ICDS – Chapitre 71

ICDS - Chapitre 70
ICDS - Chapitre 72

Un chapitre bonus sauvage apparaît.

♪ Tougoudou ♪

♪ Tougoudou ♪

♪ Tougoudou ♪

Navigateur, je te choisis !

Navigateur, attaque lecture !

C’est très efficace, le Chapitre bonus est lu !

Chapitre 71 – Jardin des Fées (4) (bonus)

[Vous allez être relocalisé.]

Le même phénomène que lorsque j’étais arrivé dans la Zone Résidentielle s’était produit à ce moment-là. Lorsque j’avais rouvert mes yeux, il y avait une maison à deux étages en face de moi. C’était une maison ordinaire, avec un toit en tuiles rouges. Dessus, il y avait un panneau avec écrit Maison de Second Rang. Lorsque j’avais regardé autour de moi, j’avais vu des lignes de maisons exactement identiques à celle-ci. Lorsque j’avais essayé de me diriger vers l’une d’elles, je m’étais retrouvé à mon lieu de départ. J’en avais conclu que je ne pouvais pas me rendre dans d’autres maisons.

« Palludia ? »

[E-entre !]

J’avais ouvert la porte et était entré. La maison, qui était construite en briques, était très ordinaire, et son intérieur était particulièrement propre. En vérité, ce n’était pas un endroit où une fille pourrait vivre seule.

Palludia ne portait pas son habituelle tenue de prêtresse, mais une robe bleue ciel. Elle lui soulignait parfaitement les formes de ses bras fins et des longues jambes. Pendant un moment, j’avais été étourdi par sa beauté. En plus… hm ? Quelque chose semblait différent à propos d’elle. Qu’est-ce que c’était ? Ah, je pouvais sentir du parfum !

« T-Tu es venu ! »

« Uh, ouais, merci de m’avoir invité. »

Cela dit, je ne savais pas vraiment pourquoi elle m’avait invité.

« Tu veux boire quelque chose ? J-Je sais ! Du thé. »

« … »

En plus de ses vêtements et son parfum, elle agissait étrangement. Ses mouvements maladroits étaient…mignons, mais ce n’était pas important.

« Puis-je m’asseoir ? »

« O-Oui ! Sur la table ! »

Elle voulait probablement dire sur la chaise à côté de la table. Avec ça, je m’étais dirigé dans le salon et m’étais assis sur la chaise à côté de la table à manger. Puis j’avais regardé Palludia préparer le thé. Même si c’était sa propre maison, elle faisait des mouvements bizarres, comme ses bras et jambes faisant les mêmes mouvements ou encore renverser de l’eau parce que ses mains tremblaient.

De ce fait, il lui avait fallu 20 minutes pour se calmer et finir de préparer le thé. Il lui avait fallu 10 minutes de plus pour s’asseoir à la table et boire son thé en me faisant face. Buvant le thé rouge tiède, j’avais demandé à Palludia.

« Donc, pour quelle raison m’as-tu invité ? »

« … I-Incroyable n’est-ce pas ? J’ai déjà une Maison de Second Rang ! »

« Ah, c’est effectivement incroyable. »

‘Cette fille, elle a changé de sujet !’

« Bien sûr, je ne l’ai pas eu que grâce à ma force. Beaucoup de personnes m’ont supporté avec leur or. Tu ne le sais peut être pas mais je suis l’équivalent de la représentante de mon continent. Une simple Maison de Second Rang, ce n’est rien face à Palludia Gren Ehuir ! »

« Ah oui. Félicitations, Palludia. »

Pour le bien de sa santé mentale, j’avais décidé de ne pas lui parler de mon Manoir Spécial.

« Appelle-moi Ludia ! C-C’est comme ça que tout le monde m’appelle. »

« Est-ce… ? Okay, Ludia. »

Shuna l’appelait effectivement Ludia. Je pensais que c’était un surnom pour les amis proches. Depuis quand Palludia me considérait comme son ami ? Comme nous n’avions jamais eu l’occasion de devenir des amis aussi proches, j’étais assez étonné.

Cependant, le vrai étonnement n’était pas encore apparu.

« D-Donc, tu vois… la… la raison pour laquelle … je t’ai appelé. »

Palludia, non, Ludia était devenue toute rouge. Après avoir pris une gorgée de thé rouge, elle avait a peine réussi à prononcer les mots suivants.

« Il… y a quelque chose que je dois t’expliquer… »

« Okay ? »

« M-Ma famille. C-C’est une famille royale. »

« Oui, je sais. »

Je n’oublierais jamais les mots qui avaient suivis de toute ma vie.

« Nous… Nous naissons avec des yeux qui peuvent discerner notre âme sœur. Je, je veux dire, si je me marie avec cette personne et que j’ai des enfants, la famille royale sera destinée à prospérer. »

« …Oui ? »

Un frisson avait envahie mon échine.

« Apparemment, c’est à cause de mon héritage génétique… le sang de mes ancêtres était mélangé à une race Divine… c’est ce qui se dit. »

« …Hm ? »

« Q-Quand je t’ai rencontré pour la première fois. »

Pour une quelconque raison, je ne voulais pas entendre la suite.

« Tu te souviens quand… j’étais méchante…avec toi ? »

« O…Oui. »

J’espérais que ça n’était pas vrai.

« Je le savais au moment où je t’ai vu. »

…Vraiment ? Une fille aussi jolie ? Avec moi ? Bien que j’aie envie de lui dire de ne pas se moquer de moi, son expression était très sérieuse.

« En vérité, je n’aimais pas cette idée. Pourquoi devais-je me marier avec un homme que je ne connaissais pas, qui venait même d’un autre monde ? C’était pour ça que j’étais méchante avec toi… Je ne pensais pas vraiment que tu étais un Orc ! Je pensais que tu avais un corps incroyable digne d’un artiste martial. Je ne te haïssais pas. »

Tout en parlant, sa voix s’était calmée. Elle devenait de plus en plus détendue.

« Je détestais mes yeux. Je détestais mon sang royal. Je détestais d’avoir à me marier avec quelqu’un qui m’avait été imposé sans mon avis. Je détestais d’être connecté avec quelqu’un qui ne pouvait même pas vivre avec moi dans mon monde ! C’est pourquoi j’étais resté silencieuse. Mais je ne te haïssais pas ! Tu m’avais sauvé deux fois ! Tu m’avais aidé alors même que je n’étais pas gentille avec toi. En fait, je te maltraitais même ! Quand j’avais dit que je ne t’aimais pas en tant que personne, c’était un mensonge ! »

« J, je vois. C’est pour ça que tu m’avais ajouté dans ta liste d’amis ? »

« …Oui. Je ne pensais pas au mariage, mais je ne voulais pas que notre connexion soit rompue. Peut-être qu’à l’époque j’étais déjà… N-Non. Continuons. »

Elle avait repris son souffle puis m’avait demandé d’une voix calme.

« …Shina Gren Ehuir. Tu la connais ? »

C’était le cas.

« Je connais Shina. Ah, Shina gren Ehuir. Je vois, c’est ta petite sœur ? »

« Oui, c’est la seconde princesse royale. Même en tant que princesse, elle combat bravement sur la ligne de front en tant que chevalier. »

« Mais c’est la même chose pour toi. »

« M-Moi ?! Je suis une prêtresse ! Donc ce n’est pas dangereux. »

« O-Oui. »

Je ne pouvais pas continuer. Cette fille. Il fallait que je fasse quelque chose. Bien qu’elle ait l’air calme, elle ne l’était pas du tout. Elle était étonné à chaque fois que je disais quelque chose et son ton changé de façon aléatoire. Il était clair qu’elle était incroyablement nerveuse. Je comprenais. Je l’étais aussi !

« Elle… Elle a dit qu’elle t’épouserait donc j’ai pris peur. »

« Huh ? »

C’était la première fois que j’en entendais parler. Il y avait beaucoup de choses que je découvrais pour la première fois.

« Elle a aussi dit que son âme sœur était toi ! Elle n’arrête pas de se vanter d’à quel point vous êtes proches, presque pour se moquer de moi ! »

Mes sourcils s’étaient mis à trembler. Effrayant ! Même si j’avais échangé quelques salutations avec elle de temps en temps, je n’avais jamais imaginé que Shina avait ce genre de pensées !

« Même si je meurs, je ne laisserais pas Shina avoir… Je veux dire ! Je pensais que je devais t’inviter à cause de ce problème. Je n’avais pas d’autres intentions ! Je trouvais juste ça bizarre que deux sœurs choisissent la même personne comme âme sœur. Je voulais juste confirmer ça mais ma Mère a tout découvert et… »

« Découvert ? »

« E-elle a découvert que tu étais le Héros d’un autre monde… »

Son visage était devenu tellement rouge qu’une tomate aurait eu l’air pâle à côté. Elle avait levé sa main en l’air, comme pour dire que ce n’était rien. Bien qu’elle ait eu l’air absolument adorable, je comprenais ce qu’elle avait voulu dire à cet instant.

« Ludia, c-cette maison… ? »

« … Oui. Mon Père et ma Mère l’on arrangé. »

L’Empereur et l’Impératrice !

…Comme cadeau de mariage !

« M-Merci pour le thé. »

« Hey ! »

Lorsque j’avais essayé de me lever de ma chaise, Ludia avait rapidement attrapé mon bras.

« Je, je ne fais que le dire ! Ne saute pas aux conclusions ! Quoi, tu étais inquiet que je te demande en mariage ? Tu n’es pas aussi narcissique, n’est-ce pas ? »

« Je comprends. Calme-toi, Palludia. »

« Je t’ai dit de m’appeler Ludia ! »

« Okay, Ludia. Inspire. Expire. »

« Hu~ Ha~ »

Elle avait suivi mes conseils de façon obéissante. Même si elle était assez fougueuse, faire ce que je lui disais de faire lui donnait un air vraiment ado… Huk ! Il fallait que je me calme aussi !

Après s’être calmée, elle m’avait regardé avec des yeux larmoyant puis avait dit.

« Je suis calme. D-Donc ! Je ne fais que t’informer. Compris ? »

« Oui, j’ai compris. Eh bien, voilà ce que j’en pense. Un Mariage devrait être célébré entre deux personnes qui s’aiment, n’est-ce pas ? Même en étant capable de déterminer son âme sœur avec un regard ce garantie pas 100% de bonheur, n’est-ce pas ? Tu n’as pas à t’inquiéter Ludia. »

« …Stupide. Tellement obtus. »

« Hm ? »

« C’est rien ! »

Je me demandais pourquoi. Elle semblait plus calme, mais aussi plus en colère. Incapable de déterminer pourquoi, j’avais paniqué. Ah, je me sentais aussi agité. En vérité, Ludia était la fille la plus belle que j’avais rencontrée. Bien que je fasse de mon mieux pour diminuer mon évaluation de sa beauté en pensant à elle quatre ans plus tôt, je ne pouvais pas nier le fait qu’elle soit magnifique.

Mais de là à penser que j’étais son âme sœur. Mon cœur n’avait d’autre choix que de battre la chamade ! Bien sûr, Ludia ne m’aimait pas du tout et était en colère à cause de ça. Même ainsi, je ne pouvais pas m’empêcher de penser ‘et si ?’.

Mais ce n’était pas juste.

Quelque chose comme le destin n’était pas quelque chose à prendre en compte. N’importe qui qui essayerait de faire quelque chose à Ludia à cause de ça ne serait qu’un vil dégueulasse. Ludia me faisait confiance et m’avait dit honnêtement la situation. Même si je ne pouvais pas avoir l’air digne, je pouvais au moins diminuer son fardeau. (NdT : même s’il est con, et personne ne dira le contraire, sa réflexion n’est pas dénuée de logique^^ )

« J’aimerais que tu rencontres une personne avec laquelle tu seras heureuse. Tu n’as pas à t’inquiéter à propos de quelque chose comme une âme sœur. »

« … Et pour toi ? Ça ne t’affecte pas ? Même pas un petit peu ? »

Ludia, qui était en train de m’écouter, m’avait retourné la question. Ses yeux étaient encore larmoyants, comme si elle était sur le point de s’effondrer en larmes. J’avais senti que je ne pourrais pas lui mentir avec de tels yeux, donc je lui avait répondu avec un sourire amer.

« Désolé. Je devrais ne pas m’en préoccuper mais en vérité, ça m’affecte. Beaucoup. Tu es incroyablement belle et même si tu n’agis pas toujours de la sorte, tu es gentille. Si une fille comme toi me dit que je suis son âme sœur… bien sûr que mon cœur va s’emballer. Désolé. Je sais que je ne devrais pas mais… » (NdT : Son cœur s’emballe….et un Mars ! Badum Tsss !)

« …Oui ! »

« Hm ? »

« Rien du tout, je te dis ! »

Ludia avait rapidement battu des mains, mais pour une quelconque raison, elle semblait aller bien mieux. Il y avait même un sourire au coin de ses lèvres. Je ne savais pas pourquoi, mais je sentais que c’était une bonne chose.

« Donc, hmm. N’écoute pas Shina, peu importe ce qu’elle te dit, okay ? Grave ça dans ta tête ! »

Apparemment, c’était tout ce qu’elle souhaitait me dire ce jour-là. Après avoir bu une gorgée du thé rouge froid, j’avais répondu.

« Oui, bien sûr. »

« Même si Shina dit que tu dois l’épouser car tu es son âme sœur, ne l’écoute pas ! Elle ne t’aime que parce que tu es fort donc je ne pense pas qu’elle t’aime vraiment. Compris Kang Shin ?! »

« Oui oui, j’ai compris. »

« Et ! »

« Hm ? »

Lorsque je lui avais répondu avec une voix épuisée, elle avait commencé à faire des dessins avec le bout de ses doigts sur la table en utilisant l’eau du thé, puis avait continué d’une voix proche du murmure.

« Contacte-moi plus souvent… Sinon je vais oublier ta voix. »

« O, Okay. »

« Tu peux venir ici quand tu veux. Je m’ennuie souvent toute seule. »

« Okay. »

« Tu peux y aller maintenant. Je vais me reposer. »

« D’accord, c’était sympa. »

Après avoir dit au revoir à Ludia, j’avais quitté sa maison. Bien que je l’aie entendu faire un drôle de bruit suivi d’un bruit de chute, j’avais décidé de l’ignorer. Après tout, elle devait avoir beaucoup de choses en tête après m’avoir parlé de ça.

J’étais content que plusieurs de mes interrogations à son propos soient résolues. Penser qu’on pourrait devenir bons amis m’avait mis en joie.

‘Allez, maintenant, allons jeter un coup d’œil à ce manoir !’

Lorsque j’avais touché la clé dans mon inventaire, un message avait sonné à mes oreilles.

[Voulez-vous vous rendre au Jardin de Marianne ?]

« Oui. »

J’avais fermé mes yeux avant de les rouvrir en face d’un énorme manoir.

« C’est tellement grand… »

Le jardin s’étalant devant le portail d’entrée était remplie de fleurs colorées, et plus loin, je pouvais voir plusieurs arbres formant un magnifique paysage. Une fois le portail en fer franchi, après s’être ouvert suite à l’utilisation de ma clé, j’avais marché nonchalamment en suivant le chemin en pierre tout en regardant le terrain du manoir.

C’était incroyablement grand. En plus, il y avait tellement d’arbres fruitiers que je pouvais sentir leurs fragrances sucrées jusqu’ici. Lorsque j’avais cueilli un des fruits et mordu dedans, un saisissant goût sucré et une grande fraîcheur avaient envahis ma bouche. Un peu plus loin après le chemin de pierre, parmi les arbres, j’avais pu voir une source d’eau claire, mais j’avais décidé de l’ignorer pour le moment.

« Le manoir… Ah, je le vois maintenant. »

Le Manoir était énorme ! Il avait un toit bleu ardoise et était fait de briques de couleur ivoire. Sans exagération, il était aussi gros que plusieurs Sangliers de Fer Géants. Son immensité était presque épuisante. Juste en face du manoir se trouvait une fontaine, et un grand espace ouvert tout autour.

‘C’est ça !’ Je pourrais laisser le Sanglier de Fer Géant ici ! A l’avenir, lorsque j’aurais besoin de démanteler la bête, je pourrais le faire à côté de la fontaine. Sans parler du fait que l’eau serait à côté pour que je puisse me désaltérer !

Après avoir jeté un œil à la fontaine et aux alentours, j’avais dirigé mon attention vers l’intérieur du bâtiment. J’avais grimpé les escaliers du porche et une autre porte était apparue, qui avait réagi à la clé que j’avais et s’était ouverte.

[Vous êtes entré dans le Jardin de Marianne.]

[La Pierre de Mana requise pour l’autorisation a été confirmé. Souhaitez-vous être désigné comme le propriétaire du manoir ?]

Alors que j’étais submergé par la vue du vaste hall qui était apparu à l’ouverture de la porte, des messages avaient retenti et je n’avais pas pu m’empêcher d’être confus à cause de leur contenu. ‘Pierre de Mana ? Depuis quand j’ai une Pierre de Mana ?’

Mais comme ça disait que je serais désigné comme propriétaire, je n’avais aucune raison de décliner l’offre. Alors que je l’avais accepté, mon inventaire s’était soudainement ouvert devant moi.

« Q-Quoi ?! »

Quand est-ce que j’avais ouvert mon inventaire ? Alors que j’étais confus, quelque chose était sorti de mon inventaire, s’écrasant sur le sol.

C’était le groin du Sanglier en Fer Géant.

AlthanMaiel

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS - Chapitre 70
ICDS - Chapitre 72

23 Commentaires

  1. natsu52

    hahahaha mais achetez lui relation amoureuse pour les nul serieux x) sa en devient presque lassant qu’il soit aussi stupide x)

    merci pour le chapitre !!!

    Répondre
    1. Dagua

      Et encore ce n’est que le début 🙂

      Répondre
      1. Mirahau

        En effet apres c pire … bien pire

        Répondre
  2. sai1905

    cet homme me rend triste parfois,tellement lucide mais en même temps tellement bête.

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Helda

    Merci pour le chapitre cet homme est fou à sa place je lui aurai sauté dessus vue qu’elle attend que ça

    Répondre
    1. emile

      c’est peut être pour ça qu’on est pas a sa place ^^

      Répondre
      1. Miriatha

        J’aime !

        Répondre
  5. Ptitkudo

    Merci pour le chapitre. Il est con mais couillu à la fois. Je me doutais que le sanglier servirait pour la pierre de mana.
    Vivement la suite ^^

    Répondre
  6. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Ce n’est pas palludia qui à fourni la pierre de mana comme je le croyait au départ,mais pas grave ! C’est bien plus drôle de cette manière-ci !

    Répondre
  7. Hinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  9. Lectifer

    Merci pour ce chapitre .
    J’aurais pensé que la pierre de mana soit plutôt celle de l,araignée humaine

    Répondre
  10. ManaMana

    Merci pour ce délicieux chapitre sauvage.

    Franchement je ne sais pas coment j’aurai réagit. Avec cette histoire de destin et d’âme soeur… C’est beau et plein de drama ! Mais franchement je ne sais pas comment une personne standard réagirai…

    Répondre
  11. Sygtra

    Je ne le dis pas assez souvent mais merci ! D’une part au traducteur qui fait un super travail, c’est un plaisir de lire des chapitres de cette qualité avec des petits commentaires qui sont amusants et d’autre part, merci aux donateurs, vos contributions permettent de faire avancer l’histoire et tous le monde en profité, encore merci à tous ! ^^

    Répondre
  12. Lauvel

    Merci pour le chapitre!

    Ahah, Un Shin bête en relation amoureuse avec un Ludia qui veut pas avouer qu’elle est amoureuse de lui et des parents qui achète une maison “comme de cadeaux de mariage”, je me demande bien pourquoi ? Pour le bien de leurs petit-fils, peut-être? xD

    —————–
    « Je détestais mes yeux. Je détestais mon sang royal. Je détestais d’avoir à me marier avec quelqu’un qui m’avait été imposé sans mon avis. Je détestais d’être connecté avec quelqu’un qui ne pouvait même pas vitre avec moi dans mon monde ! C’est pourquoi j’étais restais silencieuse. Mais je ne te haïssais pas ! Tu m’avais sauvé deux fois ! Tu m’avais aidé alors même que je n’étais pas gentille avec toi. En fait, je te maltraité même ! Quand j’avais dit que je ne t’aimais pas en tant que personne, c’était un mensonge ! »

    -“Vitre” au lieu de “vivre”

    Répondre
    1. Lauvel

      Rah…, “une Ludia” / “comme cadeau de mariage”

      Répondre
  13. Darkaito

    Merci pour le chapitre, j’adore et la ”confession” de Ludia m’a donner les larmes aux yeux!!
    Mais ce mec est bête franchement….

    Répondre
  14. nickylaboum

    merci

    Répondre
  15. XiaoZiyun

    Merci pour le chap !
    J’imagine d’avance Loretta jalouse de Palludia 😀

    Répondre
    1. natsu52

      ça c’est pas nouveau x) suffit de voir comment elle a reagis quand il discuter avec ludia devant elle par télépathie x)
      allez le harem: ludia,shina,loretta,lua,hwaya et d’autre candidat ?

      Répondre
      1. natsu52

        yua* pardon

        Répondre
  16. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com