DNC Chapitre 38

DNC Chapitre 37
DNC Chapitre 39

Désolé d’avoir été long, la traduction anglaise était foireuse, j’ai dû me servir de la VO… Bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 38 – Tué trop tôt

 

“Voilà pourquoi, cette bataille sous les cieux est étrange dans le sens où elle ne dépend que de deux personnes, Tie Butian et Diwu Qingrou ! Alors peu importe le reste et s’il doit faire manipuler les choses dix mille fois, il doit tuer Tie Butian avant tout !”

“C’est pourquoi il est de notre responsabilité de protéger la vie de ce dernier. Puisque nous étions auparavant du Grand Zhao, si Tie Butian meurt, nous deviendrons les suspects principaux et il est très probable que nous devrons alors faire face à la vengeance féroce de la Patrie du Nuage de Fer. De plus, le Grand Zhao ne peut absolument pas laisser des traîtres comme nous vivre également.”

Chu Yang analysa un moment toutes ces informations et réalisa que tout ces plans semblaient tourner autour de la vie et de la mort d’une personne – Tie Butian !

Un jeune homme de dix-sept ans qui pouvait devenir une épine dans le pied d’un homme aussi prodigieux que Diwu Qingrou… Quel genre de monstre était ce jeune en question ?

Dans sa vie passée, Chu Yang savait seulement que Tie Butian avait été assassiné à l’entrée de la Gorge Céleste. Il savait également que cette personne avait une réputation extraordinaire… Mais à l’époque, il n’y avait pas prêté attention et avait juste ignoré tout ça. A présent qu’il ré-analysait avec attention les faits, il semblait effectivement un peu effrayant !

Un jeune homme de dix-sept qui est déjà comparable avec Diwu Qingrou !

Ce n’est définitivement pas un type ordinaire !

Cela fit penser Chu Yang à une autre légende des Trois Cieux Supérieurs – Le Maître es Sabre qui surpassait tout le monde, Liu Yongxang. Cette personne inégalée aurait été un Artiste Martial Saint légendaire si elle était encore en vie, un talent pur qui ne souffre pas de la comparaison avec Diwu Qingrou… !

Il y avait aussi, dans les Trois Cieux Intermédiaires, un individu qui avait passée sa vie à agiter la terre et les cieux – Ao Xieyun, connu dans le monde entier à son jeune âge !

Enfin, il y avait une personne qui contrôlait le côté obscur (NdT *insérez une blague Star Wars) des Trois Cieux Intermédiaires – une femme dont on ne connaissait pas l’apparence, la mystérieuse Jun Xizhu !

Toutes ces personnes, ainsi que Tie Butian et Diwu Qingrou, étaient des talents envoyés par les cieux qui étaient difficiles à trouver en plusieurs milliers d’années !

C’était une chance qu’ils soient dispersés dans des Cieux différents ! Autrement, il aurait été difficile d’imaginer dans quel état chaotique le monde se serait retrouvé…

“Il y a encore une chose que tu as prise à la légère.” Wu Yunliang le regarda avec admiration. “Nous n’avons besoin d’aider que Tie Butian à vaincre Diwu Qingrou, ce qui nous permettrait d’accomplir un haut fait digne de chefs ayant aidé à fonder un pays ! A ce moment là, la Secte Au-Delà des Cieux pourra s’élever à une plus haute position ! De plus, avec une planification appropriée, nous pourrions même éliminer tout les dangers cachés dans la Secte en un coup !”

Chu Yang eut un rire amer. Vaincre Diwu Qingrou ? Plus facile à dire qu’à faire ! Diwu Qingrou, que ce soit en terme de stratégie politique ou militaire, restait invaincu !

‘Il a envie de le vaincre… Ca ne va pas être facile.’ pensa Chu Yang en son fort intérieur avant de réaliser tout d’un coup : ‘Wu Yunliang a raison : si je suis déterminé à me battre contre le destin dans cette vie, alors je ne peux pas éviter la confrontation avec Diwu Qingrou !

Et si je continue à m’accrocher à l’idée qu’il ne peut être vaincu, alors je n’y arriverai certainement pas !

Je dois gagner ! Ou au moins, aider Tie Butian à rester en vie pour pourrir les plans de Diwu Qingrou ! Je tiendrai toutes les modifications du destin dans la paume de ma main !

Peu importe que ce soit pour la Secte ou Tan Tan. C’est aussi pour mon Maître…

Et surtout pour Qingwu !

Chu Yang mijotait dans sa détermination quand il entendit Wu Yunliang soupirer et dire lentement : “En parlant de ça, Chu Yang, Chu Yang… Tu as fait un énorme erreur ! Avec cette seule erreur, tu as plongé mon plan minutieusement préparé dans le chaos ! Il ne peut plus progresser, même au niveau le plus élémentaire !”

Chu Yang bégaya d’angoisse : “Quoi ? Quelle erreur ai-je commise ?”

Il pensa en son for intérieur : ‘Je n’ai rien fait du tout : Pourquoi suis-je soudainement devenir un horrible criminel ?’

“Tu as tué Shi Qianshan ! Tu l’as tué trop tôt !” soupira le Maître de la Secte. “C’était un maillon indispensable dans mes plans !”

Chu Yang leva un sourcil perplexe : “Shi Qianshan ?”

“Exactement. Bien qu’il ait été sournois et rusé, il pouvait passer pour un disciple mûr (NdT adulte, quoi). Qui plus est, il était doué pour faire de la lêche. On peut mépriser ses tactiques, mais… c’était le candidat le plus approprié pour se mêler à la Cour Royale.” Wu Yunliang soupira derechef.

“Se mêler à la Cour Royale ?!” Chu Yang était stupéfait. Qu’est ce que se mêler à la Cour a à voir avec le reste ?

“Je voulais avoir une personne indépendante de la Secte, qui entrerait dans la Patrie du Nuage de Fer sous une identité secrète et, si possible, deviendrait le confident du Prince. Tout d’abord, pour s’assurer de sa sécurité. Ensuite, si tout se passe bien, cette personne deviendrait le représentant de la Secte Au-Delà des Cieux à la Cour.”

Il ajouta d’un air las : “Qu’on vive ou meurt, il nous faut nous élever. Pour nous lancer dans une telle aventure, nous ne pouvons simplement plus aller de l’avant en tant que simple secte du Jiang Hu. Si au moment venu, il n’y a personne pour nous défendre à la cour alors tout accomplissement qu’on peut obtenir ne servira à rien. Aux moments clefs, nous avons besoin de quelqu’un comme ça. Tu peux facilement acheter des politiciens avec de l’or (NdT ça ouais, nous on a un gouvernement complet comme ça ! :p) et d’autres choses ; le truc, c’est qu’on ne peut pas leur faire confiance.”

Chu Yang opina du chef : Si on peut les acheter, alors ils peuvent l’être par d’autres. Même par Diwu Qingrou !

C’est trop dangereux !

Il n’y a rien de mieux qu’une personne en qui on peut faire confiance.

“J’avais prévu d’envoyer Shi Qianshan à Nuage de Fer mais tu l’as tué…” grommela Wu Yunliang.

Chu Yang protesta férocement : “Il a osé empoisonner son propre maître. Il n’aurait pas eu de problèmes à trahir la secte au moment critique. En fait, je pense avoir aidé à éliminer une tragédie future en le tuant !”

Il était à présent temps de négocier.

A entendre le maître de la secte parler, Chu Yang savait déjà ce qu’il lui réservait. Il ne voulait naturellement pas qu’on le mène par le bout du nez. Bien que ça corresponde à ses buts et qu’il avait déjà pris sa décision, comment pouvait-il rater une opportunité si rare d’obtenir une bonne position au sein de la secte ?

“Je voulais au départ désigner deux personnes à l’esprit vif, dont un irait au Grand Zhao et l’autre au Nuage de Fer. La personne qui serait allée au Grand Zhao aurait été chargée d’obtenir des informations et, au cas où la secte eut été en danger, aurait aidé à sauver quelques personnes pour sauver notre lignée. Cependant, après réflexion, j’ai abandonné ce plan. Il n’est pas toujours bon de toujours se préparer une porte de sortie ; il est plus difficile, si on en a une, d’être pleinement déterminé à accomplir sa tâche.”

“Tu as tué Shi Qianshan trop tôt.” se lamenta Wu Yunliang en répétant encore la même chose.

“Oui, trop tôt.” Chu Yang partageait ce sentiment en son fort intérieur.

“Je t’ai observé ces derniers jours.” dit Wu Yunliang (NdT qui est un sale stalker é_è). ‘Chu Yang, tu es réfléchi et prévoyant. Tu es décisif dans tes actions et tu as la peau dure. Quand tu agis, tu saisis l’opportunité et n’hésite pas. Ces traits de caractère permettent d’accomplir de grandes choses. Tu es cent fois mieux que Shi Qianshan par bien des aspects mais il était meilleur que toi sur trois points.”

“Sur trois points ?” Chu Yang hocha la tête et dit : “Tout d’abord, il n’avait aucun honneur. Ensuite, il faisait la girouette, selon la direction dans laquelle le vent soufflait, à lisser des moustaches et flatter le cul d’un cheval. (NdT expression signifiant “utiliser la flatterie pour parvenir à ses fins” mais elle était drôle et je voulais la partager avec vous :p). Enfin, il utilisait tout les moyens pour parvenir à ses fins.”

“Excellent !” Wu Yunliang applaudit de façon exagérée. “Crois-tu que ces choses sont méprisables ? Qu’on ne peut même pas dire que ce sont de bons points ? Qu’on devrait même dire qu’elles sont horribles ?”

“Non ! Ce disciple ne le pense pas.” répondit sérieusement Chu Yang. “Cependant, je ne serai absolument pas comme ça. J’ai mes propres limites dans tout ce que je fais.”

“Bien ; ces trois points, sur une personne ordinaires, donne un abominable tas de merde canine. Mais sur une personne se mêlant à la cour, s’impliquant en politique, alors ce sont les fondations élémentaires pour jouer une bonne partie !” Wu Yunliang sourit d’un air moqueur.

“Je t’observe secrètement tout les trois jours depuis ton combat avec Qu Ping. (NdT QU’EST CE QUE JE DISAIS ! STALKER !) Tu t’es très bien débrouillé. Tu étais conscient de tes propres lacunes et a constamment observé Shi Qianshan. Tu as appris de lui comment compenser ces lacunes ; j’étais vraiment content !”

Wu Yunliang soupira : “Malheureusement, Shi Qianshan a succombé à ses démons et a creusé sa propre tombe. Le seul problème est que tu l’as tué trop tôt. Si tu l’avais laisser continuer à implorer la pitié, il aurait fondu en larmes et trouvé des centaines de raisons. Au final, même si tu voulais quand-même le tuer, tu aurais naturellement senti que ses raisons, étrangement, n’étaient pas sans fondements.”

“C’eut été une leçon très importante ! Mais tu as agi trop vite et perdu cette opportunité. ” Wu Yunliang continua. “La vie d’un homme est pleine d’antagonisme. A te retrouver à lutter seul au milieu d’un tourbillon de jeux politiques tout en ayant une mission et identité secrètes, tu prendras le risque de te retrouver enseveli sous le danger. A ce moment critique, il est très important de savoir demander pardon. Tu dois être capable de rester envie pour pouvoir ensuite planifier d’autres choses !”

Chu Yang resta silencieux un moment et demanda à voix basse : “Maître de Secte, ce que vous avez dit, là, vous sauriez le faire ? Et même si vous le pourriez, le feriez-vous ?”

Wu Yunliang fut stupéfait.

 

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 37
DNC Chapitre 39

9 Commentaires

  1. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Myrddin

    Merci

    Répondre
  4. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. nickylaboum

    merci

    Répondre
  6. Blackwars

    Merci^^

    Répondre
  7. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!

    Répondre
  8. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  9. Zhexiel

    Merci pour le chapitre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com