SSN Chapitre 126

SSN Chapitre 125
SSN Chapitre 127

Hola ! Je poste le chapitre ce soir afin de vous signaler que je pars demain à 17h fêter Noël en famille. Dès lors, tout bonus reçu après 14h vendredi ne pourra être traduit que dès samedi dans la matinée. Ça ne fait pas un gros délai mais je préfère prévenir. Bonne lecture !

 

 

Chapitre 126 : Clôture 1/3

 

Taguchi avait en sa possession une gemme de la taille d’un poing nommée Mémoire de Harris, un artéfact capable de retransmettre une image dont elle aurait été témoin, un peu comme un caméscope. C’était un objet presque aussi rare et cher qu’un silex de retour. Toutefois, les informations qu’ils pouvaient en tirer étaient maigres.

« Pfff, c’est tout ? » soupira le maître de la guilde.

« Oui… »

Il avait pourtant mis le plus grand soin à observer et suivre Hong Sunggoo et Kang Woojin, qui n’avaient pratiquement fait eux-mêmes que suivre la cavalcade fantomatique.

« Comment est-ce qu’il peut progresser aussi vite ? »

« Vous venez de le voir, maître. »

« Non, mais, comment est-ce que c’est possible ? J’ai peine à croire ce dont je viens d’être témoin. »

Les plus grands éveillés japonais avaient échoué à trois reprises au point de devoir évacuer les zones alentours, aussi était-ce face au désespoir le plus total qu’ils avaient fini par quérir l’aide de Kang Woojin, dont les méthodes pourraient leur servir à l’avenir. L’ennui était que sa façon de procéder était tout simplement impossible à reproduire.

« Sincèrement, je ne pense pas qu’on puisse en tirer quoi que ce soit. »

Après un seul assaut, les probabilités d’obtenir des artéfacts étaient encore assez hautes et en l’absence de la menace d’une invasion, tout poussait la guilde Sensei à s’y attaquer le plus rapidement possible, mais rien ne garantissaient qu’ils y parviennent.

« Bon… Nous n’avons pas le choix, il va falloir essayer. Monsieur Kang Woojin se trouve où, actuellement ? » demanda le maître.

« Il vient de terminer le donjon de Tokyo, il est en vol pour la Chine à l’heure actuelle. » répondit Taguchi.

« Déjà ? »

« Oui. »

« Hmpf… Nous avons de nombreux éveillés au Japon, pourtant aucun ne lui arrive à la cheville. C’est humiliant. Un seul homme est plus fort qu’une nation entière… C’est bien la première fois que je suis jaloux de la Corée. »

C’était toute la fierté japonaise qui se trouvait handicapée de par sa simple existence.

« Mais, je croyais qu’il n’était plus coréen ? » s’étonna Taguchi.

« Alandal ? Ils n’ont pas encore signé d’accords, pour l’instant ils sont encore citoyens de la Corée du Sud. »

« C’est le faible qui doit valider le fort ? »

La pensée avait de quoi surprendre, même s’il s’agissait d’une nation contre une guilde. Alandal avait le pouvoir nécessaire à négocier sur ce genre de sujets, et sans le scandale qui secouait la Corée, son indépendance serait déjà actée. Cependant, il existait bien un pays capable de reconnaître Alandal.

Ils feraient un excellent rempart contre les monstres et érigeraient le Japon au premier plan mondial. Peu importait le profit, il y avait là une opportunité à saisir, comme une intervention divine offerte au seul Japon.

« Je vais aller rencontrer le Premier ministre. »

 


 

En Chine, Woojin repoussa la menace d’une invasion dans trois donjons supplémentaires, montant son total de donjons pris d’assaut à cinq en l’espace d’une seule journée. Il existait plusieurs possibilités de négoce quant à l’avenir des donjons, mais Woojin s’était contenté de suivre leurs directives. Ce n’était le profit qui l’intéressait, mais le fait de repousser d’éventuels seigneurs dimensionnels. Au mieux, il obtenait un bonus.

Woo Soonghoon était quant à lui devenu trilingue, surprenant tous ses homologues de par sa maîtrise du mandarin. Il apprendrait bientôt d’autres langues, à condition de continuer à suivre Woojin.

Dire que je vais pouvoir apprendre l’anglais grâce à un médicament… C’est invraisemblable.

« Combien de donjons reste-t-il, Soonghoon ? »

« Sept, très exactement. »

« Où se trouve le prochain ? »

« À Delhi. Logiquement, nous devrions ensuite nous occuper de celui de Dubai, mais il y a encore un peu de temps avant que la situation ne devienne catastrophique. Nous ferions mieux d’aller à Paris tout de suite après. »

Il ne restait en effet plus qu’une journée avant l’invasion du donjon de Paris, tout comme pour Delhi.

« Eh, Woojin, tu penses quoi de leurs offres ? » demanda soudain Baek Jongdo.

« Quelles offres ? »

« Le Japon comme la Chine t’ont proposé la citoyenneté, et de reconnaître l’indépendance d’Alandal… »

« Ah, ça. »

Suite à son départ de Tokyo, des membres du gouvernement japonais étaient venus le trouver en Chine pour lui faire cette proposition, allant même jusqu’à y ajouter une forte récompense. L’offre était simple : le Japon était prêt à signer un traité avec Alandal, à lui offrir des terres et à reconnaître le pays comme son égal.

« Ça, oui. Alors ? C’est intéressant le Japon, non ? »

« Pourquoi irais-je ? » lui demanda Woojin, un sourire au visage.

« Ha ! Je me doutais bien que ça te poserait un problème, mon petit Woojin. Je ne suis pas trop fan du Japon… Mais, du coup, tu penses accepter la proposition chinoise ? »

La proposition de la Chine était plus intéressante encore : on était prêt à lui offrir un territoire plus grand encore que la Corée du Sud, entre autres avantages.

« Non, je n’irai pas non plus. »

« Ah, ça ne m’étonne pas. Je n’y aurais pas cru au départ, mais tu es un vrai patriote. »

Si Melody avait entendu ça… La pauvre serait probablement tombée en syncope.

« Non, rien à voir avec le patriotisme. Ça m’ennuie d’avoir à me déplacer, et la Gare de Séoul est en Corée, jusqu’à preuve du contraire. »

S’il avait eu plusieurs donjons, il n’aurait pas eu besoin de se déplacer en avion. Cependant, il ne pouvait se permettre de dépenser des fragments dimensionnels sur ce simple fait. Sa place était et devait rester Séoul.

« Je ne te suis pas, Woojin. La Gare de Séoul t’importe tant que ça ? »

« Oui. »

Baek Jongdo observa un silence. Une question le taraudait.

« Est-ce qu’il y a quelque chose de particulier au donjon de la première station ? Enfin, tu n’es pas forcé de me répondre. »

En effet, il avait d’abord pensé devoir prêter main forte à Woojin en déployant des gardes devant l’entrée du donjon afin que celui-ci soit le seul à pouvoir en profiter. Toutefois, il semblait y avoir autre chose. Kang Woojin y était attaché.

« C’est mon territoire. Un domaine dimensionnel. »

Woojin lui fournit alors toutes les explications sur ce dont il s’agissait. Il avait de toute manière prévu d’en faire part à l’ensemble des guildes lors de la prochaine conférence. Jongdo sembla perturbé. C’était comme si on venait de lui ouvrir la boîte de Pandore, lui révélant la perte à laquelle courait la Terre.

« Tu… Tu savais tout ça dès le départ ? »

« Non, je l’ai découvert au fur et à mesure. »

« Je ne sais même pas quoi en penser… »

Qui pouvait bien se douter d’une chose pareille ? Il en comprenait à présent davantage : d’où venaient les donjons, les monstres comme les éveillés.

« Woojin, tu sais comment te débarrasser des donjons de manière définitive ? »

« Malheureusement, ça, je n’en sais rien. »

S’il souhaitait participer à l’effort pour sauver la Terre, un élément manquait encore.

« Oh, j’y pense. J’ai entendu parler d’un expert dans les donjons, un certain… » fut interrompu Jongdo.

« Professeur Toppler ? » demanda Sunggoo.

« Hein ? Oui, c’est bien ça. »

« Héhé, je l’ai vu à la télé. Il est très connu. »

Woojin avait lui aussi entendu parler de ce brillant scientifique. Il souhaitait d’ailleurs le rencontrer afin de tester quelques-unes de ses hypothèses…

« Il est d’où ? » demanda-t-il à cet effet.

« Angleterre. » répondit Jongdo.

« Soonghoon, il y a des donjons en Angleterre qu’on doit aller visiter ? »

« Non. Aucun, maître. »

« Hmm. Envoie-lui une invitation, j’aimerais le rencontrer. »

« Bien… »

Ceci ne pourrait toutefois être fait qu’à une date ultérieure. Pour l’heure, il fallait s’occuper de nettoyer le plus de donjons possible avant la fin de la période de protection du domaine d’Alandal.

En Inde, la plupart des stations de métro étaient en extérieur, donc il n’y existait que très peu de donjons. C’était jouissant de ce statut que l’Inde pouvait se vanter d’être totalement indépendante sur le plan de la défense nationale, profitant de surcroît d’un très grand nombre d’éveillés de haut rang. Toutefois, eux aussi avaient fini par requérir une aide internationale.

Il y a de fortes chances pour que le donjon soit relié à un domaine…

Pressés par le temps, Woojin, Sunggoo et Jongdo partirent à dos de chevaux fantomatiques jusqu’à la station de Delhi afin d’y rencontrer un éveillé répondant au nom de Blanka, de la guilde Vishnu. Ils y entrèrent tous les quatre avant même de prendre le temps de se présenter.

Woojin poussa un râle de surprise. Il avait vu juste, ce donjon abritait bien un seigneur dimensionnel. Et quel seigneur…

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 125
SSN Chapitre 127

11 Commentaires

  1. Max

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  2. Dacastar

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Gilgamesh

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  7. Ryu18

    merci

    Répondre
  8. marethyu

    merci

    Répondre
  9. Darkaito

    Merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  10. rêveur

    Parfait rien à redire... A une exception près ! Les « né » à la place des « ne » qui picotent les yeux, alors que tout le reste est parfait ! Cela doit être une faute de frappe, c’est dommage !

    Aller merci pour le chapitre ! ^^

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Hey, merci de ton commentaire. Par contre je ne vois pas du tout de quoi tu parles 😀

      Edit : okay, y’a un bug sur le site. Je vais vérifier d’où ça vient.
      Edit² : j’ai trouvé d’où ça venait ! C’était une correction automatique présente sur tout le site suite à l’installation d’un module aujourd’hui, je l’ai désactivé. Merci de m’avoir prévenu ^^

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com