 

Ma robe d’argent dansant au son des cuiv­res ren­force mon ensem­ble, me faisant me sen­tir entier. Quelle que soit l’heure, d’un sourire aus­si étince­lant qu’un dia­mant, je décolle vers les astres célestes, accom­pa­g­né d’un con­cer­to léger de Vival­di ou de Mozart. Lorsque je reviens sur Terre, je vis générale­ment entre la mère Russie, la pointe africaine et l’Amérique du Nord, et pour­tant mon père est anglais. J’ai déjà dépassé les deux siè­cles, et pour­tant on me donne à peine 46 ans.  Je regrette de ne pas être né plus tôt, car Les Dia­bles Noirs de la bataille de Ren­ti auraient pu, à cette époque, faire fon­dre mon cœur. Je reste cepen­dant ravi que ma présence per­me­tte aux gens de respir­er mal­gré leur toux et leur fièvre.

Vous ne con­nais­sez peut-être point mon nom, bien que vous m’eussiez tenu, util­isé et exploité. Pour le décou­vrir, veuillez utilis­er les indices qui vous sont gra­cieuse­ment don­nés, et décou­vrez mon nom qui vous fera sourire.

 

 

La réponse a été trou­vée par Dworky et Xardalph

Le pal­la­di­um :
1.Couleur argent du min­erai (1)
2.Il est con­nu pour son alliage cuiv­re argent pal­la­di­um très solide et résis­tant à la cor­ro­sion.(2)
3.Il est util­isé dans les hor­loges(3) et l’Odontologie(4) (den­tiste) donc pour sourire. (Et pour le « Quelle que soit l’heure »)
4.Utilisé dans les avions(5) et son nom viens d’une météorite(6) (Pal­las).
5.Il est util­isé dans les flutes tra­ver­sières pro­fes­sion­nelles(7) (ref musi­cale).
6.Les prin­ci­paux gise­ments sont dans la corne sud de l’Afrique, en Russie et en Amérique du nord.(8)
7.Découvert par un anglais (William Hyde Wol­las­ton)(9) il y a plus de 2 siè­cle (1803)(10) mais il est le numéro 46(11) du tableau péri­odique des élé­ments.
8.La bataille des dia­bles noirs à Ren­ti s’est passé en 1554, ma tem­péra­ture de fusion(12). (Pour être exact, a 1554.8C°, soit aux envi­rons du 30 Août 1554 (la bataille de Ren­ti, le 13 Août, est la date his­torique la plus proche)
9.Il a été util­isé pour lut­ter con­tre la tuber­cu­lose (bron­chite mortelle)(13).
10.On l’utilise dans l’électronique donc dans les PC et porta­bles(14).

Il est aus­si util­isé en Joail­lerie (le dia­mant) (15)

Dworky et Xardalph

 

Je com­plète leur réponse avec les 15 indices en rouge

Félic­i­ta­tions à vous deux. Je ferais en sorte d’augmenter la dif­fi­culté pour la prochaine 😉

PS : j’espère que vous aurez appré­cié ce petit clin d’oeil à Pal­lu­dia (Palladium/Palludia, jeu de mots). Je m’étais dit que rester sur le thème pour le pre­mier Puz­zle était sym­pa^^

 

 

Prologue

Quand j’avais dix ans, mon père s’était assis et m’avait demandé :

« Shin, sais-tu qui gagne le plus d’argent en Corée ? »

« Le prési­dent. »

J’étais inno­cent.

« Faux »

« Mmm… Les hommes doc­teurs ! »

« Encore faux. »

« Les hommes avo­cats ! »

« Essaie de ne pas être aus­si sex­iste… »

« …Les femmes avo­cats ? »

A ma réponse hési­tante, mon père m’avait dit avec un rire chaleureux « Ce sont les Explo­rateurs de Don­jon. »

« …Hein ? »

A l’âge de dix ans, j’avais appris l’existence des don­jons.

ICDS – I. Un garçon devenu Explorateur de Donjon

 

Mon père était un descen­dant direct d’un clan con­nu pour sa maîtrise de la lance. Il y avait d’autres anciens clans d’arts mar­ti­aux dis­per­sés à tra­vers toute la Corée, mais mon père était fort, même par­mi les dif­férents héri­tiers. Durant toute mon enfance, je n’avais jamais vu mon père per­dre. Mal­gré cela, il se plaig­nait tous les jours de sa malchance, dis­ant des choses que je ne com­pre­nais pas.

« Tsk, quel est l’intérêt d’être fort à l’extérieur ? Sans Qi, c’est juste de la gon­flette sans réelle puis­sance. »

« Sanchi ? Qui c’est papa ? »

« Haha, pas Sanchi, sans Qi. Le Qi est l’énergie que tu fab­riques à l’intérieur de ton corps. »

Bien sûr, comme j’avais huit ans à l’époque, je n’avais pas com­pris ce que mon père m’avait dit.

J’étais plus intéressé par d’autres choses. Voy­ant mon père écla­tant des rochers à mains nues ou creuser des trous dans un mur en béton avec une lance en bois en moins de dix sec­on­des, je pen­sais vouloir être fort comme lui.

« Tu peux le faire aus­si. »

« Vrai­ment ? Je peux être aus­si fort que toi Papa ? »

« Bien évidem­ment ! Il faut juste que tu t’entraînes dur ! »

« Ok ! »

J’avais l’âge auquel j’admirais les super héros des BDs. C’est pourquoi j’ai cru si facile­ment au dis­cours de mon père. Il avait volon­taire­ment omis un léger détail, celui stip­u­lant qu’il me faudrait des dizaines d’années d’entraînement. Il m’avait for­cé, moi, son fils de moins de dix ans, à escalad­er des mon­tagnes et il m’avait même aban­don­né dans une forêt. Il m’avait dit que c’était un proces­sus néces­saire pour devenir un héros.

Est-ce que j’avais obéi aveuglé­ment à ses ordres ? Du haut de mes huit ans ? Bien sûr que non ! Au début, je brail­lais comme un cochon allant à l’abattoir. Cepen­dant, la seule per­son­ne qui aurait pu m’aider dans cette sit­u­a­tion, ma mère, était en Corée. Moi, de mon côté, je me trou­vais dans la jun­gle trop­i­cale ama­zoni­enne, aban­don­né par mon père. Sans moyen pour com­mu­ni­quer avec le monde extérieur, mes cris étaient vains.

« Uwaaaaaah ! »

« Tais-toi ! Il n’y aura pas de dîn­er pour toi tant que tu n’auras pas tué ce ser­pent ! »

« Je te hais Papa ! Uwaaaaaaaaaaa ! »

Mes pre­mières vacances d’été, quand j’avais huit ans, m’avaient sem­blé sans fin. Il en avait été de même pour mes vacances d’hiver ain­si que toutes les vacances suiv­antes…

Pen­dant deux ans, j’avais appris les rudi­ments des arts mar­ti­aux. A dix ans, j’étais au moins capa­ble de pren­dre une posi­tion cool. Mon corps s’épaississait, con­traire­ment aux autres enfants de mon âge, et sur mes bras orig­inelle­ment fins, des mus­cles avaient com­mencé à se dessin­er.

Bien que les garçons de mon âge avaient dit que j’avais l’air cool et m’avaient suivi un moment, les filles s’étaient éloignées de moi, dis­ant que le mignon petit Shin était devenu un mon­stre.

Hmph, les filles. Une fois adultes, elles ne résis­tent pas à la vue d’un corps mus­clé…’ Bien sûr, à l’époque, j’étais jeune aus­si, et en voy­ant mon corps qui con­tin­u­ait de chang­er je m’étais plaint à mon père que je voulais retrou­ver mes bras d’avant. Il m’avait bat­tu le jour où je lui avais dit ça. Cela fai­sait longtemps qu’il avait cessé de me traiter comme un gen­til petit fils.

Et c’est ain­si qu’à mon dix­ième anniver­saire, mon père m’en avait par­lé pour la pre­mière fois.

C’était une his­toire à pro­pos d’un ‘don­jon’ dont je me sou­viendrai toute ma vie.

« Dans le don­jon il y a beau­coup de choses pré­cieuses. Des Pier­res de Mana, des armes mag­iques… uh, même une peau d’orc serait traitée comme un nou­veau matéri­au jamais vu avant sur Terre ! »

« Waouh ! Com­ment tu fais pour aller dans le don­jon ? »

Mon père avait rigolé en m’ébouriffant les cheveux. « A tra­vers le télé­phone de Papa. »

« Je peux y aller aus­si ? »

« Pas encore gamin. Tu n’es pas assez fort. »

« Papa, c’est quoi une Pierre de Mana ? Je peux en voir une ? »

« C’est… » A ma ques­tion, le dis­cours mielleux de mon père s’était bru­tale­ment stop­pé. J’aurais dû remar­quer que quelque chose n’allait pas.

« Je te mon­tr­erai plus tard. Non, encore mieux ! Tu pour­ras entr­er dans le don­jon pour en ramen­er une toi-même. »

« D’accord ! J’irai dans le don­jon. Je veux voir à quoi ça ressem­ble ! »

A l’âge de dix ans, j’étais totale­ment décon­nec­té de la tech­nolo­gie mod­erne. À cette époque, les enfants du cours élé­men­taire avaient tous des smart­phones. Moi, à la place, j’avais reçus une lance en bois adap­tée à ma taille comme cadeau de ren­trée. En aucun cas je n’aurais pu savoir ce qu’était réelle­ment un don­jon.

Cer­tains enfants de mon âge jouaient déjà à des jeux d’exploration de don­jon dans des univers fan­ta­sy sur leurs télé­phones !

Sans savoir que les don­jons étaient imag­i­naires, je me van­tais devant mes cama­rades qu’en gran­dis­sant j’entrerai dans un don­jon. Quand mes amis avaient com­pris la sévérité de mon igno­rance, ils m’avaient mon­tré tout un tas de livres et de jeux pour me con­va­in­cre que les don­jons n’existaient pas dans le monde réel. Hélas, mes deux ans d’entraînement avaient trans­for­mé mon cerveau en mus­cle.

Autrement dit, j’étais très lent pour com­pren­dre ce que les gens me dis­aient.

A l’école, je par­lais et par­lais encore de devenir explo­rateur de don­jon. A votre avis, que s’est-il passé à cette époque ? Durant la péri­ode que j’ai appelé « L’Incident de l’Explorateur de Don­jon Kang Shin », j’avais per­du deux de mes meilleurs amis, Min­Soo et SooChan.

Kang Shin était mon nom, bien sûr. Kang était mon nom de famille et Shin mon prénom. Mon père avait choisi mon nom, dis­ant que les noms à syl­labe unique sem­blaient forts ! Ma mère avait don­né son accord, dis­ant que c’était un bon nom.

Igno­rant le regard des autres, ma plus grande ambi­tion était de devenir un Explo­rateur de Don­jon . Je m’étais entraîné tou­jours plus. M’étant entraîné sous la super­vi­sion de mon père, qui avait déjà à moitié tran­scendé les lim­ites d’un être humain, à l’âge de quinze ans, il ne restait plus que mon père dont j’étais encore effrayé sur Terre.

Les armes à feu étaient effrayantes, mais pour être hon­nête, j’étais capa­ble d’esquiver les balles dans 50% des cas. C’est à ce moment-là que j’avais réal­isé que j’avais dépassé les fron­tières de l’être humain. L’autre chose que je savais, c’est que je n’avais aucun ami, et que même ma mag­nifique petite sœur m’évitait.

Le jour de mon quinz­ième anniver­saire, J’avais enlevé mes vête­ments et m’étais suis mis en face d’un miroir. A cause de ma stature, j’avais dû reculer de plusieurs pas pour me voir en entier.

J’étais un mastodonte.

« Nooooon, c’est pas pos­si­ble… ! »

Bon, peut être que j’exagérai un petit peu. En tout cas, mon corps était loin d’être nor­mal. Je fai­sais deux mètres de haut alors que j’étais en 3ème. Mon corps ressem­blait à celui d’un gorille. Il était com­posé unique­ment de mus­cles, sans une once de gras. J’en étais arrivé au point où mes bras pou­vaient être con­sid­érés comme des armes mortelles. Ce n’était pas quelque chose qu’un corps humain pou­vait faire nor­male­ment.

Quelque chose clochait défini­tive­ment. Même mon père ne ressem­blait pas à ça.

« On dirait presque un Orc. Ton mag­nifique vis­age vient de moi mais ton corps… »

« Cher mari, tu veux sure­ment dire que son vis­age tient de moi. Son corps est comme le tien. »

Ma pro­pre mère ne traitait que ma tête en tant que son fils. Même si elle était ma mère biologique, par­fois je la sus­pec­tai de m’avoir adop­té. Com­ment pour­rait-elle être aus­si cinglante et sans ver­gogne en par­lant de son pro­pre fils ?

« Papa, pourquoi je suis aus­si énorme ? »

« Je ne sais pas, peut être que c’est parce que tu as com­mencé à t’entraîner à un jeune âge. »

« A quel âge tu as com­mencé ? »

« Seize ans, si je me rap­pelle bien. »

« Escroc ! »

« Hey, je voulais juste faire de toi un Explo­rateur de Don­jon. »

Le jour de mes quinze ans, j’avais bat­tu mon père dans un match offi­ciel. C’était le moment où la jeunesse avait pris le pas sur l’expérience. Alors que je main­te­nais mon père avec une clé de bras, il m’avait dit amère­ment : « Toi non plus, tu n’as pas réus­si à obtenir de Qi … »

« Le Qi n’existe pas ! Tes his­toires de don­jons sont aus­si un men­songe ! »

« Un men­songe… ? Tu ver­ras bien assez tôt mon  fils, donc relâche-moi. »

La même nuit pen­dant laque­lle j’avais enfin pu épanch­er ma soif de revanche, j’avais reçu un mes­sage sur le smart­phone que ma mère m’avait offert pour avoir réus­si à vain­cre mon père. Quand je l’avais vu, mes yeux s’étaient élar­gis d’étonnement.

[Mot de passe néces­saire pour déblo­quer le télé­phone.]

« Qu…Je ne peux pas l’ouvrir… »

Comme ma tête était rem­plie de mus­cle, il m’était impos­si­ble de me sou­venir du mot de passe, pour­tant sim­ple, que ma mère m’avait don­né.

Le jour suiv­ant, j’ai demandé à ma mère de déblo­quer le télé­phone. Dés­espérée, elle avait enlevé totale­ment la sécu­rité du télé­phone. Je ne com­prends pas, à ce jour, pourquoi elle n’avait pas fait ça depuis le début. J’avais hoché la tête en récupérant le télé­phone. En le regar­dant, j’avais vu le mes­sage que j’avais reçu la veille.

[Vous avez été recon­nu par l’auto-proclamé Être le plus Puis­sant sur Terre ‘Kang Yun­gOong’, et avez acquis votre Licence d’Explorateur de Don­jon. A comp­té de ce jour, vous êtes devenu l’un des cinq Explo­rateurs de don­jon sur Terre. Voulez-vous entr­er dans le don­jon main­tenant ?]

Explo­rateur de Don­jon ! Mes yeux s’étaient agran­dis de sur­prise alors que le rêve que j’avais depuis mes dix ans deve­nait réal­ité. Voy­ant mon regard sur­pris, ma mère s’était dirigé vers moi et avait regardé l’écran du télé­phone avant de crois­er les bras.

« Ce vieil homme ose embêter son fils avec KaTalk ? Aujourd’hui, il ne s’en sor­ti­ra pas facile­ment.

« C’est quoi KaTalk Maman ? »

« C’est l’application que tu as sous les yeux. »

« C’est quoi une appli­ca­tion ? »

…”

Comme j’étais embar­rassé en la voy­ant ne pas répon­dre, j’étais allé voir ma petite sœur pour lui deman­der. Elle venait juste de finir l’école élé­men­taire et entrait juste au col­lège. Après que j’ai frap­pé à sa porte, elle était joyeuse­ment venue ouvrir la porte. Après avoir vu mon apparence, elle avait poussé un petit cri et s’était recro­quevil­lée de peur. Après que je lui ai expliqué ma sit­u­a­tion, elle m’avait gen­ti­ment expliqué avec un sourire timide. Je fai­sais peur à l’extérieur mais elle tenait tou­jours à moi mal­gré tout.

Après pas loin de cinq heures d’explications, j’étais devenu un peu plus à l’aise avec la tech­nolo­gie mod­erne.

Yua, com­ment je réponds à ça?”

Ah, mm, Oppa, comme ça…”

Ah, quel ange ! Voy­ant ma sœur essayant de m’aider mal­gré sa peur de mon apparence me don­nait envie de la ser­rer dans mes bras. Mais comme je ne voulais pas la faire fuir, je m’étais retenu.

Après avoir appris com­ment répon­dre au KaTalk que j’avais reçu, je lui avais dit que je la rem­bours­erai avec une Pierre de Mana du don­jon. Puis j’avais envoyé « oui » dans mon télé­phone.

Le moment suiv­ant, j’étais dans le don­jon. Un couloir gris sans fin se tenait devant moi. Les murs étaient faits en pierre et des torch­es étaient placées sur le mur, avec un espace­ment réguli­er. C’était exacte­ment comme mon père me l’avait décrit. Peut-être qu’il ne men­tait pas finale­ment.

Il y avait plus. Le moment même où je m’étais ren­du compte de où je me trou­vais, j’avais enten­du quelqu’un me mur­mur­er à l’oreille.

[Kang Shin, Explo­rateur de don­jon de Rang Bronze 9, est entré dans le don­jon.]
[C’est votre pre­mière fois. Le Sup­port des Explo­rateurs de Don­jon Débu­tants vous a envoyé 5 Potions de Faible Qual­ité.]
[Analyse de vos capac­ités… com­plète. Le Sup­port des Explo­rateurs de Don­jon Débu­tants vous a envoyé une Lance en Bois Acérée.]
[Con­fir­ma­tion de classement….complète. Vous êtes 5ème sur les 5 Explo­rateurs de Don­jon sur Terre. Vous êtes 146,298ème sur 146,298 explo­rateurs de don­jon au total. Le classe­ment sera mis à jour à 6h demain matin.]
[Vous avez obtenu un Statut. Voulez-vous con­firmer ? Oui / Non]

*

Cela peut paraître super­flu, mais ces longues expli­ca­tions avaient toutes pour but ce moment-là !

Le moment où je suis devenu un vrai Explo­rateur de don­jon.

…L’explorateur de don­jon qui serait surnom­mé ‘Le Prince Couron­né du 5ème étage’

*

Je n’avais pas pu me calmer en enten­dant toutes ces alertes. La pre­mière chose à laque­lle j’avais pen­sé était « Oui ! Je suis enfin un explo­rateur de don­jon ! » La sec­onde était « Est-ce que rang Bronze 9 est un rang haut ou bas ? » La dernière étant « C’est quoi une Potion ? »

Ma tête était trop dure pour pren­dre en compte quoi que ce soit d’autre.

« Hmm, j’ai la tête qui tourne. Tu peux le dire moins vite ? »

[Voulez-vous regarder l’historique des mes­sages ?]

« C’est quoi un his­torique ? »

[Il con­tient les mes­sages que Kang Shin a reçus.]

« Oui, mon­tre-moi ! »

Dès que les mots avaient quit­té ma bouche, une fenêtre translu­cide était apparue devant mes yeux. Effrayé, j’avais fait un pas en arrière. En me dis­ant que ça avait réus­si à appa­raître là sans que je m’en rende compte, j’étais per­suadé que c’était une créa­ture qui devait avoir de meilleures com­pé­tences que mon père… Mais quand j’avais fini par me ren­dre compte que ce n’était pas une créa­ture, j’avais bais­sé ma garde et avais com­mencé à m’approcher. Là, les mes­sages que j’avais enten­du étaient enreg­istrés. C’était incroy­able.

« Lance en Bois Acérée ? »

[Elle est à l’intérieur de votre inven­taire. Voulez-vous con­firmer ?]

« Con­firmer com­ment ? »

[Vous n’avez qu’à dire le mot inven­taire.]

« Inven­taire…. ? Whoaaaaah ! »

C’était la même chose qu’avant. Une fenêtre translu­cide était apparue soudaine­ment devant mes yeux. La seule dif­férence était que celle-ci n’avait pas de mots dessus, qu’elle était très longue en hau­teur et étroite en largeur. Il y avait 10 emplace­ments de la taille de mon poing les uns à côtés des autres. Il n’y avait rien au-dessus ou en dessous d’eux donc c’était comme un tableau de 1 sur 10. Et dans le pre­mier emplace­ment, il y avait l’image d’une bouteille en verre pleine d’un liq­uide rouge. Le nom­bre 5 était écrit à côté. Apparem­ment c’était les potions dont la voix avait par­lé. Dans le sec­ond emplace­ment, il y avait une lance en bois. Quand j’avais essayé de l’atteindre men­tale­ment, ma main s’était intro­duit dans la fenêtre.

« Whoaaaa ! »

Le plus sur­prenant était que ma main ne dépas­sait pas de l’autre côté de la fenêtre. J’avais réelle­ment l’impression qu’elle était ‘dans’ la fenêtre. Je l’avais agité de sur­prise, puis j’avais arrêté lorsque j’avais sen­ti quelque chose sous mes doigts. C’était épais et long. C’était….une lance ! Instinc­tive­ment, j’avais saisi du manche et sor­ti ma main de la fenêtre. Comme par magie, une lance en bois bien tail­lée se trou­vait dans ma main. Alors que je la regar­dais, une fenêtre était apparue devant mes yeux.

[Lance en Bois Acérée (Nor­male)

 Dura­bil­ité – 70/70

Attaque – 10

Préreq­uis – Aucun

Une lance en bois par­faite pour les aven­turi­ers débu­tants. Elle n’a pas de capac­ité spé­ciale.]

« Hmm. »

Je vais être hon­nête, je n’avais aucune idée de ce que tout ça voulait dire. Pour moi, qui n’avais jamais joué à un jeu avant, les ter­mes « arme de débu­tant » et « arme basique » étaient incon­nus. En tout cas, je savais que c’était une lance que je pou­vais utilis­er. C’était le plus impor­tant.

J’avais attaché la lance dans mon dos avant de com­mencer à inspecter ces choses appelées « potions ». Il était écrit qu’elles pou­vaient restau­r­er 100 HP, mais je ne savais pas ce que ça voulait dire. Puis, la voix m’avait demandé de regarder mon statut. Je ne savais pas à qui la voix apparte­nait mais j’ai tout de suite pen­sé que c’était une gen­tille dame et comme elle m’avait dit de faire, j’avais crié « Voir Statut ».

[Nom : Kang Shin Race : Humain Sexe : Mâle Classe : Aucune
Titre : Aucun Rang : Bronze 9    
HP – 240/240 MP – 0    
Force : 18 Dex­térité : 16 Con­sti­tu­tion : 17 Intel­li­gence : 5
Magie : 0 Charme : 7 Chance : 10  
Arts Mar­ti­aux de Rang Bas (niveau 4) Maîtrise de la Lance de Rang Bas (Maître) Maîtrise de la Lance de Rang Moyen (niveau 3)  

]

 

Bizarre, je vois deux zéros. Et ma force est de 18 et mon intel­li­gence de 5. Ma force est haute ou mon intel­li­gence est faible ?’

« C’est quoi HP et MP ? »

[Les HP représen­tent votre vie. Quand vous êtes attaqué par des mon­stres, vos HP vont dimin­uer. Quand ils atteignent 0, vous serez expul­sé du don­jon. Dans ce cas, vous ne pour­rez pas de nou­veau entr­er dans le don­jon avant une semaine.]

 [Les MP représen­tent votre mana. Il est util­isé pour lancer des sorts ou des capac­ités. Il est aus­si appelé Qi.]

« Qi ! »

[Votre total de MP est de 0. Autrement dit, vous n’avez pas de Qi.]

« Com­ment puis-je en avoir ? »

[Ceux venant d’autres mon­des que la Terre con­nais­sent des méth­odes pour accu­muler du mana dans leur corps. Ils peu­vent donc aug­menter la quan­tité de mana qu’ils ont en ter­mi­nant un étage de don­jon et en gag­nant des niveaux.]

« Gag­n­er des niveaux ? »

[Cela vous sera bien­tôt expliqué. Pour con­clure, il n’y a actuelle­ment aucun moyen pour Kang Shin d’obtenir des MP.]

« Qu’est-ce que je peux faire pour en gag­n­er ? »

[Vous avez besoin d’une tech­nique de cul­ti­va­tion de mana.]

« Com­ment puis-je en obtenir une ? »

[Vous pou­vez en acheter une à la Bou­tique d’Étage située à la fin de l’étage du don­jon. A not­er qu’elles ne peu­vent être achetées qu’à par­tir du 10ème étage ou au-dessus et qu’elles sont très chères.]

« 10ème étage ? Puisque je suis à l’étage 1 il faut que je monte jusqu’au 10ème c’est ça ? »

[C’est exact.]

« Com­bi­en cela coûte-t-il ? … Est-ce plus de 50,000 won ? »

J’étais à peine en sec­onde, et avec mon argent de poche men­su­el de 10,000 won, 50,000 won était déjà une grosse quan­tité d’argent pour moi. Alors que je me demandais, la voix m’avait répon­du :

[Vous ne pou­vez pas acheter d’objets de la Bou­tique d’Étage avec la devise won. Vous ne pou­vez utilis­er que des pièces d’or ou des objets obtenus en tuant des mon­stres dans le don­jon.]

« Des pièces d’or ! »

Ok, il y avait un espoir ! De ce que j’avais com­pris, il y avait des mon­stres dans le don­jon et ils fai­saient tomber des pièces d’or quand ils étaient vain­cus. Je pour­rais donc grimper dans les étages supérieurs en les élim­i­nant tous et quand j’aurai atteint le 10ème étage, je pour­rais acheter une tech­nique de cul­ti­va­tion de mana à la Bou­tique. Et enfin je pour­rai avoir du Qi ! Je pour­rai attein­dre le rêve de mon père égale­ment !

J’étais ébloui par ma capac­ité à pou­voir com­pren­dre tout ça.

Bien sûr, mon cerveau n’était pas encore capa­ble de se deman­der pourquoi mon père n’avait pas encore réus­si si c’était si facile. Mon intel­li­gence était de 5 et ce n’était que plus tard que j’avais appris que la moyenne des stats d’un Niveau 1 était de 10. J’avais oublié que je voulais devenir Explo­rateur de don­jon et je n’avais plus que l’envie d’obtenir du Qi en tête.

Je sig­nalais à la dame que je voulais com­mencer à explor­er en lui deman­dant où les mon­stres vivaient. La dame m’avait dit gen­ti­ment que je pou­vais com­mencer en dis­ant à voix haute « Com­mencer l’Exploration ». Je l’avais crié directe­ment après qu’elle me l’ait dit.

« Com­mencer l’Exploration ! »

À ce moment-là, toutes les fenêtres autour de moi s’étaient évanouies en un instant et une aura malveil­lante m’avait entouré. Quelques torch­es s’étaient éteintes et seules celles les plus proches de moi étaient encore allumées, brûlant vio­lem­ment. Comme j’avais par­cou­ru le monde avec mon père durant cha­cune de mes vacances, le noir ne me fai­sait pas peur. Cepen­dant, la sen­sa­tion désagréable sur ma peau était gênante. J’avais alors sen­ti une présence que je n’avais jamais sen­tie avant.

J’avais fer­me­ment attrapé ma lance en bois tout en me met­tant en garde. Cette présence était comme celle de l’anaconda de 10 mètres que j’avais affron­té en Ama­zonie.
{Sss, sss.}

Je pou­vais sen­tir les ana­con­das ram­pant vers moi de tous les côtés alors que je dég­lutis­sais avec dif­fi­culté. Je savais que je ne pou­vais pas vain­cre un ana­con­da avec ma seule force. A l’époque, mon père et moi avions à peine réus­si à le vain­cre, moi en atti­rant son atten­tion pen­dant que mon père le frap­pait en con­tinu. Mais com­ment pou­vais-je en vain­cre plusieurs à moi tout seul ? Je ne voulais pas être expul­sé alors que je venais juste de réalis­er mon rêve !

En pen­sant à ça, j’avais agrip­pé fer­me­ment ma lance. Je les avais alors vu émerg­er de la pénom­bre et mes yeux s’étaient élar­gis de sur­prise.

« Qu…quoiiiii ? »

50 cm de long et 30 cm de large. Quelque chose ressem­blant à un pud­ding sem­blait ram­per vers moi. Dire que je pen­sais que c’était un ana­con­da, j’avais presque pitié pour ces pau­vres ser­pents. Je doutais même que cette chose soit en vie. J’avais essayé de le piquer avec ma lance pour véri­fi­er et ma lance l’avait transper­cé facile­ment.

[Vous avez obtenu une Pièce de Slime]

 [Vous obtenez 1 or]

Il avait explosé avec un « bang ». J’étais resté devant, médusé, puis soudain je m’étais mis à sauter de joie.

« Wouhouu je suis un Explo­rateur de don­jon main­tenant ! »

Le rideau s’était levé devant la scène du légendaire Explo­rateur de Don­jon Kang Shin !

…Ou du moins c’est ce que je pen­sais à l’époque. Il n’avait pas fal­lu longtemps pour que la dure réal­ité me frappe.

Elle m’avait frap­pé quand j’avais atteint le 3ème étage, après avoir passé le 2ème étage rem­pli d’abeilles géantes. Com­paré au pre­mier et deux­ième étage qui étaient rel­a­tive­ment faciles, les mon­stres nom­més gob­elins, qui étaient apparus au 3ème, m’avaient don­né du fil à retor­dre.

Au début, je n’avais com­pris ce qui s’était passé. Mes HP avaient atteint 0 sans que je sache pourquoi et j’avais été expul­sé. Je n’avais alors pas pu entr­er dans le don­jon pen­dant une semaine. La semaine suiv­ante, j’avais ser­ré les dents et étais à nou­veau ren­tré. C’est à ce moment-là que j’avais com­pris com­ment j’étais mort. Des dards empoi­son­nés. Les gob­elins me tiraient dessus avec des dards empoi­son­nés et j’avais été com­plète­ment paralysé.

Quand les mon­stres me frap­paient, je souf­frais générale­ment autant que quand mon père me frap­pait. Mais à cause du poi­son paralysant, je n’avais pas pu ressen­tir la douleur. Ne pas ressen­tir la douleur est bien plus effrayant qu’il n’y paraît. Du fait de leur grand nom­bre, il était dif­fi­cile d’esquiver chaque dard. Au final, mes HP étaient tombés à 0 plusieurs fois et je n’avais pas pu entr­er dans le don­jon pen­dant un mois com­plet. A la fin, j’avais dû deman­der à mon père quelques con­seils.

« Papa, les gob­elins con­tin­u­ent à me lancer des dards empoi­son­nées. »

« Hm ? Tu es déjà au 3ème étage ? Cela ne fait même pas trois mois ! »

« Je suis rapi­de ? »

« Il m’a fal­lu toute une année pour attein­dre le 2ème étage. »

Il s’avérait que mon père n’avait pas encore déblo­qué son six­ième sens à l’époque et qu’il n’avait pas réus­si à détecter les slimes en approche. Il lui avait fal­lu atten­dre toute une année pour pren­dre l’initiative. Etant don­né qu’il fal­lait atten­dre une semaine com­plète après avoir été expul­sé du don­jon, ce n’était pas éton­nant que ça lui ait demandé autant de temps. Même moi je n’avais pas pro­gressé pen­dant un mois.

« Donc tu es niveau 3 main­tenant ? »

« Oui »

Lorsqu’un Explo­rateur ter­mi­nait un étage, le sys­tème le récom­pen­sait avec 1 niveau et 5 points de sta­tis­tiques bonus (appelés points de stats). Avec ces points il était pos­si­ble d’augmenter sa Force, sa Con­sti­tu­tion, son Intel­li­gence, etc. Puisque je n’étais pas sat­is­fait de mon intel­li­gence de 5, j’avais mis tous mes points dedans quand j’avais atteint le niveau 2. Mon intel­li­gence avait donc atteint celle d’une per­son­ne nor­male. Bien évidem­ment, à cause de mes longues années bercées d’illusions, je pen­sais tou­jours pou­voir facile­ment attein­dre le 10ème étage. J’avais essayé d’augmenter ma magie au niveau 3 mais je n’avais pas pu met­tre un seul point dedans puisque ma stat était à 0. J’avais donc mis 2 en force, 2 en dex­térité et 1 en con­sti­tu­tion.

« Tu dois avoir un peu d’argent main­tenant donc. »

« Argent ? »

J’avais penché la tête, éton­né. De l’argent ? J’avais de l’or mais pas d’argent. Quel était le rap­port entre l’or du don­jon et des wons ? Ce que dis­ait mon père m’avait fait dress­er l’oreille.

« Tu peux les échang­er à la Bou­tique de l’Etage. »

« Échang­er ? Tu veux dire échang­er de l’or con­tre des wons ? Il y a une banque ? »

« A la Bou­tique, idiot ! »

Même si mon intel­li­gence était de 10, j’avais trop longtemps été un imbé­cile. Alors même que j’avais aug­men­té ma sta­tis­tique d’intelligence, il était encore dif­fi­cile de dépass­er le niveau intel­lectuel avec lequel j’étais né.

J’avais répon­du à mon père, lui expli­quant que je n’avais pas tout à fait com­pris ce qu’il voulait dire. Au final, j’avais dû pay­er de ma per­son­ne. J’aurais dû appli­quer le pré­cepte selon quoi si on n’a pas de tête il vaut mieux avoir des jambes.

Une semaine plus tard, quand je pou­vais retourn­er dans le don­jon, je n’avais pas crié immé­di­ate­ment « Com­mencer l’Exploration ». A la place, je m’étais retourné afin d’aller vers la Bou­tique du niveau précé­dent.

Puisqu’on m’avait dit que ce que je con­voitais se trou­vé au 10ème et coutait très cher, je ne m’étais pas préoc­cupé de vis­iter la Bou­tique du 1er et 2ème étage.

« Oui, cher client, vous pou­vez obtenir 2400 wons pour 1 d’or. »

« 2400 won !? »

« Oui, cher client. Le cours de la devise change à 6h du matin tous les jours, je vous sug­gère donc de les échang­er main­tenant, tant que le cours est haut. »

Je restais bouche bée devant la vendeuse de la Bou­tique, qui était une jolie dame.

2400 wons !

Les slimes du pre­mier étage don­naient générale­ment 1 d’or tous les trois mon­stres. Et les abeilles du sec­ond don­naient 2 d’or au même ratio. Bien que je n’aie pas tué beau­coup de gob­elins, ils don­naient entre 4 et 5 pièces.

Il sem­blait que ce nom­bre allait expo­nen­tielle­ment aug­menter au fur et à mesure que je mon­terai les étages Actuelle­ment, j’avais 655 d’or. Bien que mes capac­ités en cal­cul men­tal fussent loin d’être par­faites, je savais que j’avais bien plus d’un mil­lion de wons si j’échangeais le tout.

1.000.000 wons ! C’était un mon­tant inimag­in­able pour un ado­les­cent de quinze ans comme moi. C’est à ce moment-là que je réal­i­sais ce que voulait dire mon père par le fait que les Explo­rateurs de don­jons étaient les mieux payés en Corée.

« Waouh ! »

J’en restais bouche bée. J’avais alors com­mencé à ouvrir la bouche pour deman­der à la jolie vendeuse d’échanger tout mon or. Puis soudain, je me suis sou­venu. Pour obtenir du Qi, je devais acheter une tech­nique de cul­ti­va­tion de mana. Pour ce faire, je devais aller au 10ème et l’acheter avec… de l’or.

« Ah. »

Mes épaules s’étaient affais­sées et la vendeuse m’avait regardé avec des yeux inqui­ets.

« Qu’y a-t-il, cher client ? »

« N-Non, ce n’est rien. Mer­ci beau­coup. »

Bien que je fusse en proie à un con­flit interne, j’avais décidé de ravaler mes larmes et de faire demi-tour. Le Qi ! Je lais­sais tomber un mil­lion de wons pour cette chose appelée Qi ! Cepen­dant je me sou­ve­nais de mon père par­lant de l’importance d’avoir du Qi. Donc j’avais préféré le pri­oris­er à l’argent.

Une fois que j’aurais du Qi, je m’étais promis d’échanger tout mon or et de manger tous les meilleurs plats du monde ! Avec cette pen­sée, je m’étais dirigé vers le 3ème étage.

Bien sûr, dès l’instant où j’avais posé mon pied au 3ème étage, j’étais devenu paralysé et je m’étais fait bat­tre à mort.

« Qu’est-ce que je suis cen­sé faire, Papa !? Je me suis fait expulser à cause de toi ! »

« T’as beau être mon fils, tu es vrai­ment stu­pide. Tu aurais pu juste quit­ter le don­jon. »

« Quoi ? Pourquoi tu ne me l’as pas dit plus tôt ? »

« Haaa. Quand tu gag­n­eras des niveaux, aug­mente ton intel­li­gence en pri­or­ité d’accord ? Je vais te dire com­ment s’occuper des dards empoi­son­nés en atten­dant. »

Ce que m’avait dit mon père était sim­ple. Je n’avais qu’à acheter la potion de pro­tec­tion con­tre la paralysie au mag­a­sin du 2ème étage. Avec juste une, je deviendrais alors immu­nisé à la paralysie pour une heure entière. Pourquoi ne l’avais-je pas acheté plus tôt ! Je regret­tais de ne pas avoir regardé ce qui se vendait à la Bou­tique.

Ce jour-là, je m’étais fait deux promess­es. La pre­mière était de tou­jours vis­iter la Bou­tique après avoir ter­miné un étage. La sec­onde était d’augmenter mon intel­li­gence avec mes points de stats.

Grâce à ça, j’avais finale­ment réus­si à attein­dre le 5ème étage. Il ne m’avait fal­lu qu’une demi année.

« Chwi­ik ! Humain ! »

« Humain, plus gros que nous ! »

Ce qui était apparu au 5ème étage n’était autre que des humains à face de cochons par­lant. D’après la dame qui me par­lait de temps en temps, c’était des mon­stres appelés Orcs. Bien que je partage un sen­ti­ment de sol­i­dar­ité avec eux du fait de la sim­i­lar­ité de nos tailles, j’étais ennuyé par leur ten­dance à me voir comme de la nour­ri­t­ure et à m’attaquer.

Cepen­dant, j’avais un désa­van­tage quand je devais les affron­ter directe­ment. J’avais mis 15 points en intel­li­gence, et mon intel­li­gence était main­tenant à 20. Bien que je sois devenu plus intel­li­gent, mes autres stats étaient bass­es. Comme je ne con­nais­sais pas d’autres tech­niques pour aug­menter mes stats autrement qu’avec les points de stats, j’étais obligé de les affron­ter avec des stats inférieures aux leurs.

« Cwi­ik ! Humain, faible ! Faible ! »

« Qui est faible ?! Arh, j’aurais pas dû tout met­tre en intel­li­gence ! Aaah ! »

Je pou­vais enfin penser à ça main­tenant que mon intel­li­gence était de 20. Bien évidem­ment, j’avais été expul­sé du don­jon, inca­pable de les vain­cre.

A l’époque, je com­mençais à appren­dre avec un meilleur cerveau et pou­vais finale­ment com­mu­ni­quer avec les autres per­son­nes de mon âge. J’avais arrêté de par­ler de don­jons à l’école après l’Incident de l’Explorateur de Don­jon Kang Shin, et avec mon intel­li­gence à 20, j’avais réus­si à com­pren­dre que ce n’était pas nor­mal que je puisse entr­er dans le don­jon. J’avais aus­si com­pris qu’il n’était pas nor­mal d’avoir à appren­dre des tech­niques ances­trales de maniement de la lance.

Réal­isant que je pour­rais finir seul pour le reste de ma vie, j’avais com­mencé à appren­dre rapi­de­ment le sens com­mun et après ma dix­ième expul­sion du 5ème étage, j’étais capa­ble d’agir comme un être humain nor­mal. Il n’y avait rien que je puisse faire con­cer­nant ma car­rure mais au moins j’avais réus­si à me faire quelques amis.

C’était aus­si la pre­mière fois que j’apprenais l’existence des jeux RPG Online.

« Hein… »

« Qu’est-ce qu’il y a Shin ? »

« Non rien, ce donj.. »

Le mot don­jon avait fail­li sor­tir de ma bouche avant que je le ravale. La fiche de statut du per­son­nage de jeu RPG était trop sim­i­laire à la mienne. Cela dit, je ne pou­vais pas le mon­tr­er à mes amis. J’aurais pu ouvrir mon inven­taire et en sor­tir ma lance en bois, mais je ne l’avais pas fait, de peur que le gou­verne­ment ne vienne me chercher.

Cepen­dant, j’en étais cer­tain. Bien que l’interface soit dif­férente, il y avait beau­coup de choses en com­mun comme l’inventaire, le statut ou encore les mon­stres. Ain­si, j’avais com­mencé à étudi­er les jeu-vidéos en espérant que ça m’aiderait dans mes futures explo­rations de don­jons.

Con­traire­ment au RPG, je ne pou­vais pas gag­n­er d’expérience et mon­ter de niveau en fonc­tion du nom­bre de mon­stres que je tuais. Les seules choses que je pou­vais récupér­er étaient des morceaux de mon­stres, de l’or et de l’expérience en util­isant mes com­pé­tences. Et très rarement de l’équipement. A par­tir de ça, j’avais trou­vé ma réponse.

Si mes stats étaient bass­es, je devais amélior­er mes com­pé­tences. Ma puis­sance d’attaque deviendrait plus grande en aug­men­tant mes com­pé­tences. C’est ce que j’avais appris en jouant aux jeu-vidéos.

« Uraaaaah ! »

« Cwi­ik, sim­ple humain. »

« Sim­ple Orc ! »

Je me querel­lais avec les Orcs tout en les frap­pant avec ma lance. Quand j’en avais par­lé à mon père, il m’avait traité d’excentrique.

Le Maniement de la Lance de Rang Moyen avait débuté au niveau 3 et avait com­mencé douce­ment à aug­menter alors que je com­bat­tais les Orcs du 5ème étage. Une demi-année plus tard, alors que j’entrais dans ma pre­mière année de lycée, j’avais finale­ment atteint le niveau 10, le niveau de Maître.

[Vous avez maîtrisé le Maniement de la Lance de Rang Moyen ! Vous pou­vez frap­per encore plus effi­cace­ment et pré­cisé­ment avec votre lance. Vous pou­vez intimider ceux avec une com­pé­tence plus basse que la vôtre.]

[Vous devez pos­séder du mana pour appren­dre le Maniement de la Lance de Haut Rang. Vous ne pou­vez pas appren­dre Maniement de la Lance de Haut Rang.]

Encore une fois, le manque de mana m’empêchait d’avancer. Cepen­dant, je n’avais pas aban­don­né. Je savais que je pour­rais gag­n­er du mana une fois le 10ème étage atteint.

En vérité, j’avais déjà réal­isé cela. Mon père ayant été inca­pable de gag­n­er du mana en 20 ans d’explorateur de don­jon. Peu de temps après mon aug­men­ta­tion d’intelligence, j’avais com­pris ce que ça voulait dire. Cepen­dant j’avais fait de mon mieux pour l’ignorer. Je ne voulais pas accepter le fait que… je ne pou­vais pas avoir de mana. Effrayé par cette vérité, j’avais pas osé deman­der à mon père.

Le 5ème étage était très dif­férent des autres étages. Con­traire­ment aux 4 pre­miers étages, où mon niveau avait aug­men­té automa­tique­ment quand j’avais atteint la fin du couloir, il y avait une grande porte à la fin du 5ème étage. Quand je m’étais mis devant cette porte, la voix calme de la dame m’avait par­lé à l’oreille.

[Le Maître de l’Etage, Orc Lord, est der­rière cette porte. Voulez-vous entr­er seul ? Ou voulez-vous faire une recherche de groupe avec des Explo­rateurs d’autres dimen­sions ?]

Ce qui était der­rière cette porte était indu­bitable­ment le « Boss de fin de niveau ». Comme c’était la pre­mière fois que j’en voy­ais un, j’étais étrange­ment excité. Je ne savais pas ce que la voix voulait dire par autre dimen­sions, mais je trou­vais que deman­der de l’aide sans avoir essayé ne rendait pas hom­mage à la fierté d’un homme. Ain­si, j’avais frap­pé la porte pour entr­er.

« Orc Lord ! Com­bats-moi ! »

« … »

« …Cwi­i­ik. »

A l’intérieur de la salle se tenaient qua­torze Orcs, tous me regar­dant avec leurs yeux vicieux. Au fond de la salle se tenait un énorme Homme-cochon assit sur un énorme trône, mâchant un morceau de viande. Il avait alors soulevé sa tête et j’avais réal­isé à ce moment-là à quel point il était énorme.

Il por­tait une armure en aci­er et avait un glaive posé à son côté. Sans aucune erreur pos­si­ble, c’était Orc Lord. J’avais lais­sé transparaître un sourire timide.

« Oh, je me suis trompé de salle. »

Tout en dis­ant cela, j’avais reculé rapi­de­ment mais la porte s’était fer­mée der­rière moi. Les Orcs s’étaient alors lev­és lente­ment en ramas­sant leurs armes.

« Putain, c’est qu’ils font super mal. »

Ça avait été la pen­sée qui m’avait tra­ver­sé l’esprit pen­dant que ma tête s’écrasée au sol.

Cela fai­sait un moment que je n’avais pas été expul­sé du don­jon, mais ce jour-là, j’avais été tabassé à mort.

*

Je n’avais ni honte, ni une rai­son de l’être. La semaine suiv­ante, alors que je me tenais devant la même porte en pierre, j’avais demandé cette fois-ci à rejoin­dre un groupe. A ce moment, une fenêtre translu­cide était apparue.

[Ceci est l’interface de recrute­ment. Cliquez sur le groupe que vous désirez rejoin­dre.]

« Voyons voir, Chas­se d’Orc Lord, recherche soigneur. Doit être au-dessus du niveau 5. L’imbécile. Tous les gens du 5ème étage n’étaient-ils pas niveau 5 ? »

Pen­sant qu’il y avait des gens encore plus bête que moi, j’avais pris mon temps pour étudi­er les dif­férentes recherch­es de groupes avant d’en trou­ver une qui recher­chait un com­bat­tant de front. Comme j’avais com­mencé à jouer aux jeux-vidéos je savais que ça cor­re­spondait à quelqu’un qui com­bat à l’avant pour infliger des dégâts au corps à corps. C’était exacte­ment mon pro­fil.

A l’instant même où j’avais mis mon doigt sur la ligne du groupe, ma tête s’était mise à tourn­er un court moment avant de me retrou­ver par­mi neuf autres per­son­nes.

« Bien­v­enue. Tu es un com­bat­tant de front, n’est-ce pas ? »

Un char­mant jeune homme de type cau­casien avait com­mencé à me par­ler. Pen­sant qu’il par­lait anglais, je m’apprêtais à lui répon­dre « I can­not speak Eng­lish » puis soudaine­ment je m’étais ren­du compte que je pou­vais com­pren­dre ce qu’il dis­ait sans prob­lème.

« Oui, j’utilise une lance. »

« Oh, un lanci­er ! Viens-tu du con­ti­nent d’Edias ? »

« N-non, je suis de Seoul. »

« Seoul ? C’est la pre­mière fois que j’en entends par­ler. Quelqu’un d’autre con­nait ? »

« Ce n’est pas une ville du con­ti­nent de Luka. »

« Ni du con­ti­nent de Pilos. »

Les gens autour de moi mur­mu­raient en sec­ouant la tête. En leur jetant un coup d’œil, j’avais remar­qué qu’il y avait des gens à la peau som­bre comme à la peau blanche et tous avec les cheveux soit blonds, soit roux, soit châ­tains. C’était tous des étrangers ! Alors que je m’étais recro­quevil­lé légère­ment d’angoisse, le jeune homme qui m’avait par­lé en pre­mier s’était approché. Il por­tait une targe sur son bras et une épée courte. Soudaine­ment, il avait ten­du sa main vers moi.

« Tu dois venir d’un endroit peu con­nu. Enchan­té. Je suis le chef du groupe, Ellos Von Kasi­na. Paul, Cel­tine et moi sommes du con­ti­nent d’Edias.

« Gasi­na1) Gasi­na : C’est un terme insul­tant en coréen? »

« C’est Kasi­na. »

J’avais ser­ré sa main, même s’il avait l’air un peu con­trar­ié. Ayant joué à des jeux avant, je savais ce qu’était un chef de groupe. Je n’avais juste jamais imag­iné que je ferais un jour par­ti d’un groupe de per­son­nes venant d’autres mon­des…

« Je suis Kang Shin, enchan­té. »

Après une rapi­de présen­ta­tion des autres mem­bres du groupe, je pen­sais que nous iri­ons directe­ment com­bat­tre Orc Lord. J’avais tort.

« Atten­dez ! »

C’était la petite fille qui dis­ait venir du con­ti­nent de Luka. En plus de celle-ci, trois autres mem­bres venaient de ce con­ti­nent, une escrimeuse avec une rapière, une femme mag­nifique avec de longues oreilles et un car­quois dans son dos et une jeune fille menue ten­ant un gros boucli­er en bois. La petite fille était blonde, coif­fée avec deux cou­ettes dans ses cheveux d’un blond doré, tenait un bâton court en bois. Elle parais­sait mignonne. Mais la façon dont elle avait par­lé n’avait rien de mignon.

« Atten­dez, regardez ses vête­ments. On dirait des vête­ments de débu­tants ! »

 Vête­ments de débu­tants ? ‘

Qu’est ce qui n’allait pas avec mes vête­ments ? J’avais jeté un coup d’œil à ce que je por­tais. Puisque je souhaitais être libre de mes mou­ve­ments, je venais tou­jours dans le don­jon avec mes vête­ments d’entrainement. Même s’ils se déchi­raient dans le don­jon, dès que j’en sor­tais ils étaient réparés.

« …Tu n’es pas allé à la Bou­tique ? »

« Si, j’y suis allé. »

Comme les autres me par­laient sur un ton informel, j’avais adop­té le même ton. La petite fille m’avait demandé de nou­veau, sur­prise.

« Ils vendent des équipements défen­sifs là-bas. Pourquoi tu n’en n’as pas acheté ? »

« Ah… »

Je me sou­ve­nais effec­tive­ment avoir vu des équipements défen­sifs à la Bou­tique. Cepen­dant, mon but était d’atteindre le 10ème étage pour pou­voir acheter une tech­nique de cul­ti­va­tion de mana. Je ne pou­vais pas dépenser mon or dans n’importe quoi. C’était la même chose pour mon arme. J’utilisais tou­jours la Lance en Bois Acérée que j’avais reçu au début. Bien évidem­ment, elle était beau­coup moins acérée qu’auparavant.

« Je dois économiser mon or pour acheter une tech­nique de cul­ti­va­tion de mana. »

« Quoi ? Tu n’as pas de tech­nique de cul­ti­va­tion de mana ? Tu viens de quelle famille ? »

« Famille ? Kang, je sup­pose ? »

« Ta famille n’as pas de tech­nique de cul­ti­va­tion ? »

« Non »

« Quoi ? Oh non, on a récupéré un boulet. Vire-le du groupe ! »

« Hmm, ça va être dif­fi­cile si tu n’as pas de tech­nique de cul­ti­va­tion. »

« Il n’a pas de tech­nique de cul­ti­va­tion de mana ? »

Les autres mem­bres avaient com­mencé à mur­mur­er entre eux. Réal­isant que quelque chose n’allait pas, j’avais demandé à Ellos, qui sem­blait être le plus com­préhen­sif.

« Tous les autres ont une tech­nique de cul­ti­va­tion ? »

« Bien sûr. Enfin, je ne sais pas pour les autres don­jons, mais il parait que c’est impos­si­ble de mon­ter jusqu’au 5ème étage du Pre­mier Don­jon sans tech­nique de cul­ti­va­tion de mana. Com­ment es-tu arrivé aus­si haut ?

« Ah, j’ai aug­men­té mes com­pé­tences. J’ai maîtrisé le Maniement de la Lance de Rang Moyen… »

« Rang-Moyen Maître ?! »

Cette fois-ci quelqu’un d’autre dans le fond cria de sur­prise. C’était le jeune homme brun por­tant un grand boucli­er et une armure en cuir.

« Ne mens pas ! J’ai pra­tiqué l’art du boucli­er depuis 10 ans et je viens juste de pass­er Rang Moyen niveau 2. Et tu dis avoir maîtrisé le Rang Moyen à la lance ? »

« Oui…c’est bizarre ? »

« Oui ! Maîtris­er un Maniement d’arme de Rang Moyen sans tech­nique de cul­ti­va­tion de mana ! Je ne te crois pas. Ne me dis pas que tu as obtenu le Maniement de la Lance de Haut Rang ? »

« Non, ça me dit que je ne peux pas à cause du manque de mana. »

« … »

Un lourd silence s’était alors abat­tu sur le groupe entier. Puis Ellos avait dit.

« Prenons-le avec nous ».

« Mais Ellos… »

« Nous avons à peine réus­si à grimper jusqu’au 5ème étage à nous trois. Avec la règle [tous les joueurs en dessous du 10ème étage ne peu­vent faire équipe qu’avec des habi­tants de leur pro­pre con­ti­nent], il a dû mon­ter jusqu’ici tout seul. S’il avait son pro­pre groupe, il n’aurait pas besoin de rejoin­dre le nôtre, n’est-ce pas ? »

« Oui. »

Alors que je hochais la tête, Ellos avait gag­né en con­fi­ance et avait par­lé de façon plus sûre.

« Vous voyez ? Kang Shin, tout seul, a la même puis­sance que nous trois réu­nis. Je ne peux pas savoir pour l’avenir mais au moins pour le 5ème étage, il est plus que qual­i­fié pour rem­plir le rôle de com­bat­tant. Il maîtrise une tech­nique de Rang Moyen ! »

« Mais regarde son armure… »

« Je ne l’aime pas… »

« Vire-le ! »

Miss cou­ettes n’arrêtait pas de dire de me vir­er. J’évitais son regard, mais ça ne fai­sait que la met­tre en con­fi­ance et la ren­dre plus arro­gante encore.

« Vire-le ! »

« Made­moi­selle Pal­lu­dia, s’il vous plait, calmez-vous. Nous n’avons pas encore vu ses com­pé­tences. »

« On en a pas besoin ! Regarde-le, il utilise une lance à moitié cassée ! »

« Hmm… »

« Il sera trop tard si on se lance con­tre le Boss et qu’il nous traîne der­rière. Je ne sais pas pour toi mais mon con­ti­nent est en guerre avec les démons. Si on perd l’opportunité de mon­ter en niveau pour toute une semaine, nous allons être sub­mergés ! »

« Mon con­ti­nent est aus­si en guerre. Hmm, Ok. Faisons un test. Kang Shin, je m’excuse mais tu vas devoir nous mon­tr­er ton niveau. Il devrait y avoir un Orc qui traîne en arrière. Mon­tre nous com­ment tu te bas. »

« Pas de prob­lème, ce n’est pas dif­fi­cile. »

« Pfff. »

Cette gamine du nom de Pal­lu­dia avait accep­té cette déci­sion à con­trecœur et se mor­dait la lèvre de mécon­tente­ment.

« Tu es toi-même un Orc… »

« Je ne suis pas un Orc ! »

Je n’avais pas pu m’empêcher de crier alors qu’elle avait touché ma corde sen­si­ble. Alors que je la con­frontais du regard elle avait sem­blé intimidée et s’était retourné.

« Hmph ! »

« Hmph. »

J’avais grogné avec mépris avant de m’élancer en avant. Il n’y avait pas d’Orcs prêt de la porte aus­si j’avais dû en chercher pen­dant 5 min­utes.

« Chwi­i­ik, humain ! »

Trou­vé ! Il por­tait une armure en cuir usé et un red­outable glaive. Après avoir con­fir­mé que mon audi­ence était présente, je m’étais pré­cip­ité sur lui. J’avais com­mencé à faire rouler la hampe de ma lance entre mes doigts avant de trou­ver la bonne posi­tion et de la tenir fer­me­ment. Main­tenant !

« Haap ! »

Après avoir esquivé d’un mou­ve­ment léger l’attaque de mon adver­saire, j’avais asséné un coup de lance à celui-ci. L’Orc qui jusque-là courait vers moi s’arrêta net, émet­tant un gar­gouil­lis  puis com­mença à tomber, du sang for­mant des bulles au coin de sa bouche. Alors qu’il tombait, j’avais rapi­de­ment retiré ma lance pour éviter qu’elle ne casse. L’Orc ayant per­du la seule chose qui le rete­nait encore en l’air, s’effondra.

Au début, je com­bat­tais les mon­stres unique­ment avec ma force brute, blo­quant leurs attaques avec ma lance. Mais comme la dura­bil­ité de ma lance était tombée en dessous de 10, j’essayais main­tenant au max­i­mum de tuer les Orcs d’un seul coup. Comme ma maîtrise de la lance était élevée, ce n’était pas trop dif­fi­cile.

« En…en un coup ! »

« Pas pos­si­ble, vous avez vu ? Je n’ai même pas sen­ti une once de mana ! »

« J’ai vu ! Sans même par­ler de mana, ce n’était même pas une com­pé­tence ! »

« Incroy­able… »

Ellos et les autres sem­blaient aba­sour­dis par ma tech­nique. Hmm, je sup­pose qu’à cette époque je devais être proche de mon père en ter­mes de  pur maniement de la lance. Hélas, même dans ce genre de sit­u­a­tion il y a tou­jours quelqu’un pour se plain­dre.

« Hmph, c’est juste une coïn­ci­dence ! S’il essaie encore, il n’y a aucun moyen qu’il réus­sisse le même coup. »

« Made­moi­selle Pal­lu­dia, même si c’était juste une coïn­ci­dence, il est quand même très doué. Il est plus que qual­i­fié pour devenir un mem­bre de notre groupe. »

« Arh ! Si vous n’êtes pas d’accord avec moi, je quitte le groupe alors ! C’est soit mon groupe, soit lui ! Votre choix ! »

« C’est… »

« Dans ce cas, je n’ai qu’à en tuer un autre. »

Comme Ellos sem­blait trou­blé, j’avais décidé d’intervenir. Il m’avait alors regardé avec les yeux lar­moy­ant. Pal­lu­dia, elle, renâ­clait et avait lancé.

« Essaye pour voir ! »

« Comme c’est pra­tique, il y en a un juste là. »

Un archer Orc. C’était un type d’Orc éner­vant, tirant des flèch­es de loin. Heureuse­ment qu’il n’y en avait pas beau­coup. Quand ils appa­rais­saient groupés avec d’autres Orcs, je devais me pré­par­er à subir des dégâts si je chargeais dans le tas. Mais là il n’y en avait qu’un seul. Etant capa­ble d’esquiver des balles de révolver, com­ment pour­rais-je ne pas être capa­ble d’esquiver une flèche ?

« Chwi­i­ik ! Orc tire flèche ! »

« Humain défonce Orc ! »

Ayant chas­sé seul pen­dant un an, c’était devenu une habi­tude pour moi que de répon­dre aux mon­stres de la même manière qu’ils me par­laient.

Avec aisance, j’avais penché ma tête, esquiv­ant le trait décoché par l’Orc. J’avais alors fait un pas en avant et propul­sé ma lance vers l’archer. Le cou de l’Orc avait été transper­cé de part en part par mon attaque.

« Vous en pensez quoi ? »

« …. »

Lorsque Pal­lu­dia avait vu l’Orc, elle avait ser­ré les poings et bais­sé son regard. Elle avait renon­cée. Je ne savais pas quelle par­tie de moi elle n’aimait pas mais je pou­vais penser à quelques aspects. J’avais donc décidé de l’ignorer.

Ce qui est impor­tant n’est pas la beauté extérieure mais intérieure ! Je suis Kang Shin, le fils du lanci­er le plus fort du monde. Vous serez tous témoins de la force que j’ai acquis en sac­ri­fi­ant l’idée d’avoir une vie nor­male !’

Je me sen­tais beau­coup mieux après l’avoir fait descen­dre de ses grands chevaux. Ellos sem­blait per­du lorsque les cama­rades de Pal­lu­dia étaient allés la con­sol­er, mais il avait rapi­de­ment regag­né ses esprits et avait claqué des mains en se réjouis­sant.

« Donc, je sup­pose que plus per­son­ne n’a de prob­lème avec le fait que Kang Shin nous rejoigne ? Une fois qu’il se sera reposé de ses deux com­bats, on pour­ra y aller.

« Roger. »

« Ok. »

« Je compte sur toi, cama­rade. »

« Je compte sur toi aus­si. »

J’avais salué les autres mem­bres du groupe puis avais jeté un œil à Pal­lu­dia. Mes yeux avaient ren­con­tré les siens alors qu’elle lev­ait briève­ment la tête, mais comme son regard s’éternisait, je m’étais dépêché de détourn­er le mien. Comme je n’avais jamais eu d’interaction avec le sexe féminin autre que ma sœur et ma mère, cela me parais­sait bizarre de soutenir le regard d’une fille plus de 2 sec­on­des.

« Dans ce cas, entrons ! »

« J’espère qu’on réus­sira cette fois-ci. »

« Ne pas pou­voir revenir pen­dant toute une semaine, que c’est cru­el. »

Alors que les mem­bres du groupe mur­mu­raient entre eux et se pré­paraient, Ellos avait poussé lente­ment la porte. Un décor fam­i­li­er s’était révélé devant mes yeux. Les qua­torze Orcs se tenaient devant nous pen­dant qu’Orc Lord boulot­tait un bout de viande au fond de la salle.

Enfoiré, tu vas devenir un porc si tu con­tin­ues à te goin­fr­er. Ah, mais tu es déjà un porc.’

« Com­mençons la bataille ! Nous allons tuer les Orcs en pre­mier ! Paul, retiens Orc Lord ! »

« Roger. »

« Made­moi­selle Pal­lu­dia, con­cen­trez vos soins sur Paul. Made­moi­selle Elis, cou­vrez Paul ! Tous les autres, nous allons tuer les Orcs un par un, en com­mençant par la gauche ! »

Je m’étais mis à courir. Bien que les Orcs se soient lancés à mon assaut comme la semaine précé­dente, cette fois-ci, j’avais des cama­rades. Dans le groupe, nous avions deux archers. L’un d’eux visait Orc Lord et l’autre visait les Orcs m’attaquant. J’avais su utilis­er le temps qu’ils m’obtenaient à bon escient, frap­pant d’estoc avec ma lance et tuant rapi­de­ment un Orc.

« Suiv­ant ! »

« Waouh, tu t’en sors bien cama­rade ! »

« Haaap ! »

« Guooo ! »

Alors que les mem­bres du groupe et moi-même nous bat­tions féro­ce­ment con­tre les Orcs, le cri d’Orc Lord avait réson­né à tra­vers la salle. Dire que j’avais essayé de l’affronter tout seul… je me sen­tais ridicule.

Je pou­vais enten­dre Paul, le guer­ri­er affrontant Orc Lord, pouss­er plusieurs grogne­ments.

« Mes HP descen­dent trop vite ! Made­moi­selle Pal­lu­dia ! »

« Je sais ! Soin ! »

Pas pos­si­ble ! Ce soin était LE soin des jeux-vidéos ? J’étais sur le point de me retourn­er pour voir par moi-même lorsque j’avais réal­isé que cela pour­rait tourn­er très mal. Je m’étais donc con­cen­tré sur les min­ions. Comme si j’allais laiss­er une faille dans ma défense.

« Attaquez ! »

« Un autre mort en un coup ! Je n’ai jamais rien vu de tel aupar­a­vant ! »

« Tu peux le faire aus­si ! »

« Non je ne peux pas. Atten­tion, un autre arrive ! »

« Haaaaap ! »

« Kuha­ha­ha­ha ! Orcs, BATTEZ-VOUS ! »

[Orc Lord a util­isé Cri de Guerre ! Tous les Orcs voient tous leurs effets négat­ifs retirés ! Tous les Orcs voient leur attaque aug­menter de 50% pour la durée du sort ! Tous les Orcs acquièrent le statut Super-Armure, immu­nisé con­tre les attaques enne­mies.]

« Con­ner­ies ! Un Orc de merde est capa­ble d’utiliser Cri de Guerre ? »

C’était l’escrimeuse qui don­nait des coups de taille à côté qui avait crié. Elle fai­sait par­tie des gens du con­ti­nent de Luka, comme Pal­lu­dia. Elle util­i­sait une rapière et avait une apparence élé­gante. Réal­isant qu’on ne pou­vait vrai­ment pas juger un livre à sa cou­ver­ture, je con­tin­u­ais à atta­quer avec ma lance sans un mot.

Je ne savais pas ce que le statut Super-armure fai­sait, mais je pou­vais tou­jours tuer les Orcs d’un seul coup. Alors que je tuais tran­quille­ment mon six­ième Orc, j’avais soudain enten­du Ellos crier.

« Paul ! »

« Keeerh ! Je pars devant. Ren­dez-vous au palais. »

[Le mem­bre du groupe Paul Von Cravis est mort]

L’utilisation du mot “mort” m’avait trou­blé. C’était la pre­mière fois que j’étais mem­bre d’un groupe, c’était donc quelque chose à laque­lle je n’étais pas habitué. Il sem­blerait que Ellos ait été plus choqué que moi, ce qui sem­blait nor­mal, un cama­rade du même con­ti­nent venait d’être tué sous ses yeux alors qu’ils avaient grim­pés jusqu’au 5ème étage ensem­ble.

« Pff, Super-armure c’est ça ? Tant pis, je vais tanker ! Made­moi­selle Shu­na, aidez-moi ! Cela va être dif­fi­cile si je suis seul. »

« D’a-d’accord. »

Une jeune fille déli­cate qui util­i­sait un boucli­er en bois pour par­er mal­adroite­ment l’attaque d’un Orc avait répon­du timide­ment. Ensuite, alors qu’elle courait vers Ellos, elle avait trébuché sur le glaive d’un Orc mort et était tombée.

« Aouh… »

« Made­moi­selle Shu­na ! »

« Ça va. »

Com­ment une fille comme ça avait bien pu finir avec un boucli­er… ? Alors que je perçais la gorge de mon huitième Orc, j’ai fait une tête incré­d­ule alors que Shu­na cour­rait vers Ellos en pleu­rant. Comme si elle avait lu mon expres­sion, l’escrimeuse m’avait regardé et dit avec un sourire amer.

« Shu­na est la princesse d’un petit roy­aume. D’après elle, tous les gens de son lig­nage sont bénis par leur dieu gar­di­en et ont une excel­lente con­sti­tu­tion. Mais comme elle n’a aucun tal­ent avec les armes, elle n’avait pas d’autre choix que de brandir un boucli­er.

« Waouh, une béné­dic­tion ? »

C’était vrai­ment comme dans un monde de fan­ta­sy. Enfin, je sup­pose que ma vie n’était pas vrai­ment dif­férente.

« Ne regarde pas ailleurs ! »

« Ah, par­don ! »

Il ne restait qu’un seul Orc ain­si que Orc Lord. Comme il était en état de Super-armure, il sem­blait ne pas sen­tir les attaques dont il était la cible alors qu’il nous chargeait. De ce fait, un autre mem­bre du groupe s’était fait expulser. C’était le rôle de Pal­lu­dia de le soign­er, mais elle était trop occupée à soign­er Ellos et Shu­na.

« Kuaaaaa ! Meurs ! »

« Arg ! Made­moi­selle Pal­lu­dia ! »

« Han ! Ludi­aaaaa ! »

« Je fais de mon mieux ! Soin ! »

« Tu devrais pren­dre soin de lui rapi­de­ment et aller aider ! »

« Venant de quelqu’un ayant tué plus de la moitié des Orcs…ça ressem­ble à une provo­ca­tion… »

J’avais défait le dernier Orc avec les autres mem­bres du groupe. Il ne restait donc plus qu’Orc Lord. Cepen­dant, la sit­u­a­tion n’était pas dev­enue plus sim­ple pour autant. Sans sur­prise, Shu­na avait était inca­pable de retenir Orc Lord et avait été expul­sée.

« Shu­naaaaaa ! »

« Raaaaaaaarhg ! »

Alors que le corps de Shu­na se trans­for­mait en petites par­tic­ules et se dis­per­sait, les yeux de Pal­lu­dia s’étaient mis à lar­moy­er et elle s’élança à l’assaut du Boss avec son pau­vre bâton en bois. Elle ressem­blait presque à Jeanne d’Arc. C’est-à-dire qu’elle allait sure­ment se faire torcher.

« Cette princesse psy­chopathe ! »

« Nooon ! Pourquoi notre soigneur charge tête bais­sée !? »

A ce moment-là, je me rendais compte des simil­i­tudes entre le don­jon et les jeu-vidéos. Je savais par­faite­ment ce qui arriverait si notre soigneur se fai­sait tuer. C’est pourquoi je m’étais mis à fon­cer vers cette folle à cou­ettes. Heureuse­ment, le statut de Super-Armure sem­blait avoir cessé et Ellos réus­sis­sait à retenir les coups d’Orc Lord seul. Mais même ain­si, Pal­lu­dia serait en dan­ger si elle entrait dans la zone de con­trôle du Boss.

« Espèce de porc ! »

« Grouaaaaarh ! »

Pal­lu­dia chargeait avec son bâton, le bal­ançant de droite à gauche. Orc Lord sem­bla répon­dre en soule­vant son poing. ‘Merde, je vais arriv­er trop tard !’

Je cour­rais aus­si vite que pos­si­ble.

« Meu­u­u­u­urs ! »

« Grouaaaaaaarh ! »

« Psy­chopathe…! »

Juste avant que le poing d’Orc Lord n’écrase Pal­lu­dia, j’avais réus­si à l’atteindre et la dévi­er de la tra­jec­toire. Alors que je venais de réus­sir à la pouss­er, j’avais sen­ti une ombre au-dessus de moi et en me retour­nant la seule chose qui m’avait tra­ver­sé l’esprit était.

« Waouh, c’est un gros poing. »

Crash !

J’étais mort.

Bien sûr je ne pou­vais pas retourn­er dans le don­jon pen­dant une semaine com­plète.

La semaine où je n’avais pas pu entr­er dans le don­jon pas­sa à une vitesse folle. Suer sang et eau et échang­er des coups, glaive con­tre lance avec les mon­stres était grande­ment dif­férent de pass­er mes journées à l’école et par­ler à mes amis.

Après avoir mis ma vie en jeu dans le don­jon, aller à l’école était comme un doux rêve pais­i­ble et amu­sant.

Les rêves c’est bien. Ils étaient heureux et sans douleur, et amu­sant. Mais ce n’était pas amu­sant quand ça durait une semaine com­plète. Il n’y avait aucun intérêt à une vie comme cela. Je me sen­tais suf­fo­quer et j’étais de mau­vaise humeur. Pour moi qui avais vécu toute ma vie dans l’intensité du com­bat, com­bat­tant mon père ou des mon­stres, une vie sans dan­ger et sans douleur était…terrifiante.

Bien que main­tenant, mon père aille dans le don­jon pour gag­n­er de l’argent pour per­me­t­tre à sa famille de vivre, son but ini­tial avait dû être dif­férent. Tout comme moi, il avait dû être excité de se pré­cip­iter dans le don­jon pour faire étale de sa force.

J’avais dévoué toute ma vie à la maitrise de la lance. J’étais assez puis­sant pour envoy­er valser n’importe quel slime, abeille géante, gob­elin ou Orc. C’était une sen­sa­tion de plaisir dépas­sant les mots. C’est presque comme…une drogue.

« Je me demande s’ils ont réus­si. »

Une semaine plus tard, je me tenais de nou­veau devant la salle du Boss. J’avais déjà aban­don­né l’idée de le vain­cre tout seul. En soupi­rant, alors que je m’apprêtais à ouvrir le pan­neau de recherche de groupe, une voix m’avait tit­il­lé l’oreille. Dans un coin de ma vue, une petite fenêtre était apparue.

[Ellos Von Kasi­na vous a invité dans un groupe. Voulez-vous accepter ?]

« Hein… ? »

Qu’est-ce que c’est ? Ne me dites pas qu’ils n’ont pas pu finir le Boss ?’ Je sec­ouais ma tête et accep­tais l’invitation. Comme la dernière fois, j’avais sen­ti ma tête tourn­er et je m’étais retrou­vé propul­sé par­mi les mem­bres du groupe précé­dent.

« Ah, tu as accep­té Kang Shin. »

« Ellos… »

Je le regar­dais avec per­plex­ité. Il avait avancé sa main et attrapé la mienne. Je regar­dais autour et la même équipe qu’une semaine plus tôt était entré dans mon champ de vision. A mon grand désar­roi, même Pal­lu­dia et les autres du con­ti­nent de Luka étaient là. Cepen­dant, con­traire­ment à la dernière fois, elle avait le regard som­bre, abat­tu. Ce n’était pas dur de com­pren­dre pourquoi.

« Vous… avez échoué ? »

« C’est embar­ras­sant de le dire mais oui, on a été bal­ayés. »

« Bal­ayés… »

« Haha­ha, les Maîtres d’Etages sont con­nus pour être extrême­ment forts. Ce serait bizarre si on réus­sis­sait dès la pre­mière fois. »

Bien qu’Ellos ait essayé de déten­dre l’atmosphère, Pal­lu­dia n’y croy­ait pas. Cette fois-ci cepen­dant, la cible de son ressen­ti­ment était dif­férente.

« C’est de ma faute… »

« Mais non, ce n’est pas que de la faute à Pal­lu­dia. »

« C’est de ma faute, j’ai per­du ma con­cen­tra­tion et j’ai lais­sé Orc mourir… »

« Si par Orc tu veux dire moi, j’ai l’impression que tu n’as pas encore retenu la leçon. »

« Heu…hm. »

Pal­lu­dia avait sem­blé être sur le point d’exploser après ce que j’avais dit mais elle s’était calmée lorsque l’escrimeuse à la rapière lui avait don­né un coup de coude. Lorsque j’avais jeté un coup d’œil à Ellos, il m’avait fait un sourire amer et sec­oua la tête. Je savais que ses excus­es n’étaient pas sincères, mais ça serait suff­isant tant qu’elle ne répé­tait pas la même erreur que la dernière fois.

« Je n’ai pas à retuer deux Orcs avant d’entrer n’est-ce pas ? »

« Haha, bien sûr que non. Nous sommes tous très au fait de tes capac­ités. Si tu es aus­si effi­cace que la dernière fois, nous fer­ons de notre mieux pour rem­plir nos rôles. »

« Kuk… »

« S’il te plait, cama­rade. Nous croyons en toi. »

« Tu étais incroy­able la dernière fois. »

« O-on compte sur toi. »

« Hmm, tu es digne de con­fi­ance, et pas vilain en plus. Mon joli, tu serais juste mon type de gars si tu per­dais un peu de poids. Ton vis­age est mignon aus­si… »

Cette dernière phrase venait de l’escrimeuse. Elle était bien plus âgée que moi, ce qui me met­tait mal à l’aise. ‘Et ce n’est pas de la graisse mais du mus­cle !’

*

« Kuaaaaa ! Humains, moi taper vous main­tenant ! »

« Les tanks, allez pren­dre l’aggro ! Made­moi­selle Shu­na, restez en retrait afin de repren­dre l’aggro si néces­saire ! »

« Orc Lord, enfoiré ! Ça ne sera pas aus­si facile cette fois ! »

« J-je ferai de mon mieux. »

« Tous les autres, com­mencez à vous occu­per de ces Orcs ! »

« Même si tu ne nous l’avais pas dit, Kang Shin en est à son qua­trième Orc… »

Peut-être était-ce dû au fait que ce n’était pas notre pre­mière fois en tant que groupe, mais la bataille se pas­sait beau­coup plus facile­ment que la précé­dente. Paul bran­dis­sait son boucli­er de façon effi­cace et blo­quait les attaques d’Orc Lord tan­dis que le reste d’entre nous éli­m­in­ions les Orcs plus rapi­de­ment que jamais.

« Kuaaaaa ! »

[Orc Lord a util­isé Cri de Guerre ! Tous les Orcs voient tous leurs effets négat­ifs retirés ! Tous les Orcs voient leur attaque aug­menter de 50% pour la durée du sort ! Tous les Orcs acquièrent le statut Super-Armure, immu­nisé con­tre les attaques enne­mies.]

« Paul ! »

« Je sais, je peux m’en occu­per ! »

Même si Orc Lord avait util­isé son Cri de Guerre, Paul était pré­paré cette fois et il n’était pas mort comme la fois précé­dente. Il évi­tait avec brio les attaques qui venaient à lui et les repous­sait avec son boucli­er. Pal­lu­dia était, elle aus­si, con­cen­trée avec ses yeux grands ouverts alors qu’elle lançait Soin sur Soin.

« Nous allons le pren­dre par la gauche ! »

« Il y a un archer Orc ! »

« Il tire ! »

« Mon joli, ton flanc est à décou­vert ! »

« Fais atten­tion au glaive qui arrive der­rière toi ! »

Nous com­mu­niquions entre nous sans arrêt alors que nous éli­m­in­ions les Orcs uns par uns. A la suite d’un long effort, nous avions réus­si à nous débar­rass­er des qua­torze Orcs sans per­dre un seul mem­bre. Paul tenait aus­si très bien con­tre le Boss.

« Très bien, nous allons atta­quer Orc Lord main­tenant ! »

Exacte­ment comme nous l’avions prévu, nous l’avions pris à revers pour l’attaquer ensem­ble. À chaque fois que quelqu’un lui por­tait un coup, Orc Lord por­tait son atten­tion vers lui et nous arrê­tions de le frap­per jusqu’à ce que Paul reprenne l’aggro avec son boucli­er. C’était la même rota­tion que dans les jeu-vidéos.

« Haap ! »

« Kuaak ! »

« Kuk, Kang Shin, tu tapes trop fort, c’est dif­fi­cile de récupér­er l’aggro après. »

« Désolé, je taperai plus douce­ment la prochaine fois. »

« Hmph, comme prévu, Orc n’est pas bon. »

« Made­moi­selle Pal­lu­dia, con­cen­trez-vous sur vos soins ! »

« Oui… »

Comme c’était les autres mem­bres avaient pris l’initiative de faire taire Pal­lu­dia lorsqu’elle m’avait lancé une pique, elle n’avait pu que ravaler sa fierté et se con­cen­tr­er sur ses sorts. ‘Ça t’apprendra !’

Quelques temps après que nous ayons com­mencé à atta­quer Orc Lord, alors que nous pen­sions bien­tôt en finir avec lui, il avait poussé un cri porcin :

« KUAAAAAAAAAA ! »

 [Orc Lord a util­isé Cri de Guerre ! Il voit tous les effets négat­ifs sur lui retirés ! Puisqu’il n’y a pas d’autre Orc à portée, la puis­sance d’Orc Lord aug­mente de 100% et sa défense dimin­ue de 50%. Il devient tem­po­raire­ment sujet au statut Super-Armure.]

« Quoi ?! »

Tout le monde avait reculé. Seul Paul pou­vait résis­ter aux attaques du Boss en temps nor­mal. Avec son taux d’attaque dou­blé, il ne pou­vait pas être cer­tain de s’en sor­tir.

« Je vais vous tuer, humains ! »

Orc Lord avait bran­di son glaive en arrière, se con­cen­trant. A cet instant, je voy­ais une aura noire englober la lame du glaive. Elle était sim­i­laire à cer­tains sorts que mes cama­rades util­i­saient. Se pour­rait-il que ce soit du mana ? Donc du Qi ! Bien que je sache per­tinem­ment que c’était dan­gereux de s’énerver durant un com­bat, je ne pou­vais pas m’en empêch­er.

« C’est dan­gereux, tout le monde, reculez ! »

« C’est inutile ! Guaaaaaaa ! »

Il avait tenu son glaive à l’horizontale avant de frap­per l’air devant lui. Suite à ce coup, le mana accu­mulé sur le glaive avait suivi la tra­jec­toire de la lame, créant ain­si une onde de mana. C’était comme un per­son­nage de jeu vidéo lançant Onde de Choc.

« Vous mour­rez si vous êtes touchés ! Courez ! »

« Uwoooooh ! »

Tout le monde se cara­p­a­ta sans hési­ta­tion. Bien que je veuille me met­tre à courir aus­si, j’avais vu Pal­lu­dia qui restait plan­tée là, paralysée de peur.

« Qu’est-ce que tu fous ! Cours ! »

« M-mes pieds ne veu­lent pas bouger… »

« Tu ne mour­ras pas pour de vrai de toute façon ! De quoi as-tu peur ?! »

« Dans ce cas, ce n’est pas grave si je meurs. »

« Quoi ? La dernière fois tu as dit qu’une semaine c’était impor­tant ! »

Hmph, il n’y avait pas le temps d’argumenter ! J’avais rapi­de­ment cou­ru vers elle et l’avais attrapé dans mes bras avant de la met­tre sur mon épaule. Juste après ça, j’avais sen­ti une onde de chaleur pass­er au-dessus de ma tête alors que je tombais sur le sol avec Pal­lu­dia. La pous­sière était venue se loger dans ma bouche, se col­lant à mon palais et à ma gorge.

« Kang Shin, Made­moi­selle Pal­lu­dia ! Vous allez bien ? »

« O-on est en vie ! »

« Koff koff… »

Comme l’endroit était dan­gereux, je m’étais relevé en hâte. Je tenais tou­jours Pal­lu­dia alors que je m’étais mis à courir pour m’éloigner le plus vite pos­si­ble. Orc Lord avait lâché un cri à glac­er le sang alors qu’il nous pour­chas­sait.

« Main­tenant ! »

« Ok ! »

Les deux archers avaient visé les yeux d’Orc Lord. Bien qu’un des deux ait raté sa cible, la sec­onde flèche était entrée directe­ment dans son œil droit. Le boss s’était alors mis à hurler mis­érable­ment en se ten­ant le vis­age.

« KUAAAAA ! »

« Com-com­bi­en de temps vas-tu me ser­rer, Orc ! »

« Je ne te serre pas parce que je le veux ! »

Alors que le cri stri­dent du porc géant cares­sait mes oreilles, j’avais jeté Pal­lu­dia au sol. Jusqu’alors, elle ne m’avait tou­jours pas remer­cié pour lui avoir sauvé la vie. Son postérieur per­cu­ta le sol alors qu’elle me jetait un regard plein de larmes. Je ne pou­vais pas me sen­tir plus sat­is­fait. ‘Peu importe que tu sois mignonne ! Je ne voudrais pas un cof­fre plein de gamines irri­tantes comme toi quand bien même on me le don­nerait !’

« Orc, tu es méchant. »

« Tais-toi, espèce de sa….le per­son­ne. »

J’avais pen­sé à la traiter de sal*pe, mais ça me sem­blait mal d’insulter une fille, je m’étais donc retenu. Même ain­si, elle sem­blait choquée. Alors que nous étions sur le point de nous bat­tre entre nous, Ellos cri­ait de loin.

« C’est pas le moment pour une querelle d’amoureux ! On doit vite finir le Boss ! »

«« Ce n’est pas une querelle d’amoureux ! »»

Nous nous étions regardés une dernière fois avant de nous sépar­er. Je m’étais dirigé vers Orc Lord alors qu’elle se réfu­giait à l’arrière pour pou­voir soign­er à l’abri. Bien qu’Orc Lord ait util­isé de nou­veau son Onde de Choc, nous étions arrivés à l’esquiver puisque nous l’avions subie aupar­a­vant. En fait, juste après qu’il l’ait util­isé, il avait la manie de laiss­er beau­coup d’ouvertures.

Au final, Orc Lord nous avions réus­site à le défaire, sa gorge transper­cée par ma lance dans laque­lle j’avais mis toute ma force.

« Kuk, humains fort…bonne…bagarre… »

« Ce bâtard essaye de se la jouer jusqu’à la fin. »

Voy­ant qu’Orc Lord essayait de m’énerver jusqu’à la fin, je lui avais don­né un coup dans la tête avec mon pied. Il n’avait pas pu finir sa phrase et s’était écroulé. Tout le monde m’applaudissait et me dis­ait que j’avais fait du bon boulot. Immé­di­ate­ment après, un flash de lumière émergea de nos corps. C’est la cinquième fois que ça arrivait – une aug­men­ta­tion de niveau.

[Vous avez atteint le niveau 6. Vous avez rem­pli les con­di­tions pour entr­er au six­ième étage.]

 [Vous avez obtenu 5 points de stats bonus.]

[Vous avez obtenu 1.000 pièces d’or. L’or sera dis­tribué équitable­ment entre les mem­bres du groupe. Vous recevez 100 d’or.]

[Les récom­pens­es seront dis­tribuées par ordre de con­tri­bu­tion.]

 [Kang Shin a la plus haute con­tri­bu­tion. Choi­sis­sez votre récom­pense. ]

Ah je vois. Comme dans les jeux, les boss sem­blaient don­ner plusieurs objets. En plus, comme ma con­tri­bu­tion était la plus haute, j’étais le pre­mier à choisir. Les com­bats de boss étaient vrai­ment dif­férents.

Avant de regarder la liste des récom­pens­es, j’avais jeté un œil aux autres mem­bres du groupe. Tout le monde hochait la tête.

« Nous recon­nais­sons ta con­tri­bu­tion. Tu devrais être le pre­mier à choisir. »

« Cela aurait en effet été dur sans toi. Je n’arrive pas à croire qu’ils espèrent qu’on réus­sisse à bat­tre cette chose ! Je com­prends mieux pourquoi d’autres per­son­nes sont blo­quées depuis 10 ans dessus. »

« Tout le monde a bien tra­vail­lé, mais tu as été le meilleur. Tu as infligé le plus de dégâts aus­si. »

« Tout à fait d’accord. Tu étais classe, mon joli. »

…Hein, pourquoi j’avais soudain envie de pleur­er ? Depuis com­bi­en de temps n’avais-je pas été com­pli­men­té ? Mon père me fai­sait rarement des éloges lorsque nous nous entrain­ions. Avant que j’augmente mon intel­li­gence, mes notes à l’école étaient mau­vais­es et les pro­fesseurs ne m’avaient jamais com­pli­men­té.

Ma mère ne voulait recon­naitre que ma tête comme étant son fils. Même ma sœur agis­sait bizarrement en ma présence. Alors que des larmes menaçaient de jail­lir, je les avais retenus dés­espéré­ment.

« Dans ce cas, je vais… »

Parce que ça ressem­blait à un moment que Pal­lu­dia aimerait bien inter­rompre, je lui avais jeté un coup d’œil mais elle n’avait lais­sé échap­per qu’un léger soupir hau­tain sans rien dire. Souri­ant, je regar­dais la liste des récom­pens­es.

[1. Glaive d’Orc Lord.] |[2. Boucles d’oreilles de puis­sance] | [3. Baume de sec­ours] | [4. Potion de pou­voir] | [5. Bottes d’acier] | [6. Boucli­er d’acier] | [7. 200 d’or] | [8. Elixir de Com­pres­sion de Mus­cles] | [9. Livre Mag­ique de Boule de Feu] | [10. Potion de Mana]

Au pre­mier abord, seul le n°1, le Glaive d’Orc Lord, sem­blait être un objet rare. Con­sid­érant sa grande taille, il pour­rait facile­ment me servir de lance. Cela sem­blait être une bonne idée mais…

[8. Elixir de Com­pres­sion de Mus­cles.]

A l’instant même où je l’avais vu, j’avais ten­du ma main pour le touch­er. Soudain, une petite pilule noire était apparue dans ma main. Instinc­tive­ment, j’examinais ses infor­ma­tions.

[Elixir de Com­pres­sion de Mus­cles (Rare).

Une fois con­som­mé, les mus­cles du corps seront com­pressés pour être plus fort et mieux pro­filés. La taille du mus­cle dimin­uera mais la Force et la Dex­térité aug­menteront. C’est un objet idéal pour les guer­ri­ers. Cepen­dant, si l’utilisateur n’a pas assez de mus­cles, il n’y aura pas beau­coup d’effet. Cela pour­rait même provo­quer des dégâts irré­para­bles au corps de l’utilisateur.]

« C’est ça ! »

Je mar­mon­nais incon­sciem­ment. Bien qu’Ellos, qui était le sec­ond en ter­mes de con­tri­bu­tion, me regarde avec des yeux con­fus, voy­ant que le meilleur objet était encore dans la liste, je m’en fichais. L’élixir de Com­pres­sion de Mus­cles. C’était la solu­tion !

« Mer­ci mon Dieu ! »

J’avais finale­ment trou­vé un moyen de me débar­rass­er de ces mus­cles trop encom­brants. Je remer­ci­ais Dieu sans honte du spec­ta­cle que je don­nais et des larmes coulèrent de mes yeux. Les autres me regar­daient comme si j’étais fou.

Eh bien, je l’avais sup­posé mais absorber un seul élixir n’avait pas un grand effet. Cepen­dant, je sen­tais que mon corps avait dimin­ué un petit peu. Au même moment, une alerte était apparue sous mes yeux.

[Vos mus­cles devi­en­nent plus dens­es, les ren­dant plus puis­sants et rapi­des. Vos sta­tis­tiques de Force et de Dex­térité aug­mentent de 1 de façon per­ma­nente.]

« Excel­lent ! »

Con­traire­ment au proverbe dis­ant que l’herbe est tou­jours plus verte dans le jardin d’à côté, j’étais très con­tent avec mon herbe à moi, à ce moment-là. J’avais finale­ment trou­vé un moyen de réduire ma mus­cu­la­ture.

Je grimperai d’abord au 10ème étage et obtiendrai une tech­nique de cul­ti­va­tion de mana. Ensuite, je reviendrai pour obtenir plus d’Elixirs de Com­pres­sion de Mus­cles. ! ‘

Alors que j’étais per­du dans mes pen­sées et que tout le monde finis­sait de récolter les récom­pens­es. Ellos frap­pa dans ses mains pour attir­er l’attention de tout le monde.

« Bon tra­vail tout le monde. Sans cha­cun d’entre vous, nous auri­ons échoué à vain­cre Orc Lord. En tant que cama­rades partageant l’objectif de mon­ter les étages du don­jon, ça serait bien si nous pou­vions rester en con­tact. »

« Rester en con­tact ? Com­ment ? »

« Ah, tu ne le sais pas. Tu peux envoy­er une requête d’ami et par la suite con­tac­ter les per­son­nes de ta liste d’amis lorsque vous êtes tous les deux dans le don­jon. »

« Je vois. »

Aux mots d’Ellos, je réal­i­sais que j’avais encore beau­coup à appren­dre con­cer­nant les don­jons. J’enregistrais alors Ellos en tant qu’ami. Bien que je n’aie pas une grande envie d’enregistrer Pal­lu­dia, elle m’avait jeté un regard meur­tri­er très explicite quant aux con­séquences si jamais je ne l’invitais pas. Je l’avais donc rajoutée à con­trecœur. Si j’avais invité Ellos sans Pal­lu­dia, elle aurait sure­ment pété un câble.

« Dans ce cas, je vais me diriger vers le 6ème étage. Et toi Kang Shin ? »

« Pareil, mon objec­tif est le 10ème étage. »

« Ah…ça… »

« … ? »

Ellos sem­blait vouloir me dire quelque chose, mais il bais­sa les épaules à la place.

« N-non, c’est rien. Hmm…bonne chance. Appelle-moi si jamais tu as besoin d’aide. Je t’aiderais du mieux que je peux. »

« Hmm…ok. »

Quelle pou­vait être la rai­son du malaise d’Ellos ? Je sec­ouais la tête pour me débar­rass­er de mes doutes tan­dis que je sen­tais la sincérité dans ses mots.

Le groupe s’était ensuite dis­per­sé. J’avais été ren­voyé dans mon pro­pre don­jon. J’étais dans la salle située après la salle du Maitre d’Etage, à côté de la Bou­tique du 6ème étage. Réal­isant mon inspec­tion habituelle de la bou­tique, pour voir si quelque chose atti­rait mon atten­tion, rien ne m’avait sauté aux yeux. Alors que je me rendais vers l’escalier d’un pas décidé, la vendeuse m’encouragea d’un sourire.

« Faîtes de votre mieux ! Les fan­tômes aspirent l’énergie des humains ! »

« Merci…Fantômes ? »

Pen­sant que le 6ème étage sem­blait plus lugubre que le 5ème, je m’exclamais « Com­mencer l’exploration ». Un instant plus tard, la pénom­bre m’entoura.

« ..Hein ? »

{Shu­u­u­u­uu}

« …Hein ? »

Ai-je enten­du quelque chose ?’ Je sen­tais la chair de poule remon­ter sur tout mon bras.

Exacte­ment le genre d’atmosphère que je déteste.’

J’avais dég­lu­ti avec dif­fi­culté avant de com­mencer à avancer. Le moment suiv­ant, quelque chose me don­na la frousse.

« Ugyaaaaaaaaaah ! »

A ce moment, j’avais lais­sé échap­per un cri si peu vir­il que je ne pour­rais jamais laiss­er mon père l’entendre sous peine de me faire tabass­er à mort. Quelque chose de blanc m’avait attaqué en faisant un son curieux.

« Huki­i­i­ii ! »

« Ugyaaaaaaaaaah ! »

Les fan­tômes étaient effrayants ! J’élançais mon poing dans la direc­tion de l’ectoplasme flot­tant mais il ne fit que le tra­vers­er. Cela n’avait eu aucun effet. Je sen­tis instinc­tive­ment qu’il n’avait même pas été gêné par mon action.

[Spec­tre a souil­lé votre âme ! Comme vous n’avez pas de MP, vos HP dimin­ueront con­tin­uelle­ment.]

« Huki­i­ii ! »

« Ugyaaaaah ! »

Il n’y en avait pas qu’un seul ! Plusieurs spec­tres étaient apparus et m’avaient attaqué. Je n’avais même pas songé à utilis­er ma lance alors que je m’époumonais comme une jeune pucelle effarouchée en gig­otant des poings et des pieds pour me défendre. Ma défense infan­tile n’avait eu aucun résul­tat et mes HP con­tin­u­aient à être drainés. Au final, ils étaient tombés à 0 et j’avais été expul­sé du don­jon. C’était une sor­tie assez embar­ras­sante.

« Papa ! »

« Woh ! Pourquoi cries-tu comme ça ? »

« Tu m’as men­ti ! »

« A pro­pos de quoi ? »

« Je n’ai pas vu une seule Pierre de Mana dans le don­jon. Il y a des spec­tres au 6ème étage. Sans Qi, je ne peux pas les affron­ter. Dis-moi, hon­nête­ment, à quel étage t’es ? »

« …Eh bien… tu vois fis­ton… »

« Quel étage ! »

Alors que je lui jetais un regard intense, mon père avait fini par me répon­dre.

« L-le 6ème. »

« Papaaaaaaaaaaaa ! »

Alors que je cri­ais mon père tiqua.

« Quel est le prob­lème Shin ? Tu peux gag­n­er plein d’argent juste en tuant les Orcs du 5ème étage. C’est avec cet argent que j’ai acheté cette mai­son, cette voiture et le sac de ta mère. Tu vois ? Ton père gagne bien sa vie. »

« Pour quelqu’un coincé au 5ème étage, tu te vantes un peu trop… ! »

« Tu ne seras pas si dif­férent. Toi aus­si tu seras blo­qué au 5ème étage toute ta vie. »

« Papaaaa ! »

Plutôt que de me remon­ter le moral, il se moquait de moi ! La pen­sée de l’attraper par le col et de le rouer de coup m’avait tra­ver­sé l’esprit, mais voy­ant que ma mère et Yua nous obser­vaient depuis la pièce d’à côté, j’avais préféré ne pas l’exécuter

« Je ne suis pas devenu Explo­rateur de don­jon pour chas­s­er unique­ment des Orcs… »

« Shin, tout le monde n’a pas cette chance. Les Orcs don­nent 10 d’or qui peu­vent être échangés pour 20,000 wons. Trois Orcs don­nent 20.000 wons. Tu réalis­es à quel point tu peux devenir riche ? »

« Mais Papa… »

« Qu’est-ce qu’il y a ? »

« Je veux du Qi ! »

« Mon fils… »

Mon père m’avait regardé avec un regard ému. Son corps trem­blait. Soudaine­ment il m’avait enlacé. Non, il avait trans­for­mé ça en mou­ve­ment de lutte.

« Comme si tu pou­vais obtenir du Qi alors que j’en suis inca­pable ! Tu ferais mieux de ne pas en avoir avant moi ! »

« C’est fini entre nous Papa ! FINI ! »

Au final, j’étais retourné au 5ème étage. Mais je ne voulais pas juste chas­s­er des Orcs toute la journée. J’avais goûté à l’excitation d’affronter Orc Lord, et les Orcs nor­maux n’avaient plus de saveur. J’avais donc décidé de farmer au max­i­mum les Elixirs de Com­pres­sion de Mus­cles et avais fini par choisir un groupe pour com­bat­tre Orc Lord.

Bien évidem­ment, j’avais décou­vert plusieurs prob­lèmes. Tout d’abord, je ne pou­vais affron­ter qu’un seul Boss par jour. Si je per­dais, je ne pou­vais pas entr­er pen­dant une semaine et si je gag­nais je devais atten­dre la journée suiv­ante pour l’affronter à nou­veau. Orc Lord n’était pas du genre ten­dre, aus­si je n’avais qu’un taux de réus­site de 50%, peu importe le groupe avec qui j’étais.

En plus, les élixirs ne tombaient pas sys­té­ma­tique­ment. Je n’étais pas non plus celui avec la plus grosse con­tri­bu­tion à chaque fois.  Des fois, je me retrou­vais juste avec des Potions de Puis­sance qui don­naient un bonus tem­po­raire en force, ain­si que des Potions de Soin de bas niveau.

Il y avait une bonne nou­velle cela dit. La rai­son pour laque­lle mon corps était aus­si mas­sif n’était pas due qu’à mes mus­cles hyper­trophiés mais aus­si à mes os qui étaient plus épais que la moyenne. Pour le dire sim­ple­ment, j’avais des os de drag­ons. Une demi-année après ma pre­mière vic­toire con­tre Orc Lord, alors que j’en étais à ma 14ème vic­toire, un nou­veau type d’élixir était apparu.

[Elixir de Com­pres­sion des Os (Rare).

Quand con­som­mé, les os du corps se com­pressent pour devenir plus petits et plus résis­tants. Cepen­dant, si les os de l’utilisateur sont com­pressés au max­i­mum, con­som­mer un élixir pour­rait ne pas avoir d’effet ou dans le pire des cas, tuer l’utilisateur.]

« Waouh ! »

Je sautais de joie comme la pre­mière fois que j’avais vu l’élixir de com­pres­sion mus­cu­laire. Bien évidem­ment, j’avalais directe­ment l’élixir une fois obtenu, et cette fois-ci, cela fit aug­menter ma con­sti­tu­tion de 1 de façon per­ma­nente.

Con­som­mer des élixirs n’augmentait pas tou­jours mes stats, mais cela arrivait quand même régulière­ment. De ce fait, ce n’était pas une mau­vaise chose que j’affronte Orc Lord de façon répétée. Plus impor­tant encore, affron­ter un adver­saire cori­ace jouait un rôle majeur dans l’amélioration de mes com­pé­tences mar­tiales.

*

Une année com­plète était passée et il deve­nait de plus en plus facile de vain­cre Orc Lord. Il sem­blait y avoir un réseau que je ne con­nais­sais pas par­mi les Explo­rateurs de don­jon car lorsque je créais un groupe, les gens me demandaient si j’étais le ‘Prince Couron­né’. Lorsque j’avais demandé ce qu’ils entendaient par-là, ils m’avaient dit que c’était le surnom don­né à un Explo­rateur qui chas­sait le Maitre d’Etage du 5ème étage. Le titre offi­ciel était Prince Couron­né du 5ème étage.

« P-Prince Couron­né… »

J’avais obtenu un surnom embar­ras­sant sans même m’en ren­dre compte. Bien sûr, je savais qu’il m’était don­né en recon­nais­sance de ma force. Ayant affron­té Orc Lord pen­dant une année com­plète, j’étais assez fort pour le vain­cre sans per­dre un seul mem­bre de mon groupe.

Mes stats mon­tants lente­ment grâce aux élixirs, étaient une des raisons mais le plus impor­tant était mes com­pé­tences de com­bat qui s’amélioraient à chaque fois. J’en étais à un point où je pou­vais réa­gir au moin­dre mou­ve­ment d’un Orc.

Quelqu’un m’avait aus­si con­tac­té au bout d’un an. C’était Ellos. Il m’avait dit qu’il était ren­du au 9ème étage.

[Désolé. Si je pou­vais t’enseigner ma tech­nique de cul­ti­va­tion de mana…]

« C’est pas grave. Je sais que c’est un secret de famille. J’ai enten­du dire que tu ne pou­vais pas échang­er les objets achetés à la Bou­tique de l’Etage non plus. J’ai juste pas de bol. »

[Dans les autres don­jons, les fan­tômes n’apparaissent pas avant le 10ème étage. C’est mal­heureux que tu sois devenu un Explo­rateur du Pre­mier Don­jon… Quel dom­mage.]

« Comme je dis­ais, c’est pas de bol pour moi. »

Je pou­vais sen­tir le malaise d’Ellos. J’avais aus­si com­pris que c’était ce qu’il avait voulu me dire un an plus tôt.

Trois mois après qu’Ellos m’ait con­tac­té, quelqu’un d’inattendu me con­tac­ta aus­si. C’était Pal­lu­dia. Je n’aurais jamais imag­iné la revoir ou lui repar­ler une nou­velle fois.

[…J’ai enten­du dire que tu étais tou­jours au 5ème étage.]

« Pfff, tu en es où ? »

[Hmph, je suis déjà au 13ème étage. Je suis dif­férente de toi.]

« Impres­sion­nant… »

Ce n’était pas du sar­casme. J’étais réelle­ment jaloux d’elle. Je n’étais pas devenu un Explo­rateur de don­jon pour faire de l’argent. Tré­sors, mon­stres, explo­ration ! Je voulais expéri­menter ces choses-là. Je voulais com­bat­tre des mon­stres plus puis­sants et plus var­iés.

Bien que je sache per­tinem­ment que Pal­lu­dia se moquerait de moi si elle savait, ça ne me gênait pas qu’une année com­plète soit déjà passée.

[Si…si ça t’ennuie telle­ment, dépêche-toi de mon­ter ! Ça ne sert à rien de se dandin­er au 5ème !]

« Mais je n’ai pas de mana ! »

[Trou­ve une solu­tion ! Tu m’as sauvé deux fois, tu devrais être capa­ble de trou­ver quelque chose non ?!]

« …Hmm ».

Essayait-elle de me remon­ter le moral ?  Bien que je ne puisse qu’entendre sa voix, je savais qu’elle ne se moquait pas de moi. J’avais le sen­ti­ment d’avoir reçu un cadeau sur­prise.

[Qu-quoi…]

« Mer­ci. »

[Hein ?! Je n’ai rien fait qui mérite des remer­ciements !]

« Si. Tu m’as remo­tivé. Je vais faire plus d’efforts. »

[Euu­uh… fait ce que tu veux ! La prochaine fois c’est toi qui me con­tac­teras en pre­mier, idiot ! ]

Puis elle avait rac­croché. Je gar­dais mes yeux fer­més un moment, pour me con­cen­tr­er. Enfin, je me sec­ouais un peu.

« Ooookaaaay ! Que la chas­se com­mence ! »

 

AlthanMaiel

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

Puz­zle Sur­prise ICDS : règles
Fidel Gas­tro à l’assaut de mes tranchées

References   [ + ]

1. Gasi­na : C’est un terme insul­tant en coréen

72 Commentaires

  1. Letyure

    le Père Noël ?
    — C’est la péri­ode.
    — Il habit­erais dans le Groen­land ou dans les pays scan­di­nave, c’est dans le tri­an­gle indiqué
    — Il existe depuis le XIXe siè­cle mais on ne l’utilise que depuis que Coca-Cola l’a général­isé milieu XXIe siè­cle
    — Il fait sourire et vole dans le ciel avec son traineau
    — Il a été util­isé par Coca-Cola
    Pas le temps de faire la suite mais je pense que ça suf­fit ? c :

    Répondre
    1. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non ce n’est pas le Pere-Noël ^^

      Répondre
  2. Adrien

    Cela ne serait pas le mer­cure à tout hasard ?
    3 petites choses me font penser à ça :
    1) celu ci est anci­en­nement appelé vif argent
    2)Mozart est mort d une intox­i­ca­tion au Mer­cure
    3) on s’en ser­vait pour faire des amal­games den­taires d’où cette his­toire de sourire

    Et 4) parce que j ai trou­vé un truc entre temps, cette his­toire de toux et de fièvre me fait penser au ancien ther­momètre au mer­cure

    Voilà ma théorie ! Qu’est ce que vous en pensez ?

    Répondre
    1. essitamessitam

      je pense pareille(nombreuses allu­sions aux planètes, pre­mière fresque de l’utilisation du mer­cure vers-7000,création de hôtel mer­cure il y a + ou — 46 ans…)

      Répondre
    2. Adrien

      Ah et il y a 46 ans c’est le pre­mier vol du Mer­cure (1971)

      Répondre
    3. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Tout d’abord, mer­ci de vous pren­dre tous au jeu. Ensuite, non ce n’est pas le mer­cure mais j’ai beau­coup aimé la réflex­ion der­rière.

      Répondre
  3. Capopalyx

    Jack Frost
    Saint Nico­las

    Répondre
  4. Serge

    Je crois pas que le pere noel ou le mer­cure peut avoir un liens avec les dia­ble noir.

    «»«La cav­a­lerie légère du duc de Savoie, et les reîtres du comte Vol­rad de Schwartzem­berg, “ tous noirs comme beaux dia­bles, afin de mieux intimider l’ennemi”»»»

    Enfin je donne ce que j<ai trou­ver sur ces dia­ble noir … si ca peut aider

    Répondre
  5. nikos74190

    je pense aus­si au mer­cure, les ther­momètres qu’on utilise en étant malade en con­tient, étant aus­si le nom d’une planète et le nom romain d’hermès, son ancien nom est vif-argent, on en a trou­vé en gise­ment près de la russie en algérie (pointe anfricain nord?) et au état-unis entre autres.

    Répondre
  6. Fabien

    Je pense aus­si qu’il s’agit du mer­cure, pour toutes les raisons évo­quées et qu’en plus c’est le pen­dant romain du Dieu Her­mès.
    Sinon, sans con­vic­tion, Thomas Edward Lawrence.
    Père Bri­tan­nique,
    Mort à l’âge de 46 ans et né il y a plus de 2 siè­cles.
    Il décol­lait vers les astres célestes puisqu’il était mem­bre de la RAF.
    Les dia­bles noirs avaient pour emblème un renard mor­dant un coq, Lawrence était aus­si surnom­mé le renard du désert et était fran­co­phobe.
    Voilà, mais rien d’autre ne tient, donc c’est sûre­ment le hasard ^^

    Répondre
  7. sai1905

    ca fait un gros pavé et j’ai pas for­cé­ment été clair mais voila ce que j’ai trou­vé

    -le mer­cure a une couleur argen­té
    -il peut s’amalgamer au cuiv­re pour le ren­forcer
    -la sonde spa­tiale mercury(en anglais) s’envole vers les astres pour les étudi­er
    -mozart est mort d’une intox­i­ca­tion au mer­cure
    -mer­cure met 88 jour pour faire un tour du soleil,elle fait donc a peu près 200 tour(200 ans de mer­cure) en 46 révo­lu­tion ter­restre 46 ans sur terre)
    -a la bataille de ren­ti les gens étaient récom­pen­sé par le mer­cure galant
    -le coeur de mer­cure est a par­tielle­ment fon­du, mais n’est pas encore com­plète­ment liq­uide et donc peut encore fon­dre
    -le mer­cure a déjà servie a dimin­uer les quinte de toux et la fièvre e n tant que traite­ment de la mal­adie CROUP
    -enfin ‚vivaldie, les dia­ble noir, la bataille de ren­ti et le CROUP sont tous été paru dans le jour­nal MERCURE DE FRANCE

    Répondre
  8. thePower

    Je pro­pose l’an bombe nucléaire (il faut un nom et si c un prénom j’ai pas l’air con…)
    -robe d’argent […]cuiv­re ren­force mon ensem­ble
    La bombe nucléaire est métallique nan??
    -je décolle vers les astres célestes
    Une bombe nucléaire sa volle nan??(et pour le concerto,dans l’espace pubs sa passe bien une bombe nucléaire et de là-bas musique clas­sique)
    -à un moment sa par­le de bataille et une bombe nucléaire est une arme…et pour la toux et la fièvre peut être avec les radi­a­tions??
    -la bombe nucléaire ne doit pas être sim­ple vieille??(46 ans??pas fait de recherche)
    Bref ptete que pour cer­tain je suis un génie et pour oit d’autres un pigeon mais bon, j’y ai pen­sé donc pourquoi pas …

    Répondre
    1. thePower

      Vive le cor­recteur automa­tique du télé­phone qui me rajoute des mots ou les changent mais il ne cor­rige pas :,(

      Répondre
    2. thePower

      A d’autre : il y a aus­si eu beau­coup d’événements en rap­port avec l’espace en 1971(je vien de chercher)

      Répondre
    3. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non, ce n’est pas la bombe nucléaire 😉

      Répondre
      1. thePower

        A…

        Répondre
    4. thePower

      Et je crois bien que c’est l’Amérique qui a créé la bombe nucléaire ?? L’Amérique a un gros rap­port avec l’Angleterre nan??
      BREF TROP DE COMMENTAIREEEE

      Répondre
  9. Poke97

    Les bal­lons dirige­able

    -Inven­té par un anglais (Mon pére est anglais)
    -Revient tou­jours sur terre (pas besoin d’en dire plus)
    -Robe d’argent (le revête­ment du bal­lon)

    Répondre
    1. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      N?on ce ne sont pas les bal­lons dirige­ables

      Répondre
  10. Vincent091Vincent091

    Que viens faire Vival­di la dedans

    Répondre
  11. mayel

    je pence qu’il faut chercher du coté des instru­ments de musique. les cuiv­res sont des instru­ments, références à Mozart et Vival­di, les clairons qui son­nent le début des batailles, le jazz qui est une musique améri­caine util­isant ces instru­ment…

    per­son­nelle­ment je pence a la clar­inette :
    1) elle est sou­vent argen­tée.
    2) elle est util­isée lors de con­cer­to et asso­ciés aux cuiv­res
    3) elle a un peu plus de 200 ans (fin XVIII°)
    4) a sa créa­tion elle etait aimée comme instru­ment sym­bol­isant la révo­lu­tion en France
    5) la bataille de Ren­ty a eu lieux au milieux du XVI°
    6) elle a été pop­u­lar­isée par le jazz au milieux du siè­cle précé­dant (d’où les 46 ans)
    7) l’association « envie de musique pro­pose des con­cert pour les enfants malades
    8) Arm­strong est le d’un d’un astro­naute et d’un joueur de jazz

    après c’est peut être juste les instru­ments a vent

    Répondre
    1. mayel

      le 4) et le 5) vont de paire

      Répondre
    2. mayel

      8 : …le NOM d’un…

      Répondre
    3. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non, ce n’est pas la clar­inette

      Répondre
  12. nereosky

    Per­so je pen­sais au bat­ter­ies. Je m’explique, il y a l’instrument « dansant au son des cuiv­res ren­force mon ensem­ble »,il y a aus­si avec les dia­bles noir de Renty(la bataille) « il se flat­tait de détru­ire les bat­ter­ies »,la batterie(ou jazz à l’origine) viens de La Nou­velle-Orléans d’ou le « et pour­tant mon père est anglais »,une bat­terie comestible est en péri­ode de mise au point pour rem­plac­er des médica­ments d’ou le « de respir­er mal­gré leur toux et leur fièvre » et pour finir on utilise et exploite les bat­ter­ies de nos télé­phones ect…^^ voici ma théorie.

    Répondre
    1. nereosky

      Petit remer­cient a mayel qui ma mit sur la piste

      Répondre
      1. mayel

        de rien

        Répondre
    2. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non ce ne sont pas les bat­ter­ies

      Répondre
  13. Yafukija

    Moi du coup je pense à Pierre comme nom. Car :
    — l’apôtre Pierre sur Wikipedia dans la par­tie tra­di­tion, on par­le du fait qu’il est représen­té avec 2 clé une céleste et une en argent.
    — entre Les États Unis, la Russie et l’Afrique (pas vrai­ment mais on peut dire qu’il y a Saint pierre et Miquelon qui a été anglais avant)
    — ensuite y a bien un Pierre qui a fait la guerre la avec les
    dia­bles rouges qui a fait fon­dre son cœur de Pierre,

    - puis don­ner le sourire aux gens malades (l’abbé Pierre
    ?) Sachant que cer­taines Pierre peu­vent aider à guérir
    — Un cer­tain Jean Pierre a repris du Mozart et du Vival­di dans un album,
    — Quand on fait un Pierre Feuille Coseau : ça fait tou­jours rire 😉
    Enfin, c’est juste une hypothèse

    Répondre
    1. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non ce n’est pas Pierre

      Répondre
  14. Vincent091Vincent091

    Je ne vois pas trop

    Au début je pen­sais au chronomètre : coque en arget et mécan­isme en cuiv­re à l’intèrieur
    Inven­té au 18ème sciè­cle par un anglais (astronome en plus) mais pop­u­lar­isé dans les années 70 (mon­tres à quartz)
    Les dia­bles noirs sont orig­i­naires du duché de Savoie : grand pays d’horloger
    On en à tous au moins une fois tenu, util­isé et exploité
    Les 4 saisons de Vival­di sont aus­si dans l’idée

    Je reste cepen­dant ravi que ma présence per­me­tte aux gens de respir­er mal­gré leur toux et leur fièvre. La fameuse pen­d­ule d’argent chère à Brel et ses vieux lol

    Répondre
    1. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non, ce n’est pas le chronomètre ^^

      Répondre
  15. Nitnellav

    Bra­vo à tous le monde. Je dirais que c’est une per­son­ne ? Je peux pas pré­cisé plus car je n’ai pas un esprit de déduc­tion comme toutes les per­son­nes ici prèsentes. T_T

    Répondre
  16. Spirit_of_Souls

    Moi J’ai pen­sé à plein de truc, le cap­i­tal­isme, le ther­momètre, la colonne de Juil­let, la Mont­golfière, la musique clas­sique, la vapeur, la pile élec­trique, Bary­ton, le bri­quet, le tri­an­gle, l’hydrogène ou encore a une espèce d’oiseau … Mais rien d’abouti :p C’est chaud quand même !

    Répondre
  17. Spirit_of_Souls

    Si on galère trop, on aura le droit à des petits indices ? 😉

    Répondre
  18. Dobharchu

    Je dirais des deux d’artifice car dans cer­tains événe­ment il y a de la musique, sou­vent du clas­sique, les balles ont une amorce en poudre noir qui est aus­si dans les feux d’artifice le dia­mant peut être les couleurs dans la bataille de rente le siège a été lev­ée pour cause de manque de munitions,mais ça ne colle pas avec une par­tie des indices donc peut être que je met­trais d’autres per­son­ne sur une bonne voie sinon tant pis 🙂

    Répondre
    1. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non ce ne sont pas des feux d’artifices =)

      Répondre
  19. White

    Je pense à Ari­ane
    -la fusée dans sont ensem­ble on peut con­sid­ér­er qu’elle a le visuel d’une robe d’argent.
    -le lanceur dia­mant est la réus­site du décol­lage de la fusée.
    -La fusée à dans les 46 ans.
    -le fil d’ariane tiré de la mytholo­gie, est con­sid­éré comme un sys­tème d’aide à la nav­i­ga­tion Web, donc quelque chose qu’on utilise et exploite

    Répondre
    1. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non ce n’est pas Ari­anne

      Répondre
  20. Red-Helling

    Je dirais « l’aluminium »

    - il a été décou­vert vers 1807 (200 ans) pas Sir Humphry Davy (Bri­tan­nique)
    — on l’utilise pour faire frap­pé la mon­naie depuis les années 60
    — on l’utilise dans le fuse­lage des navettes spa­tial

    Pas sur à 100 % mais je pense qu’il y a un rap­port avec les fusées et l’aérospatial.

    Répondre
    1. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non ce n’est pas l’aluminium

      Répondre
  21. Shira-yuki

    Euh suis com­plète­ment larguée

    First : c’est un nom pro­pre ou un nom com­mun

    Répondre
  22. Lendaf

    Peut être la guerre ?

    Robe argent cuiv­re et tout balle + armure
    Astres céleste puis il revient sur terre : morti­er /obus
    On voit bataille de ren­ti qui passe par la
    46 ans 3eme guère indo-pak­istanaise
    Les 3 endroits on déjà par­ticipé à de grande guerre con­nu (guerre mon­di­ale / guerre Algérie )
    Con­cer­to on en par­le sou­vent lors d’une pluie de balle/ échange de coup de feu
    On a sou­vent util­isé et exploite les guer­res pour des fins ter­ri­to­ri­ale

    Mais la seule chose inex­pliqué et le fait sûil fait vivre et n’apporte pas la mort

    Je voulais juste poster mon idée même si ce n’est sûre­ment pas la réponse
    J’espère que mes argu­ments t’auront plus 😀

    Répondre
    1. Lendaf

      Ah et le père bri­tan­nique je ne sais pas peut-être la guerre de cent ans qui est l’un des plus longue guerre en plus d’être très con­nu.
      Et je n’explique aus­si pas pourquoi il regrette car la guerre est la depuis qua­si­ment le com­mence­ment

      Répondre
    2. Mayel

      Ça m’étonnerait, c’est un nom mas­culin

      Répondre
    3. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Non ce n’est pas la guerre

      Répondre
  23. 4Help

    Euh­h­h­h­hh TOI ?
    Per­so je dirai que tu à la ving­taine mais on ne sait jamais 🙂

    Répondre
  24. bibouchou

    c’est l’europe
    -entre la russe et l’amerique du nord et l’afrique
    -pro­gramme spa­tial europa
    -l’euro (pièce d’argent et de cuiv­re)
    -bri­tan­nique font par­tie des fon­da­teur de l’union européenne
    -on par­le d’europe depuis 2 siè­cle à défaut de la chré­tien­té mais l’union européenne,seulement depuis 50ans

    Répondre
    1. Max

      Désolé de te dire ça mais les Bri­tan­niques ne sont pas réelle­ment les fon­da­teurs de l’Union Européenne, avant celle-ci s’appellait la CEE, la Com­mu­nauté Economique Européenne et les Bri­tan­niques n’en fai­saient par­tis qu’à par­tir de 1971 alors que la CEE a été crée en 1957 entre autres détails…

      En plus ton dernier argu­ment n’est pas bon non plus car même Vic­tor Hugo en 1848 par­lait des « Etats-Unis d’Europe » pen­dant le Con­grès Inter­na­tion­al de Paris donc je pense que les dates ne tien­nent pas la route pour cette énigme…

      Répondre
    2. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Ce n’est pas l’Europe

      Répondre
  25. Fairygle

    Je pense à Gus­tav Mal­her,
    D’apres ce que j’ai recheeché, il est chef d’orchestre
    -Ma robe d’argent dansant au son des cuiv­res ren­force mon ensem­ble, me faisant me sen­tir entier
    -Sa car­rière décolle grace à ses inter­pré­ta­tion de Mozart
    -Il est Tcheque, il ren­tre dans le tri­an­gle cité
    -le musique clas­sique allège la toux, c’est par rap­port à la pub Lizopaïne (tran­former votre Arrgh en Aaah)
    Il est né au XXI et est mort tot ~50ans
    -«Fon­dre mon coeur », il avait une mal­adie du coeur
    Et voila

    Répondre
    1. Fairygle

      De plus, par rap­port à son nom ; Mal­her que l’on peut pronon­cee Malaire, se réfère à la joue « util­isé, exploité » et la dernière syl­labe « aire»/ « her » nous fait faire un sourire en le pronon­cant de manière articulé:«découvrez mon nom qui vous fera sourire »

      🙂

      Répondre
    2. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Ce n’est pas Gus­tav Mal­her (mais bien trou­vé^^)

      Répondre
  26. Letyure

    Apol­lo 13 ?
    — La fusée est argen­tée quand elle est entière et la cap­sule est d’une couleur « cuiv­ré ».
    — 1970, on est proche des 46 ans, ok ?
    — C’est une fusée, elle décolle dans l’espace et reviens sur Terre.
    — Mozart à com­posé un opéra appelé « Apol­lo et Hyacinthus » tan­dis que Vival­di a com­posé « Apollo’s Fire ».

    J’avoue que je pense pas que ce soit ça mais la coïn­ci­dence Vivaldi/Mozart m’a obligé à ten­ter c :

    Répondre
    1. Letyure

      Mince, Apollo’s Fire c’est un orchestre qui a repris des com­po­si­tions de Vival­di, je me suis trompé :’(

      Répondre
  27. dworky

    Le pal­la­di­um :
    1.Couleur argent du min­erai
    2.Il est con­nu pour son alliage cuiv­re argent pal­la­di­um très solide et résis­tant à la cor­ro­sion.
    3.Il est util­isé dans les hor­loges et l’Odontologie (den­tiste) donc pour sourire.
    4.Utilisé dans les avions et son nom viens d’une météorite (Pal­las).
    5.Il est util­isé dans les flutes tra­ver­sières pro­fes­sion­nelles (ref musi­cale).
    6.Les prin­ci­paux gise­ments sont dans la corne sud de l’Afrique, en Russie et en Amérique du nord.
    7.Découvert par un anglais (William Hyde Wol­las­ton) il y a plus de 2 siè­cle (1803) mais il est le numéro 46 du tableau péri­odique des élé­ments.
    8.La bataille des dia­bles noirs à Ren­ti s’est passé en 1554, ma tem­péra­ture de fusion.
    9.Il a été util­isé pour lut­ter con­tre la tuber­cu­lose (bron­chite mortelle).
    10.On l’utilise dans l’électronique donc dans les PC et porta­bles.

    Dworky et Xardalph

    Répondre
    1. mayel

      per­so ça me sem­ble bon.

      Répondre
    2. Belial

      Franche­ment bra­vo, tout cor­re­spond

      Répondre
    3. Yafukija

      Cha­peau

      Répondre
    4. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Féli­ci­a­tion à Dworky et Xardalph, c’est bien le Pal­la­di­um ^^

      Répondre
  28. Red

    Du thé (inséré mar­que de thé ici).

    Répondre
  29. Meishi

    Je dirais la Loco­mo­tive !

    1)«Ma robe d’argent dansant au son des cuiv­res ren­force mon ensem­ble » — Je pense à la loco­mo­tive en marche avec le son des roues sur les rails et surtout le son du sif­flet, le célèbre tchou tchou ! (ouais je sais je le fais bien, soyez pas jaloux)
    2)«Quelle que soit l’heure, d’un sourire aus­si étince­lant qu’un dia­mant » — Elle roule, en forme quelle soit l’heure juste­ment.
    3)«je décolle vers les astres célestes, accom­pa­g­né d’un con­cer­to…» — Le bruit du départ de la Loco.
    4)«je vis générale­ment entre la mère Russie, la pointe africaine et l’Amérique du Nord » — Elle s’est juste­ment propagée entre ces points
    5)Son inven­teur est Richard Tre­vithick qui est Bri­tan­nique, suivi aus­si de George Stephen­son lui aus­si Anglais.
    6) inven­tée au début du 19ème siè­cle, la pre­mière est con­stru­ite en 1804.
    7)«Les Dia­bles Noirs de la bataille de Ren­ty auraient pu, à cette époque, faire fon­dre mon cœur » — faire fon­dre les matéri­aux de la Loco pour en faire des armes.
    8)«Je reste cepen­dant ravi que ma présence per­me­tte aux gens de respir­er mal­gré leur toux et leur fièvre. » -La vapeur de la loco qui peut être assez irri­tante pour la gorge !

    Répondre
    1. Meishi

      Et si c’est pas ça et bien bon chance les autres 🙂

      Répondre
  30. NarcxNarcx

    La reponse est althan­maiel 1/ la robe argen­té car c’est un dieu 2/ il decolle vers les astres car comme je viens de oe dire c’est un dieu 3/ sortez vous les doigts du cul et regardez les 1 et 2 4/ mozart et vival­di parce que sa donne une ambiance relax 5/les dia­bles noirs c’est parce qu’il com­bat l’enfert mais il est un peu ras­ciste et enfin 6/il habite a moscow c’est PROUVE .

    Répondre
  31. NarcxNarcx

    Si c’est faux alors toute mes croy­ances aurons été brisées

    Répondre
  32. Mayel

    Heim, com­ment dire… Peu prob­a­ble

    Répondre
  33. Wezzmrjames

    Ce ne serait pas le ther­mome­tre ?

    Cela vient d’un inven­teur anglais du 19eme siecle

    Son voy­age celeste est lié au fait qu’il peut voir la lune (cul lol)

    On peut respir­er en l’utilisant meme malade

    Et je crois que c’est ren­ty le nom

    Répondre
  34. sai1905

    pour ce qui on la foie d’expliquer, l’instrument de musique le picol­lo ou la flûte ?

    Répondre
  35. Rockail

    Je pense à la lune
    la lune dans sa robe d’argenta au son des cuiv­res (les cloches)
    me faisant me sen­tir entière une pleine lune
    la lune décolle vers les astres
    vival­di et mozart ont com­posé des musiques avec comme titre la lune
    de la terre à la lune a été ecrit il y a plus ou moins deux siè­cles

    Répondre
  36. Mayel

    GG aux gag­nants et mer­ci pour le quizz !!! d(°v°d)

    Répondre
  37. dworky-xardalph

    Un tres grand mer­ci de nous pro­pos­er ce jeu tres amu­sant !
    on fera de notre mieux pour les suiv­ants^^

    Répondre
  38. Shira-yuki

    Oui­i­ii vic­toire
    On gagne quoi au fait ???

    Répondre

Répondre à dworky Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com