SSN Chapitre 76

SSN Chapitre 75
SSN Chapitre 77

Salut ! Je vous rappelle que dès aujourd’hui, Wazouille est en vacances jusqu’au premier septembre et qu’à ce titre, aucun chapitre régulier de BTTH, DNC, SW et TDG ne sortira.  Les bonus seront eux, en revanche, bien assurés. Non, les chapitres ne seront pas rattrapés, inutile de demander. Vacances, capiche ?

Par ailleurs, sachez que j’ai commencé à effectuer le travail de vérification (et de correction sur les noms) sur les précédents chapitres d’SSN, jusqu’au dixième chapitre. J’essaie d’en faire entre cinq et dix par jour, donc d’ici au retour de Wazouille, tout devrait normalement être terminé.

Et du coup, ben bonne lecture ?

 

 

Chapitre 76 : Réparations 1/2

 

Un silence oppressant régnait dans la salle, où d’aucuns commencèrent d’ailleurs à contrôler le bruit de leur respiration par crainte de le briser.

Sauf, bien sûr, les journalistes. L’un d’eux, poussé par les exigences de son exercice, fut en effet contraint de continuer à couvrir l’événement à coups de flashs, dans un bruit perçu de tous bien plus fort qu’il ne l’aurait souhaité.

De nombreux regards vinrent d’ailleurs, réprobateurs, se figer sur lui. Sans toutefois, bien sûr, oser briser le silence… Heureusement, Kang Woojin vint à la rescousse.

« Cela signifie-t-il que notre traité de paix est brisé ? » demanda-t-il à Melody.

« Mais non, non, absolument pas ! Si j’avais su que vous aviez un pied ici, jamais je n’y serais venue ! » répondit-elle en toute hâte.

Il eut un sourire et s’empressa de demander plus de détails afin de parvenir à la seule chose qui l’intéressait vraiment.

« Qu’est-ce que tu fais là, alors ? »

« La déesse m’a envoyé une révélation. Elle souhaite que je guide notre sauveur. »

« Hmm. Donc Aria t’a envoyée ici… »

Cette simple parole constituait un blasphème colossal, mais Melody ne montra pas le moindre signe d’indignation. Ils avaient une conception différente des choses. Elle entendait la voix des dieux, lui les tutoyait en face à face.

« Je n’ai fait qu’accomplir sa volonté, moi, simple servante d’Aria… » dit-elle en se courbant à nouveau.

« C’est rien, répondit-il en laissant d’un simple geste Melody, avant de se tourner vers Deacon et de lui dire : Toi, viens là, faut qu’on cause. »

L’air circonspect de l’intéressé ne laissait qu’assez peu de doutes sur sa méconnaissance du coréen, aussi un assistant lui traduisit-il aussitôt l’objet de cette éructation.

« Hmm. Bon, dans tous les cas, ce n’est ni le moment, ni l’endroit. »

Woojin profita de l’accalmie de tension pour regarder aux alentours. Il vit alors un homme portant une caméra à l’épaule et s’en approcha tout à coup sans mot dire. L’homme en question eut un léger mouvement de recul.

« C’est en direct ? » lui demanda Woojin dans une langue que tous comprirent avec force étonnement.

La télé permettait donc elle aussi d’augmenter la valeur de sa compétence d’Anglais…

« Non, ce n’est pas en direct. » lui répondit le caméraman.

« Faites ce qu’il faut pour. »

« Comment… ? » s’étonna-t-il.

Il se tourna alors vers son producteur, lui aussi présent, et qui affichait une mine quelque peu déconfite. Il n’était pas en vérité pas réellement prévu que la vidéo soit retransmise. On en saisirait simplement quelques passages avec l’accord de la guide Titan en vue de leur diffusion. Forcément, la requête de Woojin posa problème.

« C’est juste pour saluer un peu le public. » insista Woojin, qui savait parfaitement qu’il était aussi devenu un héros aux yeux des Américains.

Avec leur crainte perpétuelle du terroriste, qu’un homme soit parvenu à déjouer une attaque d’une telle ampleur n’était cependant pas un exploit qu’on pouvait ignorer. C’est ainsi qu’on assentit à sa requête.

« Bien, c’est branché. Vous pouvez vous exprimer. »

Woojin se tourna alors tout à fait face à la caméra et commença par afficher un sourire des plus sardoniques.

« J’aimerais adresser un message au vilain fils de putain qui a osé orchestrer mon assassinat, sans grand succès dois-je dire, le crétin de tireur étant mort. Oui, c’est à toi que je parle pompe à merde, toi qui as depuis le départ tiré toutes les ficelles de cette histoire… » commença-t-il.

Il parlait cette fois en coréen, aussi Jung Minchan ne put-il s’empêcher de le rejoindre dans l’espoir, de par sa simple présence, de le calmer un peu.

« Je vais te trouver. Je vais tous vous trouver, et tous vous tuer de la manière la plus ignoble possible. Accrochez-vous bien à vos sièges. » conclut-il avant de se tourner vers le patron de la chaîne d’informations qu’il remercia.

Au ton blasé et menaçant qu’il avait employé, même s’il n’en comprit pas toutes les subtilités, il saisit parfaitement le fait que son message avait dû être tout sauf cordial.

Le caméraman, un peu hésitant, se tourna alors vers l’homme en question et lui demanda s’il devait continuer à diffuser.

« Non, contentez-vous d’enregistrer. On verra plus tard. »

C’eut effectivement été déraisonnable. Toutefois, il n’était pas question de rater la moindre miette du spectacle.

Kang Woojin n’avait déjà de cesse de faire parler de lui, mais voir même le centre d’attention médiatique du moment, Melody, lui courber l’échine… La scène avait tout de l’improbable. Elle le traitait avec la déférence d’un serf face à son roi.

« Oh, on va se marrer… » pensa-t-il.

Le monde n’allait plus avoir d’yeux que pour lui, plus encore que jamais. Woojin remonta alors sur scène, suivi de près par Minchan.

« Président ! »

« Ah, Minchan ! »

Jung Minchan le regarda alors avec une considération manifeste. Lui, qui s’était élancé face à la mort sans même réaliser la portée de son geste.

« Merci… Vous m’avez sauvé la vie. »

« C’est rien. Bon, suis-moi. Il faut qu’on discute avec eux. »

Deacon avait d’ores et déjà, en ce sens, passé le flambeau de la présidence de ce consortium à l’un de ses suppléants. À moins qu’il n’eût fait ça afin de protéger Melody qui avait disparu à ses côtés, bien cachée en avant de ses Chevaliers Sacrés.

« Je croyais que vous étiez amis ? »

« Hein ? Mais enfin, évidemment, on est amis ! Ah… »

« Vraiment… Quelle sorte d’amis est-ce là… » pensa Jung Minchan.

« Bon, contente-toi de me suivre. » lui ordonna Woojin.

L’agitation commença à gagner du terrain dans l’assemblée.

« Qui est-ce, au juste ? J’ai été très occupé ces derniers jours… »

« C’est sans doute son mari. »

« Hein ? La Sainte Vierge aurait un mari ? Tu parles d’une vierge… »

« Eh, il faut comprendre, pas juger. Elle vient d’un autre monde, après tout. »

Baek Jongdo, pourtant d’un naturel si apaisé, céda lui aussi à l’excitation.

« Vice-président Jung… »

« Oui, président ? »

« Je… »

« Je vous écoute. »

« Je crois que je me suis fait le meilleur pote imaginable ! »

Ses yeux laissaient transpirer la plus grande admiration. Jung Chansung eut, lui, un soupir désespéré.

Le meilleur pote imaginable… Quelqu’un d’aussi dangereux ?

 


 

Deacon s’était installé dans la salle de réunion quand Melody lui adressa directement un message.

« Cédez votre place au roi d’Alandal. »

« Comment ?! » s’offusqua-t-il, quelque peu paniqué.

« Non, vous en faites pas, ce sera pas nécessaire. » lui répondit directement Woojin, survenu de dieu seul sait où.

Il vint alors s’asseoir, tout comme Minchan.

« Vous pouvez aussi vous asseoir, Sainte Vierge. » dit Deacon.

« Non, je n’oserais pas. » répondit-elle en agitant les mains.

Woojin la regarda droit dans les yeux.

« Assis. »

« Oui… »

Leur langage avait quelque chose de profondément désagréable, poussant les deux autres à froncer des sourcils. Qu’avaient-ils exactement vécu ? La question taraudait l’esprit de tout le monde.

« Si… Si je peux me permettre, qui êtes-vous l’un pour l’autre ? »

« Ah, des amis. Oui, de simples amis. »

Deacon n’en crut pas un mot, surtout en voyant Melody devenir de plus en plus blême.

« Oh, Aria… Pourquoi me faire subir une telle épreuve… » pria-t-elle intérieurement.

« Bon, si vous voulez, nous avons une sorte d’alliance, tous les deux. » se reprit Woojin.

« Une alliance ? »

« Oui. Nous avons repoussé l’armée de Trahnet ensemble. »

Melody eut un nouveau tremblement. Non, le terme d’alliance n’était pas le mieux choisi. La vérité, c’est que l’Immortel avait pénétré sur les terres d’Alandal et détruit tout ce qui s’y trouvait avant de s’en proclamer roi.

La véritable alliance d’Alphène avait bien envoyé un émissaire signer un traité de paix, mais ce n’était que par intérêt commun.

Tous combattaient Trahnet, mais personne ne le fit avec une aussi grande méticulosité que Kang Woojin. On le connaissait d’ailleurs surtout pour ça. Il le traquait perpétuellement.

On ne pouvait pas, donc, parler d’alliance à proprement parler. D’abord parce que ce traité tenait surtout au fait que les peuples d’Alphène ne désiraient pas subir le même sort réservé aux armées du démon, ensuite parce qu’ils ne collaborèrent jamais.

Le traducteur coréen continua de traduire pour lui et Deacon.

« En tant que Coréen, comment en êtes-vous venu à vous entretenir avec ceux d’Alphène ? »

« J’ai été arraché à la Terre il y a de ça cinq ans. Sur Alphène, cela correspond à vingt ans. Je ne vous apprends rien, je suppose… Mais, c’est un interrogatoire ou quoi ? »

La Sainte Vierge vint immédiatement calmer les ardeurs de Deacon en voyant Woojin froncer les sourcils.

« Je vous en prie, ne l’énervez pas. Vous ne voulez pas subir la colère du roi. »

Elle fit peine à voir, chose à laquelle le président de la guilde Titan avait du mal à s’habituer. Kang Woojin lui semblait bien plus humain qu’elle, et pourtant les rôles s’étaient inversés.

Ceci attisa sa curiosité, mais après tout, il n’avait pas besoin d’obtenir les réponses de sa bouche. Elle lui dirait tout ce qu’il avait besoin de savoir.

« Hmm… Bien. Au fait, pourquoi désiriez-vous vous entretenir avec moi ? » lui demanda-t-il alors.

Pour réponse, Woojin sortit quelque chose de son inventaire, qu’il balança directement sur la tête.

« Oh mon dieu ! » cria la secrétaire, tandis que le traducteur tourna les yeux.

Jung Minchan enfonça lui son regard dans l’obscur cuir de ses chaussures.

« À quoi est-ce que ça rime ? » demanda Deacon d’une voix sombre et quelque peu inquiète.

Seule la Sainte Vierge resta de marbre. Son expression en disait malgré tout étonnamment long.

« Le roi d’Alandal ramène la tête de son ennemi… » pensa-t-elle, manifestement habituée à ce genre de pratiques de sa part.

Woojin s’agaça et s’expliqua en vociférant.

« Ça, c’est le fils de pute qui a réussi à me louper avec un foutu bazooka. Ensuite, il a essayé de m’attirer dans un donjon dans l’espoir d’en finir. J’aimerais savoir qui c’est. »

Melody ouvrit grand les yeux, sous l’effet de la surprise. La vie sur Alphène était loin d’être rose, et d’aucuns choisissaient plus volontiers le chemin de la perdition que celui de la rédemption.

Cependant, s’attaquer au roi d’Alandal, n’était-ce pas l’assurance du pire résultat imaginable ? Plusieurs royaumes avaient été détruits pour moins que ça.

« Nous n’y sommes pour rien ! » dit Deacon en hâte.

« Rassurez-vous, ce n’est pas Titan que je suspecte. Il doit être affilié à quelqu’un d’autre. Je veux savoir qui, il ne doit pas y avoir beaucoup d’Éveillés de rang double A sur Terre. Encore moins d’Assassins. »

« Malgré tout, je crois que nous ne… » commença-t-il avant d’être interrompu.

« Nous nous en occuperons. » répondit Melody sans plus lui laisser le choix.

Elle regarda Deacon droit dans les yeux, exprimant à la fois la gratitude qu’elle ressentait pour son soutien et son regret d’avoir à mettre un terme à leur coopération. Il le fallait, si elle voulait sauver la Terre et Alphène. Il n’était plus question d’agacer l’Immortel.

Son regard était sans doute trop évocateur pour qu’un simple humain en comprenne les intentions, mais Deacon n’était pas qu’un simple humain. Il garda le silence.

« Bon, je vais aller trouver l’hélicoptère qui a quitté les lieux après l’attaque. J’espère toutefois qu’il n’appartient pas à l’armée américaine… Sinon… Je n’ai pas besoin de vous faire un dessin. » l’avertit Woojin.

Ce n’était bien sûr pas là son dessein, mais si les relations avec le gouvernement américain devaient empirer, peu lui importait. Il était d’ailleurs persuadé qu’un certain nombre d’hommes politiques devaient être impliqués.

« Le… Le gouvernement fait tout pour retrouver cet hélicoptère, monsieur Kang. » lui dit Deacon.

« Plus la peine, je sais où il est. Je vais d’ailleurs partir. »

Melody s’avança.

« Je viens avec vous. »

« Pour quoi faire ? » répondit-il d’un air mauvais.

« Herm, président… Il vaudrait sans doute mieux que l’on collabore avec la guilde Titan. » dit soudain Minchan, jusqu’alors réduit au silence.

Une nouvelle fois, il eut été raisonnable de se demander pour quelle raison. Il n’était pas question pour Kang Woojin d’obtenir une médaille en démantelant une cellule terroriste. Seule le motivait la revanche.

Toutefois, Jung Minchan se devait lui de s’assurer des conséquences politiques. La guilde Titan était proche du gouvernement, il le savait, et il fallait à ce titre s’assurer de leur soutien.

D’autant plus qu’il l’était déjà, dans une certaine mesure. Woojin avait de par ses actions empêché la survenue d’un nouveau traumatisme, et même si on ne pouvait s’imaginer que serait entièrement abattu le groupement terroriste, on ne pouvait laisser ce héros commettre ce qui, hors cadre juridique, constituait ni plus ni moins qu’un meurtre. Ou plusieurs…

« Bon, bon… Quand est-ce que vous voulez partir ? » dit soudain Woojin dans la langue de Deacon.

« Euh, euh… Oui. D’ici cinq heures au maximum, je vais monter une équipe pour l’opération. » répondit l’intéressé.

D’aucuns l’auraient bien questionné sur les raisons d’un délai d’intervention si long, mais avec Gaebo et Vivie qui les espionnaient, les auteurs de l’attentat pouvaient toujours tenter de fuir.

« En attendant… Melody, on pourrait parler un peu de là-bas ? » dit-il alors.

Ces deux compagnons d’infortune différaient en tous points. Leur conception même du monde était différente, et Melody avait de grandes difficultés, déjà à l’époque, à supporter le ton si familier de Kang Woojin. Malgré tout… Ils avaient de nombreux points communs.

« Que désirez-vous savoir ? »

« Qu’est-ce que fait Kyle, ces temps-ci ? »

« Après avoir tant bien que mal récupéré de sa blessure, il est mort en héros face à l’un des lieutenants de Trahnet. Ça doit faire un an, maintenant. »

« Ah… Mon camarade est mort… C’était un bon camarade ! Avec une jambe pourrie… »

Melody garda le silence en s’efforçant de ne pas avoir la moindre réaction faciale. Kyle avait subi une grave blessure trois ans plus tôt, aux mains d’un certain Nécromancien… On avait eu beau tenter d’y appliquer de l’Eau Sacrée, rien n’y fit.

« Et le vieil homme tout ridé là, dans la forêt ? »

« Le Grand Ancien Elfique… »

Ne savait-il donc pas ? Elle eut un doute et son regard se fit évasif.

« J’ai posé une question. »

Ainsi donc, il ne savait réellement pas…

« Vous l’avez tué pour voler la Branche du Monde… » pensa-t-elle.

Elle maintint toutefois le silence. Quelle sorte de réponse pouvait-elle bien fournir sans espérer le vexer ?

« Oh, Aria… »

Or donc il advint en ce temps-là que Melody, toute Sainte Vierge qu’elle était, céda aux larmes.

Nostra

Nostra

Administrateur et traducteur d'IATM et SSN. Personnage obstiné, perfectionniste et doté d'un ego démesuré.
Nostra

Les derniers articles par Nostra (tout voir)

SSN Chapitre 75
SSN Chapitre 77

12 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Kur

    Merci pour le chapitre, la pauvre en pls du début à la fin ^^’.

    Répondre
  3. Max

    Merci pour le chapitre !

    Oh la vache ! La soumission ! À sa place j’aurais annexer puis rèformer sa guilde... à la sauce Kang !! XD

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci

    Répondre
  5. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. NaosNaos

    merci pour le chap ^^

    Répondre
  7. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Lauvel

    Merci pour le chapitre !

    Si il la tuer pourquoi pause t-il la question ‚-,

    Répondre
    1. NostraNostra (Auteur de l'article)

      Réponse au prochain chapitre !

      Répondre
  9. Laghtt

    Merci pour le chapitre !!!

    Répondre
  10. drak

    merci pour le chapitre

    Répondre
  11. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com