ICDS – Chapitre 75

ICDS - Chapitre 74
ICDS - Chapitre 76

(Merry Christmas)

♪ Un joyeux Chapitre Régulier ! ♪

♪ Un joyeux Chapitre Régulier ! ♪

♪ Un joyeux Chapitre Régulier ! ♪

♪ Un de I.C.D.S ! ♪

___

(Il est né le divin enfant)

♪ Il est né le divin Kang Shin ! ♪

♪ Tout le Donjon va être conquis ! ♪

___

( Vive le vent)

♪ Vive Kang Shin ! ♪ Vive Kang Shin ! ♪ Et vive Lorettaaaa ! ♪

♪ Une Tempête, deux trois Potions et le Boss est plus lààà ! ♪

Chapitre 75 – L’Elémentaliste qui a Scellé, l’Elémentaliste qui a Sauvé (2)

« Kuhuuung ! »

« Haaap ! »

Environ 20 minutes après ça, alors que je marchais dans ce Donjon Évènementiel hostile, il y avait une chose que j’avais apprise. C’était que plutôt que d’utiliser 5 minutes pour combattre les yétis, c’était mieux d’utiliser Coup Héroïque pour les tuer en un coup puis de récupérer mon mana en marchant avec le Circuit Peruta.

Aussi fort soient-ils, ils n’apparaissaient pas si souvent que ça. Mais lorsqu’ils apparaissaient, ce n’était jamais seul. Et même sans prendre en compte cette variable, je m’étais rendu compte que la fréquence à laquelle je les rencontrais était toujours largement suffisante pour récupérer mon mana.

En plus, comme le Circuit Peruta absorbait le mana dans l’atmosphère pour le faire circuler en moi, j’étais moins affecté par l’environnement et sa température glaciale. Afin de bloquer le froid qui n’était pas complètement contré par ma Robe de Protection contre le Froid, je m’étais mis à faire circuler le Circuit Peruta comme un fou.

[Circuit Peruta passe niveau 5 ! Faire circuler le mana en l’utilisant vous permettra de collecter plus de mana et sa vitesse de circulation augmente !]

« Ooooooh ! »

Ma théorie selon quoi il était mieux de s’entrainer dans des situations désespérées s’avérait efficace. Légèrement frustré, mais heureux, j’avais continué à faire circuler mon mana frénétiquement. Dans ma main se trouvait mon arbalète. Comme Peika n’était pas dans les parages pour infliger des dégâts à distance, je me devais d’utiliser mon arbalète pour remplir ce rôle. A ce moment-là, un yéti était apparu dans mon champ de vision.

« Kiaaaaa ! »

« Allez, tant que j’y suis, autant entrainer aussi ma Maîtrise de l’Arbalète. »

J’avais une quantité phénoménale de carreaux d’os et le corps massif des yétis était la cible d’entrainement parfaite. J’avais donc tenu l’arbalète en joue tout en fermant un œil. Elle s’était automatiquement chargée et un trait rougeoyant avait connecté le bout de mon arme et de ma cible. J’avais touché le bras du yéti, qui avait explosé à l’impact. Ma visée était loin d’être parfaite.

« C’est dur. Il faut que j’apprenne à mieux viser. »

Cela dit, en tant qu’arme obtenue sur un monstre nommé du 30ème étage, et couplé avec le Carquois des Carreaux de Flamme qui plus est, représentant mes deux objets avec le plus haut niveau, les dégâts infligés étaient sans conteste plus élevés que ceux de mes lances.

Après avoir découvert que les carreaux enchantés fonctionnaient très bien sur les yétis, j’avais ouvert mon inventaire et compté combien de carreaux j’avais dans mon carquois d’inventaire. En effet, il semblait qu’il y avait une expansion spécifique où tous mes carreaux se rangeaient. J’en avais à ce moment-là un total de 1577.

« Bouffe ça et meurs ! »

J’avais instantanément commencé à tirer à l’infini avec mon Arbalète en Osargent. Les carreaux en os volaient en ligne droite comme une corde tellement l’arbalète se rechargeait vite, avant d’exploser sur le yéti qui était incapable de les esquiver. Ressentant le recul à chaque tir, j’avais l’impression d’utiliser une mitrailleuse. Cette arme était vraiment meilleure que ce que je pensais !

[Maîtrise de l’Arbalète de Rang Bas passe niveau 2. Votre précision et vos chances de critiques augmentent.]

« Oh, le sort s’est déjà amélioré. »

C’était dangereux. J’avais presque oublié mon but original alors que je continuais à tirer des carreaux comme une tourelle ! Le yéti, dont la fourrure était couverte de traces noires et de sang, avait laissé échapper un rugissement enragé tout en me chargeant. Sur son chemin, il avait réveillé deux autres yétis. Ces yétis n’étaient définitivement jamais seuls !

« Je ne pense pas pourquoi vous tuer juste avec l’arbalète pour le moment… mais tes amis vont, eux aussi, bouffer quelques carreaux ! »

J’avais remis mon arbalète en joue. Peu importait à quel point ils étaient forts ou qu’ils aient le pouvoir de congeler leurs adversaires, ça ne changeait pas le fait qu’ils restaient des créatures vivantes. Il semblait assez facile de s’occuper de celui qui saignait à profusion, spécialement grâce à l’attribut de feu des carreaux car il permettait de cramer leur cuir, le rendant plus facile à pénétrer par la suite. Ça devait être pour ça que Loretta m’avait vendu ce carquois magique.

[Vous obtenez Corne de Yéti.]

[Vous obtenez 5.800 pièces d’or.]

« Ce sont de véritables mines d’or. »

Sang de yéti, Cuir de Yéti, Corne de Yéti. C’était les trois types d’objets que je pouvais obtenir sur eux. Pensant que ça ne pouvait pas être des objets pourris, j’avais regardé la description, qui m’avait indiqué que c’était des [matériaux]. J’avais donc décidé de les conserver pour le moment.

[Maître, il fait encore plus froid. Je sens que quelque chose se rapproche.]

« Je suis bientôt là Peika, patiente juste encore un peu. »

J’avais accéléré mon pas. Avec mon arbalète dans la main, j’étais préparé à subir une attaque à tout moment. Sans me vanter, j’apprenais extrêmement vite quand il s’agissait de mon corps. Après quelques batailles à l’arbalète, j’avais commencé à comprendre comment viser correctement pour toucher mes cibles. Le niveau de mon sort était aussi passé au niveau 3.

« Kuu, il fait vraiment plus froid… Merde, et ce sentiment étrange devient encore plus fort… ! »

Quelque chose m’appelai, me cherchait désespérément. Mais presque comme si quelque chose bloquait la communication, le lien entre nous était rompu. Ça commençait à m’énerver de plus en plus.

« Guaaang ! »

« Ta gueule ! »

[Coup Critique !]

Juste au moment où je commençais à perdre patience, un yéti était apparu et m’avait attaqué avec ses griffes. J’avais tiré deux carreaux qui avaient parfaitement touché son œil gauche et sa bouche. Le yéti était alors tombé en arrière avec un spasme. Je ne comprenais pas. Mes attaques, qui n’avaient que le Rang Bas de Niveau 3 de Maîtrise de l’Arbalète, étaient aussi puissantes, alors pourquoi les archers que j’avais rencontrés étaient aussi faibles ? C’était la différence de qualité de nos armes ? (NdT : Toi ! Oui toi, archer ! Tu es faible ! Contemple donc Kang Shin !)

L’Arbalète d’Osargent. Elle était bien meilleure que je ne l’avais initialement anticipé. Le fait qu’elle se rechargeait automatiquement ne la rendait pas différente d’une sulfateuse.

[… Re… pars… !]

« J’ai entendu quelque chose. »

C’était al voix d’un élémentaire ! J’avais accéléré mon pas. Le vent était devenu plus violent et de moins en moins de yétis apparaissaient. Avant de le remarquer, deux heures s’étaient déjà écoulées depuis que j’étais entré dans le donjon. Je voulais vite retrouver Peika et rentrer à la maison.

[Maître, c’est un élémentaire ! Un élémentaire est apparu !]

« Chiasse ! Talaria ! »

[Vous avez invoqué Talaria. Pour les 10 prochaines minutes, vous pouvez librement voler ou marcher dans les airs. Si vous volez, vous recevrez une augmentation de 100% de votre vitesse de déplacement. Temps restant : 09 :59 :99]

Bien que je n’aie pas voulu l’utiliser plus tôt de peur de mourir gelé, je n’avais plus le choix maintenant que Peika était en danger. Après avoir utilisé Talaria et m’être envolé, j’avais volé aussi vite que possible dans sa direction.

Le vent fouettait mon visage et mon nez, et mes oreilles me donnaient l’impression qu’elles allaient se détacher sous l’emprise du froid, mais j’avais résisté à la douleur. J’avais la Robe de Protection contre le Froid et la Lance en Terre Noire pour me tenir chaud. Avec la chaleur de la Bénédiction de la Reine des Elfes, j’arrivais à résister juste ce qu’il fallait.

[Shaaaaa !]

[Non seulement des élémentaires, mais même un humain est venu !]

[Cet endroit est la Prison de l’Elémentaire Gelé. Ce n’est pas un endroit qui peut être pénétré par un humain !]

Jusqu’où avais-je donc volé ? Des cristaux de glace avaient commencé à apparaître dans les airs et à me parler avant de s’écraser sur moi. Bien que mes HP ne diminuent pas beaucoup, les endroits où ils s’écrasaient voyaient se former des tâches de glace. Des élémentaires, c’était des élémentaires !

« Ecoutez-moi. Je dois sauver mon élémentaire ! »

[Elémentaliste ?]

[Ne l’écoutez pas. Ses mots sont trop doux !]

[Ne l’écoutez pas ! Ne l’écoutez pas !]

« Ne m’attaquez pas ! Je n’ai aucunement l’intention d’attaquer des élémentaires ! »

[Ne l’écoutez pas ! Ne l’écoutez pas !]

[Je l’aime bien.]

[J’ai dit de ne pas l’écouter !]

Heureusement, la bénédiction de Loretta m’avait aidé à rallier la plupart des élémentaires à mes côtés. J’avais délicatement touché le cristal de glace qui était venu dans ma main. Peut-être que c’était car il n’était plus hostile envers moi, mais il ne semblait pas froid au toucher.

[Il est chaud. J’ai l’impression de fondre.]

[Il vient de l’extérieur ! La lignée du traitre !]

« Je ne sais pas ce que vous entendez pas traitre, mais je ne suis pas lui ! S’il vous plait, arrêtez de m’attaquer ! »

[Si j’arrête d’attaquer, tu me sortiras de là ?]

« Oui, je le ferais. Tant que tu n’attaques pas les autres. »

[Je le ferais pas ! Je n’attaquerais personne !]

[Il va nous trahir. Comme tout le monde par le passé.]

[Mais il n’est pas ‘eux’.]

Je m’en fichais. Même s’ils parlaient entre eux, je volais dans les airs aussi vite que possible. Avant même de l’avoir remarqué, un autre cristal de glace s’était rapproché de moi. Bien qu’il en soit apparu d’autres, aucun d’eux ne m’avait attaqué aveuglément.

[Cette personne est un Elémentaliste, une personne qui se préoccupe des élémentaires.]

[Celui qui a emprisonné cette enfant était aussi un Elémentaliste.]

[Il n’était pas qualifié.]

[Il n’était pas qualifié !]

[Il était celui en faute mais il a fini par emprisonner l’enfant ainsi que nous tous ici.]

[Il a même fermé la porte pour que personne ne puisse entrer.]

[Mais pourquoi la porte s’est ouverte ?]

Je l’avais trouvé.

« Peika ! »

[Maître ! Maître !]

Après m’avoir vu, Peika avait crié de joie. Cependant, je ne pouvais pas être entièrement heureux. Bien que Peika soit indemne, il y avait des fées et des élémentaires derrière elle, qui étaient en train de trembler face à ce rude environnement.

Sans parler du fait que Peika était en train de combattre quelque chose. Comme mon mana n’était pas drainé, il m’avait fallu un moment pour le remarquer. C’était donc ça. Cet endroit était le Royaume Spirituel, un endroit où Peika pouvait librement utiliser le mana sans dépendre de moi.

Bien que les éclairs de Peika eussent contré les vents glaciaux, un souffle glacé avait également bloqué ses éclairs. L’ennemi était puissant.

[Je ne peux pas le faire seule, Maître !]

« Attends ! »

J’étais instantanément descendu vers elle. Au même moment, la chose qui attaquait Peika avec son souffle m’avait regardé. Mon cœur s’était arrêté un instant. Un corps plus grand qu’un humain, une fourrure argentée, un visage renfrogné comme s’il souffrait continuellement, et une lueur écarlate qui émanait de ses yeux.

« Un élémentaire fou… ! »

Ce loup argenté était le propriétaire de cet endroit et la raison du sceau sur ce donjon, un élémentaire fou. C’était un élémentaire assez développé pour se matérialiser ! Même Peika ne pouvait pas encore se matérialiser !

« Peika, viens ici ! »

[Non, je dois protéger ces enfants !]

« Les gars, vous pouvez m’aider ? Ce sont des élémentaires, juste comme vous, et les fées sont aussi de la même race que vous. Pouvez-vous les protéger ? »

[Les fées n’ont fait que nous regarder pendant que nous étions scellés.]

[Ces élémentaires ne faisaient que voler à travers le Jardin des Fées.]

[Mais ils restent de notre race. Je ne t’aime pas mais je vais les aider.]

Alors que quelques-uns des cristaux de glace avaient lui et volé vers les fées et les élémentaires, j’avais atterri à côté de Peika. Comme Talaria était encore actif, mes pieds ne s’étaient pas enfoncés dans la neige. Pour être plus précis, on pouvait dire que, faute d’avoir atterri, je survolais au-dessus de la neige.

[Krrrrrrr…]

« Je vois, tu es un élémentaire spécial. Comme Peika… »

Il y avait des élémentaires avec des pouvoirs spéciaux, des élémentaires qui étaient reconnus comme uniques, à qui on avait accordé la vie éternelle et la capacité de grandir. Bien que tout Elémentaliste souhaite former un contrat avec ce genre d’élémentaire, la règle selon laquelle un contrat ne pouvait être formé qu’entre un Elémentaliste et un élémentaire partageant la même nature d’âme restait valide. Ça signifiait que ce n’était pas parce qu’ils rencontraient un tel élémentaire qu’ils pouvaient former un contrat avec.

Même ainsi, il y avait des Elémentalistes qui employaient toutes sortes de méthodes pour forcer des contrats de ce genre. Aucun d’eux n’avait réussi complètement à travers la longue histoire des Elémentalistes, et tout le monde savait ce qui arrivaient aux élémentaires qu’ils avaient floué. Ils devenaient fous.

Bien que ça soit les Elémentalistes en faute, les élémentaires étaient ceux qui payaient le prix. C’était totalement injuste.

[Krrrr…]

Voyant le loup s’accroupir en révélant ses dents, j’avais pris ma lance entre mes mains. Les cristaux de glace volaient autour de moi.

[Vas-tu tuer cette pauvre enfant ?]

[Non ! Tu ne peux pas la tuer !]

[C’est dangereux. Je vais te protéger.]

« Ne vous inquiétez pas. Je vais juste jouer avec elle, qu’elle regagne sa conscience. »

J’avais annoncé mes intentions avec confiance tout en visant le loup avec ma lance. Je n’aime pas punir. C’était la même pour mon père. Bien qu’il m’ait envoyé dans des situations toujours plus dangereuses les unes que les autres, il ne m’avait jamais battu sans vergogne. Bien qu’il m’ait presque tué durant nos sessions d’entrainement, il ne m’avait jamais frappé quand je faisais quelque chose de mal. Ainsi, je n’avais jamais oublié sa méthode d’enseignement, parce que je m’étais juré de me venger de lui un jour.

Cela dit, c’était vrai qu’une bonne branlée était la meilleure solution contre la folie.

[Krrrrr… Kuaaang !]

« Okay, amène-toi ! Je vais jouer avec toi jusqu’à ce que tu sois satisfaite ! Peika, assiste-moi ! Elémentaires de glace, aidez-moi aussi ! »

[Okay, Maître !]

[Je lui fais confiance.]

[Si tu tues cette enfant, je te tuerais.]

Au même moment, les élémentaires s’étaient rassemblés autour de moi et Peika avait flotté dans les airs en relâchant sa foudre. Elle avait ouvert son éventail et couvert sa bouche. Ses cheveux noirs flottaient dans le vent. L’image véhiculée par cette situation était vraiment magnifique.

[Tu ferais mieux de te préparer, toutou !]

[Qu’est-ce qu’on doit faire ?]

« C’est simple. Protégez-moi contre son énergie de glace. »

[On est pas assez fort.]

« Je vous donnerai de la force. »

J’avais sorti une Potion de Mana. Comme le liquide à l’intérieur avait commencé à geler, je l’avais rapidement avalé. C’était comme d’avaler un granité ; c’était vraiment trop bon.

J’avais ensuite fermé mes yeux et partagé mon mana avec les élémentaires autour de moi. Contrôle Elémentaire. C’était le sort nécessaire pour que j’utilise Tempête Elémentaire, et il permettait aussi à un Elémentaliste sans élémentaire d’utiliser des compétences. Il me permettait aussi d’utiliser des élémentaires sans contrats à travers les monde, contre mon mana !

[Je deviens plus fort !]

[Waouh, c’est un super Elémentaliste.] (NdT : comprenez par là un Elémentaliste avec une cape ! Tadaaaaa !)

[C’est un Héros.]

[C’est un Héros !] (NdT : et comprenez par là un mec qui met son slip par-dessus son pantalon en lycra.)

[Kuaaaaaaang !]

[Maître, elle arrive !]

« Je suis prêt. »

J’avais fermement agrippé ma lance. Grâce à l’Enchantement de Flammes, l’énergie surgissant de ma Lance en Terre Noire semblait réchauffer tout mon corps. J’avais continué à faire circuler mon mana en criant avec vigueur.

« Commençons par te tabasser un coup ! »

AlthanMaiel

AlthanMaiel

Traducteur d'ICDS. C'est un gamer enfermé dans le passé. Il préfère écouter du rock des années 80-90 et jouer à des vieux MMORPG que de se plier aux temps modernes. Pour lui, lire est un moyen de s’évader et créer son propre monde et traduire est sa façon de le partager.
AlthanMaiel

Les derniers articles par AlthanMaiel (tout voir)

ICDS - Chapitre 74
ICDS - Chapitre 76

22 Commentaires

  1. nikos74190

    merci, pour le chapitre. tes commentaires me tue à chaque fois (mais je ressuscite pour lire le chapitre suivant ^^).
    ps: attention aux fautes inattention, mais sinon super travail.

    Répondre
    1. will

      tuent* accord avec le sujet ,mais je ressuciterAi (concordance des temps), aux fautes D’innatention. Quitte à corriger les fautes …

      Répondre
  2. Sethan Darah

    Merci pour le chap ^^

    Répondre
  3. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  4. Lauvel

    Merci pour le chapitre!

    Ah on ce marre trop avec ces commentaire xD

    ———–
    J’avais instantanément commencé à tirer à l’infini avec mon Arbalète en Osargent. Les carreaux en os volaient en ligne droite comme une corde tellement l’arbalète se rechargeait vite, avant d’exploser sur le yéti qui était incapable de els esquiver. Ressentant le recul à chaque tir, j’avais l’impression d’utiliser une mitrailleuse. Cette arme était vraiment meilleure que ce que je pensais !

    – Faute de frappe: “els”

    Répondre
    1. will

      on Se marre

      Répondre
  5. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  7. Helda

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Hinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. XiaoZiyun

    merci pour le chap 🙂

    Répondre
  10. xardalph

    merci pour le chap!
    petite liste non exhaustive d’erreurs :
    Faire circuler le mana en l’utiliser vous permettra
    En l’utilisant
    J’en avait à ce moment-là
    avais
    Il semblait assez facile de s’occupait de celui qui saignait à profusion
    S’occuper
    spécialement grâce à l’attribut de feu des carreaux car il permettait de cramer leur cuir, la rendant plus facile à pénétrer
    le rendant (tu parles de la peau ou du cuir ?) rendant la peau
    quelque chose bloqué la communication
    bloquait
    plutôt de peur de mourir geler
    gelé
    Le vent fouettait mon visage et mon nez et mes oreilles
    Une répétition de « et », mon visage, mon nez et mes oreilles ?
    mais il ne semblait pas froid au touché.
    Toucher
    Tant que tu n’attaqueras pas les autres
    N’attaques ? (conditionnel ?)
    Avant même de l’avoir remarquer
    Remarqué
    [Je ne peux pas le faire seul, Maître !]
    Seule (Peika est bien une fille ?)
    Alors que quelques-uns des cristaux de glace avaient lui et volé vers les fées et les élémentaires,

    L’image véhiculait par cette situation était vraiment magnifique
    Véhiculée
    « Commençons par de tabasser un coup ! »
    te tabasser

    xardalph et dworky

    Répondre
    1. AlthanMaielAlthanMaiel (Auteur de l'article)

      Corrigé et merci 🙂

      Répondre
  11. Aranor

    merci pour le chapitre mais aussi et surtout pour tes commentaires
    franchement je me fend la poire à te lire, autant pour les lignes de chansons au-dessus..si si faut avouer que c’était bien trouvé !

    continu comme ça 🙂

    Répondre
  12. Darkaito

    Merci pour le chapitre et a chaque fois je suis de mort de rire avec tes commentaire, GJ!!

    Répondre
  13. nickylaboum

    merci

    Répondre
  14. NarcxNarcx

    miam merci pour le chapitre .

    Répondre
  15. thePower

    Merci

    Répondre
  16. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Deux leçon à retenir de ce chapitre ;
    1-Tu a parfaitement saisi l’essence des super-héros américains et
    2-Si tu veut résonner un fou commence à le tabasser ! MDR

    Répondre
    1. nikos74190

      on dit : mettre du plomb dans la cervelle, je crois.

      Répondre
    2. will

      tu aS, tu veuX, Raisonner, commence PAR le tabasser

      Répondre
  17. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com